Jump to content

Conan chez Glénat


Pallantides

Recommended Posts

Toujours pas de news sur la prochaine sortie de Glénat. 😞

Quelqu'un aurait des infos ?

Pour le titre, ça serait le Bassin de l'homme noir mais la date ?

Et sinon, est-ce que quelqu'un connait le nombre total d'albums de la série, et jusqu'à quand les parutions vont se faire ?

Link to comment
Share on other sites

Le 11/06/2019 à 22:41, Pallantides a dit :

Et pour l'avenir (mais dans quel ordre ?) :


L'Heure du Dragon : Julien Blondel / Valentin Sécher
Xuthal la Crépusculaire :  Christophe Bec / Stevan Subic
La Maison aux Trois Bandits : Patrice Louinet / Paolo Martinello
Les Mangeurs d'Hommes de Zamboula : Gess
La Tour de l'éléphant : Etienne Le Roux / Thierry Ségur
Le Phénix sur l'Epée : Guillaume Mautalent / Mac-Antoine Boidin
Le Dieu dans le Sarcophage : Doug Headline / Emmanuel Civiello

 

En cours de discussion :

Une Sorcière viendra au Monde : Istin / Montaigne /  Hérenguel

 

On était parti sur 12 tomes.....là on se dirige vers 16 !

 

Il nous reste donc : Le Bassin de l'Homme noir, La Vallée des Femmes perdues, Le Diable d'Airain, Les Dents de Gwahlur et Le Maraudeur noir pour avoir la totale.

 

Un message  de Pallantides qui date un peu nous indiquait ceci (voir  au-dessus). Je me doute que ça a pu changer depuis, mais ça laisse présager encore quelques tomes.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Nope, pas de nouvelle annonce pour le moment, mais RM GUERA et RAULE bossent encore sur Le Bassin de l'Homme Noir qui devrait sortir en 2023.

image.thumb.jpeg.916406a6823f7b873b2ffd5961843fe6.jpegimage.jpeg.dc3fe199692c64aadd4de7d2711e090d.jpeg

 

 

Et selon la rumeur MASBOU serait également de la partie....mais je ne sais pas pour quel volume. Le Maraudeur Noir ?

Affaire à suivre.

 

Edited by Pallantides
  • Like 5
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Pas d'inquiétude @Olorin, l'affaire n'est pas terminée. Je rappelle qu'à l'origine, ce sont 12 nouvelles qui devaient être adaptées.

Succès oblige, on en est à 13 parutions et encore des choses à venir.

 

Du coup, on fait les comptes...dans l'ordre des nouvelles écrites par Robert E. Howard et si je ne dis pas de connerie...

En vert, les nouvelles prévues en 2023.

En orange, les nouvelles dans les tuyaux.

En rouge, le nouvelles sur lesquelles je n'ai pas d'info.

 

1. Le Phénix sur l’Epée : 2023 (Mautalent/Boidin)

2. La Fille du Géant du Gel : album n°4 (Recht)
3. Le Dieu dans le Sarcophage : album n°11 (Headline/Civiello)
4. La Tour de l’Éléphant : pas de date prévue (Le Roux /Ségur) 

5. La Citadelle Ecarlate : album n°5 (Brunschwig/Le Roux)

6. La Reine de la Côte noire : album n°1 (Morvan/Alary)
7. Le Colosse Noir album n°2 (Brugeas/Toulhoat)
8. Chimères de Fer dans la Clarté Lunaire : album n°6 (Augustin)
9. Xuthal la Crépusculaire : album n°13 (Bec/Subic)
10. Le Bassin de l’Homme Noir : 2023 (Raule/RM Guera)
11. La Maison aux Trois Bandits : album n°10 (Louinet/Martinello)
12. La Vallée des Femmes Perdues
13. Le Diable d’Airain

14. Le Peuple du Cercle Noir : album n°8 (Runberg/Park)
15. L'Heure du Dragon : album n°12 (Blondel/Sécher)
16. Une Sorcière viendra au Monde : pas de date prévue et l'équipe d'origine (Istin/Montaigne/Hérenguel) n'est plus sur le coup.

17. Les Dents de Gwahlur
18. Au-delà de la Rivière noire :  album n°3 (Gabella/Jean)
19. Le Maraudeur Noir : 2023 (Masbou)
20. Les Mangeurs d'hommes de Zamboula : album n°9 (Gess)
21. Les Clous rouges :  album n°7 (Hautière/Vatine/Cassegrain)

Edited by Pallantides
  • Like 3
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Merci @Pallantides de me remonter le moral.

Je suis pas vraiment triste, mais c'est vrai que ça va faire long à attendre. On trouvera autre chose à lire (hawkmoon par ex).

 

Je suis par contre surpris par la tour de l'éléphant. Elle me semblait plutôt appartenir aux nouvelles les plus connues, et je m'attendais à ce qu'elle soit adaptée plus tôt.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Olorin a dit :

Je suis par contre surpris par la tour de l'éléphant. Elle me semblait plutôt appartenir aux nouvelles les plus connues, et je m'attendais à ce qu'elle soit adaptée plus tôt.

 

Une chose est sûre, faire une BD c'est long... très long ! Et encore plus si vous êtes quelqu'un de très sollicité.

Pour en avoir discuté avec Virginie Augustin, elle en a bavé sur son tome.

 

Ceci dit, je ne suis pas au fait des discussions/tractations/négociations qui entourent cette collection.

L'Heure du Dragon a été annoncé dès 2018 et n'est sorti que fin 2021.

Pour La Tour de l'Eléphant, c'est également annoncé depuis 2019, mais je n'en sais pas plus.

Istin et Montaigne ont bossé sur Une Sorcière viendra au Monde dès 2018, mais ont lâché l'affaire depuis un moment. Ne me demandez pas pourquoi, je n'en sais rien.

 

Les tomes sortis en 2018 et 19, et dont l'enchainement des sorties a été relativement rapide, étaient en préparation depuis un moment, mais le secret avait été bien gardé. Rien n'est jamais aussi simple que cela en a l'air....même avec une licence porteuse.

 

La preuve qu'il y a eu du travail sur Une Sorcière viendra au Monde :

image.thumb.jpeg.5f053c23c7c8a6395af72482af681e66.jpeg

Edited by Pallantides
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Je vais faire une fausse joie aux amateurs en mettant un nouveau message ici... Je voudrais juste partager mon expérience.

 

Il se trouve que suite à mon déménagement (l'année dernière), j'ai quitté une médiathèque qui possédait beaucoup de Batman pour une autre qui propose tous les tomes de cette série. Ce qui me comble car je reconnais n'avoir jamais lu de Conan. Après 7 volumes, je comprends enfin la valeur sinon littéraire (puisque je n'ai toujours pas lu les nouvelles) au moins civilisationnelle de ce barbare, ni héros, ni anti-héros, ni vaurien... C'est vraiment une magnifique collection, et les quelques pages systématiques de Louinet à la fin pour mettre les oeuvres en perspectives sont vraiment bienvenues.

 

Par contre il y a quand même un truc que je n'arrive toujours pas à bien comprendre : on parle d'âge hyborien, mais il y a un pays qui s'appelle Hyperborée ; on a donc des hyborien.ne.s mais aussi des hyperboréen.ne.s ? Pour quelqu'un qui semble relativement capable à l'écriture comme Howard je ne comprends pas ces noms si proches. Qu'est-ce que j'ai loupé - ou pas compris - quant à ces deux noms similaires ?

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

étymologiquement, oui hyborien et hyperboréen ont la même racine.

L'Hyperborée est un pays, donc avec des hyperboréens et des hyperboréennes. Que je sache personne ne se dit "hyborien", l'adjectif n'existe que pour désigner l'époque durant laquelle se passe l'action. Et encore, je ne crois même pas que les habitants soient conscient du terme, il n'existe que pour le lecteur. Genre, ceux qui vivaient durant l'antiquité n'utilisaient pas ce terme pour se désigner eux-même.

C'est vrai qu'à l'oreille ça prête à confusion (et il ne faut jamais prêter à confusion car il ne rend jamais rien !) mais les hyperboréens ne jouent pas une grande place dans les nouvelles.

Je ne crois pas qu'il existe une justification fluff à l'emploie de ces deux termes ayant la même racine.

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Je me trompe pitête mais je crois que l'Hyperborée dépasse le lore howardien. C'était un pays mythique déjà du temps des grecs anciens, et remis au goût du jour par les contemporains d'Howard.

 

Howard l'a cependant remis sur une carte comme vrai pays contemporain de Conan, plutôt qu'un continent perdu comme Lovecraft ou qu'une Shangri-la antique

Edited by madcollector
  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

@demonge

Si, si, les Hyboriens ont conscience d'avoir une origine commune, car après l'effondrement des civilisations de l'Âge Thurien (époque de Kull de Valusie) et un joyeux cataclysme qui a achevé de remettre les compteurs à presque zéro, les Atlantes, les Lémuriens, les Pictes et des pré-humains tentent de survivre comme ils le peuvent.

 

Le temps passe et ces survivants évoluent, voire de nouveaux peuples suivent le chemin de l'évolution comme les Zhemri au Sud ou des tribus disséminées dans le Nord :

Citation

Mais dans le Nord, les tribus sont en pleine croissance. Ces peuples sont appelés Hyboriens, ou Hybori ; leur dieu était Bori, un grand chef dont les légendes disaient qu'il était plus ancien encore, étant en fait le roi qui les avait conduits vers le nord à l'époque du grand cataclysme, et dont les tribus avaient conservé le souvenir dans leur folklore. Ces peuples se sont disséminés partout dans le Nord et progressent lentement vers le sud au rythme de lentes expéditions.

Robert E. Howard - L'Âge Hyborien

 

Et quelques milliers d'années plus tard (je vous passe les détails)

Citation

[...] les royaumes à la surface du globe sont clairement définis. Les royaumes des Hyboriens - l 'Aquilonie, la Némédie, la Brythunie, l'Hyperborée, Koth, Ophir, Argos, Corinthe et celui connu sous le nom de Royaume Frontière- dominent le monde occidental.

Robert E. Howard - L'Âge Hyborien

 

C'est l'époque à laquelle vit Conan et elle s'appelle l'Âge Hyborien parce que, justement, les peuples dominants la partie occidentale du monde sont issus des mêmes ancêtres. Et, comme l'a dit l'autre, "ce sont les vainqueurs qui écrivent l'Histoire".

 

Et ils ont parfaitement conscience d'eux mêmes. Tout comme les autres peuples qui les nomment Hyboriens

Citation

-Tu n'es pas un de ces Hyboriens mous! s'exclama-t-elle. Tu es aussi féroce et endurci qu'un loup gris. Ce regard n'a jamais été atténué par les lumières des villes; ces muscles n'ont jamais été émoussés par une vie à l'abri de murs de marbre.

Robert E. Howard - La Reine de la Côte Noire

 

Quant à l'Hyperborée selon Howard, il s'agit tout simplement du premier royaume qui fut fondé par les Hyboriens.

Ce royaume étant tout au Nord du continent, REH a repris le nom d'Hyperborée des Grecs puisque pour eux, les Hyperboréens formaient un peuple qui habitait aux confins septentrionaux du monde connu.

Edited by Pallantides
Ôrteaugräf
  • Like 1
  • I'm Batman! 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Conan le Cimmérien : Le Maraudeur noir - Scénario/Dessin : Masbou (2023)

 

image.jpeg.323d2b825d5f98bbf08e1a673dfbd3bf.jpeg

 

Citation

Le prochain album est un Conan chez Glénat. Je suis fan depuis que j’ai 15 ans. Je fais l’une des vingt-et-une aventures de Robert E. Howard. C’est avec des pirates. Je voulais le faire seul, sans que qui que ce soit travaille sur le scénario à ma place. J’avais l’envie d’adapter, de m’emparer du personnage, d’essayer de le triturer, de chercher derrière Conan ce qu’il peut y avoir d’intéressant à raconter à part des bastons. Même au niveau des autres personnages, je voulais rendre ça intéressant.

 

J’avais envie de faire une sorte de Mon nom est personne (film de Tonino Valeri, 1973) avec un mélange de pleins de choses. Il y a des films que j’adore et dans lesquels il y a de la psychologie à deux balles mais qui marchent très bien, des personnages truculents qui sont très intéressants dès qu’on commence à gratter un petit peu le vernis. Conan et tous les personnages de l’aventure que je raconte sont comme ça. J’ai trois camps de pirates qui se tirent la bourre pour essayer de trouver un trésor et Conan qui arrive en plein milieu. Alors c’est un peu bizarre parce que c’est une histoire dans laquelle il y a Conan au début, Conan à la fin, et il y a toute une partie au début où il n’y est pas. Un album avec des magouilles de pirates qui essayent de savoir lequel à la carte au trésor pour réussir à trouver ce fameux trésor.

 

Je construis le récit petit à petit. Certaines aventures n’allaient pas assez loin dans le fait de s’approprier le personnage. Le but du jeu pour Glénat, c’était de donner ce personnage à des auteurs européens pour voir ce qu’ils allaient en faire. Tant qu’à travailler le truc, autant le faire pour que ça soit un boulot vraiment personnel. Je trouve d’ailleurs que l’album de Robin Recht est fabuleux. Il a su exactement ce qu’il fallait faire de ce côté-là.

 

Quand j’avais onze ans, j’ai commencé à lire Strange à l’époque, mais aussi les aventures d’Iron Man, Spider-Man... Et les Conan qui étaient édités étaient ceux dessinés par Buscema, grattés à l’encre, très travaillés. Je suis tombé dedans.

 

J’étais aussi un grand fan du film avec Arnold Schwarzenegger, même si le personnage n’est pas vraiment le vrai Conan de Howard, l’univers l’est. John Milius s’est emparé du personnage, en a fait quelque chose d’autre. Il y a une musique, une photo : c’est grandiose. Ça reste un film fondateur pour moi au niveau de la narration. Je vois pas trop comment on pourrait faire mieux que Milius. On pourrait faire autre chose, mais il y a une alchimie qui arrive à se faire quand on trouve les bons acteurs, le bon décorateur, le bon photographe, le bon musicien, le bon metteur en scène. Ça marche. Comme dans Mon nom est personne, qui est un savant mélange entre le western hollywoodien et le western spaghetti. Il y a une dose d’humour et une dose de sérieux. Ce sont des contrastes avec lesquels j’adore jouer dans la narration. Pour réussir à faire pleurer, il faut savoir faire rire avant, parce que ça surprend. Cette alliance, entre sérieux, action, rigolade, c’est du génie pur.

 

L'interview complète de Jean-Luc Masbou sur ACTUABD

 

Edited by Pallantides
  • Like 4
Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...
  • 2 months later...
Il y a 6 heures, Kervala a dit :

Super ❤️ Par contre, je ne sais pas s'ils prévoient une intégrale de Conan (surtout que ce sont des one shots).

 

Salut Kervala,

Je ne sais pas ce que tu entends par une intégrale ?

 

Lorsque ce projet s'est mis en place, ce sont 12 nouvelles qui devaient être adaptées.

Succès oblige, les lignes ont bien bougé. On arrive à 14 textes adaptés et publiés avec la sortie du Maraudeur Noir.

 

Voici ce qu'il restera (éventuellement) à paraître :

Le Phénix sur l’Epée (Mautalent/Boidin) - annoncé à l'origine pour 2023.

La Tour de l’Éléphant - pas de date annoncée, l'équipe Le Roux/Ségur n'est plus sur le coup.

Le Bassin de l’Homme Noir (Raule/RM Guera) - annoncé pour novembre 2023.
La Vallée des Femmes Perdues (?)
Le Diable d’Airain (?)
Une Sorcière viendra au Monde - pas de date prévue et l'équipe d'origine (Istin/Montaigne/Hérenguel) n'est plus sur le coup.

Les Dents de Gwahlur (?)

Edited by Pallantides
Info sup
  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Je parlais d’un coffret regroupant plusieurs tomes (en général 4 ou 5) ou alors d’une version reliée reprenant plusieurs tomes comme ils ont fait pour Elric :) Mais je ne pense pas que ça va être possible.

 

N’ayant plus beaucoup de place pour des BD (2 bibliothèques pleines + des grosses piles au dessus), j’avais décidé de faire l’impasse sur cette série, mais j’ai finalement craqué et j’ai commandé 3 tomes.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • 2 months later...

Coucou, me revoilou...

 

Comme vous le savez déjà, je remets à jour mon message d'origine concernant mon humble opinion sur le sujet au fur et à mesure des nouvelles publications :

 

En préambule :

Il est bien évident qu'une telle collection ne pourra pas plaire à tout le monde du fait des équipes différentes qui bossent sur chaque adaptation. Difficile d'obtenir seulement des chefs-d'oeuvre....,mais du coup, on peut être sûr qu'il n'y aura pas que des plantades non plus.

Ce multi-traitement permet en tout cas un éclatement bienvenu de la vision "frazettienne" (ou encore "buscemaienne") à un moment ou Robert E. Howard et "son" Conan reviennent sur le devant de la scène. Et puis cette appropriation européenne n'est pas pour me déplaire non plus.

 

Mon top 3,5 (sur les 14 tomes parus) au moment présent de l'instant auquel je vous parle :

 

 

1- "La Fille du Géant du Gel" :  oui, le meilleur tome, le voici.... Le traitement de Recht dynamite littéralement tout ce qui a été fait auparavant sur cette histoire, même si son adaptation n'est pas littérale. Il a capté ce feeling qui fait des écrits de REH un truc si particulier et nous pond une oeuvre magistrale dotée d'une esthétique impressionnante. C'est violent et sensuel, cruel et fantastique, c'est...fichtre ! J'en perds mes mots, quelle claque !

 

2- "Au delà de la Rivière noire" : pour ce tome, pas de souci, c'est du solide. Une très, très bonne adaptation (surtout que je suis toujours exigeant sur celle-là, c'est ma nouvelle préférée de Conan) dont j'adore le trait (ha ces Pictes !), le découpage et la mise en couleur (ça c'est de la forêt). Un des meilleurs tomes de cette collection et un Anthony Jean qui déboite de plus en plus au dessin !

 

3- "Chimères de fer dans la clarté lunaire": alors là, on a droit à un excellent traitement de Virginie Austin pour une nouvelle qui ne fait pas habituellement partie du haut du panier de la production howardienne, comme quoi....Cadrage, découpage et mise en couleur sont impeccables dans un vrai respect du texte d'origine qui finalement se prête super bien à l'adaptation. J'aime vraiment beaucoup.

 

3 ex eaquo - "Xuthal la Crépusculaire" : même constat que sur "Chimères de fer dans la clarté lunaire", avec une nouvelle qui n'est pas considérée non plus comme le haut du panier howardien, mais qui contient son lot de scènes cultes et du coup, il semble que les équipes à l'oeuvre sur ces nouvelles mineures arrivent à en tirer le meilleur parti. C'est encore le cas ici avec une très bonne adaptation scénaristique de Bec (qui traduit bien la transformation du personnage de Natala par exemple) et une époustouflante prestation de Subic. C'est violent, sanguinaire et sexuel...du Howard en fait ! Avec des tentacules en plus et la décadence - putrescence devrais-je dire - de la civilisation. Ceci étant dit, ce qui m'a le plus impressionné c'est Xuthal elle-même. C'est la première fois qu'elle devient à mon sens un protagoniste à part entière, ce qui n'était pas vraiment le cas auparavant. Le traitement visuel de la cité est très novateur et lui confère une dimension vraiment inhabituelle et inquiétante. Bien joué !

 

 

Quatre vraies surprises :

 

5 -"La Maison aux Trois Bandits" :  Hoooo la très bonne adaptation que voilà , et je ne dis pas ça parce que  le Louinet est au scénario. La nouvelle d'origine est pourtant particulière avec son atmosphère de huis-clos, ses personnages manipulateurs et un Conan  "assassin", mais je trouve l'adaptation vraiment réussie. De plus, Martinello a fait un super taf et nous livre là quelques planches fabuleuses, un découpage ultra efficace et une transcription fougueuse et sanglante de la violence à la Robert Howard.  Ce texte ne représente pas la dimension la plus épique des récits de Conan, mais cette version n'en est pas moins furieuse et bien frontale ! Trahisons, corruption et baston...qui a dit civilisation ?!!!

 

6 - "Le Peuple du Cercle noir" traitement de JaeKwang Park que je trouve très bon, bien en rupture avec ce qui existait jusqu'à présent - pour peu qu'on soit sensible à un trait "manga". Voilà une adaptation qui aurait mérité qqs pages de plus à mon goût pour restituer toute l'ampleur de la nouvelles et sa galerie de superbes seconds rôles. Malgré la surprise du trait, je reste un peu sur ma faim, car c'est une nouvelle que j'aime beaucoup.

 

7 - "Les Mangeurs d'Hommes de Zamboula" : avec Gess, généralement c'est on aime ou on aime pas. Il n'y a guère de place pour l'entre-deux. Je ne suis pas un fan de son trait à la base, mais il m'a bien botté le derrière avec cette adaptation d'une nouvelle franchement pas terrible ; même si avec REH, il y a toujours quelques chose à sauver dans ses textes les plus médiocres (qui sont aussi souvent les plus commerciaux). C'est rythmé et visuellement impressionnant, les scènes d'action bien menées et la cité a un côté bien oppressant (accentué par le travail des couleurs monochromes). Par Crom, je suis charmé !

 

8 -"La Reine de la Côte noire" : en ce qui me concerne, j'étais très dubitatif sur le traitement graphique de Pierre Alary et au final, il m'a mis sur le cul avec son incroyable sens du cadrage/découpage. Son style fonctionne carrément sur Conan et, du coup, son adaptation est très intéressante par rapport à tout ce qui a déjà été fait. Un tome que j'apprécie beaucoup et qui me semble novateur.

 

 

Trois demi-surprises :

 

9 - "L'Heure du Dragon" : alors là je suis extrêmement embêté pour classer cette adaptation. J'adore le travail abattu par Sécher, vraiment ! Découpage, mise en couleur avec des ombres phénoménales, un Conan très Momoa et des personnages secondaires dont l'apparence tranche avec ce qui avait déjà été fait sur ce texte. C'est dense, c'est riche, pleins de tableaux mémorables et scènes épiques. Putain quelle baffe ! Rien que pour ça il mériterait le podium.

Par contre je coince sur l'adaptation en elle-même. Peut-être que deux tomes auraient été préférables, ou alors peut-être que je connais trop bien le texte ? Car on ressent vraiment la difficulté à laquelle Blondel a dû faire face. Même avec une pagination renforcée, coincer le seul roman concernant Conan dans une BD, c'est chaud. Surtout que le père Howard avait mis le paquet pour faire figurer une montagne d'informations concernant son Âge hyborien...du coup, on retrouve ce foisonnement d'un côté et des coupes qui font mal de l'autre (au delà parfois de la simple ellipse). J'aimerais bien avoir l'avis de quelqu'un qui n'a jamais lu Howard sur celui-là. Sans les références, je ne sais pas si tout est compréhensible facilement.

 

10 - "Les Clous rouges"  : Je n'étais pas certain d'être emballé par le traitement de la nouvelle en me basant sur quelques visuels entraperçus, et finalement, tout comme pour "La Reine de la Côte noire" je me suis surpris à apprécier cette version, même si je ne suis pas fan du trait (surtout des personnages), alors qu'il y a pourtant qqs belles perspectives et tableaux dans la cité. Pour le coup, ce bon vieux Barry Smith conserve sa place sur le trône...

 

11 - "Le Dieu dans le Sarcophage"  : tout comme pour "Les Clous rouges" , ci-dessus, je n'étais pas certain de ce que j'allais découvrir avec Civiello aux crayons. Bon, c'est très subjectif tout ça, mais je ne suis pas vraiment fan du trait. Ceci dit, je trouve l'adaptation particulièrement réussie avec un scénario au plus près de la nouvelle originale (joli taf de Headline), et du coup, une audace graphique qui fonctionne plutôt bien. Disons que je la trouve particulièrement en adéquation avec la folie ambiante très paranoïaque du récit, même si je n'arrive pas à adhérer complètement au trait...Je ne me l'explique pas moi-même en fait... Bizarre.

 

 

Deux demi-déceptions :

 

12 - "Le Colosse noir" : j'attendais beaucoup (peut-être trop !) du tandem Brugeas/Toulhoat dont je surkiffe depuis le début "Le Roy des Ribaud" (que je vous encourage à lire si vous ne connaissez pas déjà). Et leur vision ne m'a, au final, pas complètement transporté. Il y a d'excellentes choses, dont les scènes de bataille (rien d'étonnant quant on connait certaines de leurs expérimentations sur Le Roy), mais il manque, à mon goût, un brin de folie à leur adaptation pour qu'elle me botte complètement le cul.

 

13 - "Le Maraudeur noir" : alors là, pas de bol pour Masbou, car ce récit est vraiment atypique, expérimental et du coup, casse-gueule. Conan est absent sur près de la moitié du texte, qui est plutôt conséquent et Howard n'en fait pas le personnage central. De plus, rien ne sonne vraiment hyborien...Des pirates qui semblent sortis tout droit de l'Âge d'or de la piraterie et des Pictes qui ressemblent plus aux natifs d'Amérique du Nord qu'aux barbares primitifs qu'affrontent Conan dans "Au delà de la Rivière noire". Et pour arranger le tout, comme le dit si bien Patrice Louinet : "The Black Stranger" est une nouvelle fascinante et complexe dès qu'on s'intéresse un tant soit peu à la personnalité de Howard, car c'est un récit dense, riche d'allusions autobiographiques, conscientes ou non, et dont la trame est essentiellement souterraine".

Ce texte n'est pas là pour sa lecture au premier degré, mais c'est pourtant ce avec quoi Masbou a dû composer. Une histoire simple en apparence, mais qui n'a clairement pas la force de "Au delà de la Rivière noire" ou des "Clous rouges". Je ne suis, de surcroit, pas fan du trait (même si les couleurs sont impressionnantes) et Conan n'a clairement pas de "trogne" dans cette adaptation.

 

Une vraie déception :

 

14 - "La Citadelle écarlate" :  c'est  sur cette  adaptation  que je suis le plus réservé pour l'instant. C'est pour moi le moins bon tome. Le moins bon graphiquement, le plus "plat" (comprendre le moins audacieux) et surtout, comme beaucoup l'ont déjà souligné, sa mise en couleur est d'un fade ! Elle est complètement ratée.

 

Edited by Pallantides
  • Like 5
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...

Important Information

Our website uses cookies to guarantee you the best navigation. By continuing your visit, you confirm that you accept these cookies. Our Cookie Policy has other terms. Privacy Policy