Edrahil's Content - The Overlord Jump to content

Edrahil

Members
  • Posts

    908
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Edrahil

  1. @madcollector Tu les as finis les The Expanse ? Si oui, alors ? Sans rien divulgâcher. A votre bon cœur merci. C'est bon. J'ai eu ma réponse page 10 de ton toi du passé. M'en rappelais plus que t'avais fini. Me voilà rassurer que ça reste top jusqu'à la fin. Merci.
  2. Bien ouéj Aerth ! Pour la peine je vais tout relire depuis la page 1.
  3. Si. Le 7 juillet 2021 lors d'un apéro BD (mentionné page 66). Edrahil - Historien de ce post assis à la droite de Barbi, madcollector et teil Blague à part ton retour me branche bien, je vais m'y intéresser, -merci.
  4. J'aime toujours beaucoup vos photos de parties Monsieur Barbi. Merci.
  5. En ce moment je suis en train de me remettre au Seigneur des Anneaux - Jeu de carte évolutif. J'ai toute la collec' : j'ai suivi et joué avec assiduité et obsession ce jeu durant 10 ans avec la première édition. J'ai vraiment adoré ce jeu qui se joue hyper bien en solo. Ce n'est pas une simple variante bancale et c'est vraiment son gros avantage. Et donc je m'y remets avec un plaisir renouvelé, et une hype à son endroit faite de bons souvenirs de parties passées, et la promesse de bonnes parties à venir en mode redécouverte. Je me fais plaisir avec des decks rassemblant des cartes provenant de la dizaine d'année de développement du jeu et je reprends depuis la boite de base. Pour vous donner une idée j'ai fait tout à l'heure ma 1650ième partie du SDA JCE (depuis que je l'ai je les note toutes). J'ai été amoureux de ce jeu. Il occupe une place à part dans mon parcours de joueurs. Tout ça pour dire que je (re)joue au Seigneur des Anneaux JCE.
  6. Par curiosité j'ai tapé aussi Burger Pizza... ben y a aussi ! Un repas pas Weight Watchers du tout 😁. Quoi que accompagné d'un Slim Fast ça peut le faire... Clémentine Célarié si tu me lis : tililit* ! *Les vieux me comprendront... ou pas 😋
  7. @razorspoon c'est typiquement ça : Je crois que je t'avais déjà parlé de ce bouquin 🤔
  8. Dans la même veine, ça me fait penser à ça (avancez à 0'53 et laissez-vous porter) :
  9. En te lisant, au début, j'ai cru que tu t'étais pris une flèche de Nerf (les pistolets aux munitions en mousse) dans l'épaule. Rien à voir en fait... Courage.
  10. Oui ça se passe page 67 ton retour sur Seven to Eternity.
  11. Dernière après-midi jeux : - 1 partie de Lord of the Rings - The Fellowship of the Ring chez Cryptozoic à deux joueurs. J'ai déjà dit combien j'adorais ce jeu simple de deck-building, et à chaque partie, je découvre que je l'aime encore plus que ce que je croyais. J'ai les trois jeux chez le même éditeur et n'ai malheureusement toujours joué qu'à celui-ci. La faute à un manque de joueur qui me fait systématiquement reprendre avec La Communauté de l'Anneau. Faudrait enquiller des parties pour ressentir le sentiment d'en avoir amorti un pour passer au suivant. Mais un jour... oh oui un jour... je jouerai au suivant. - 3 parties de Cubirds à 2 joueurs. Un jeu redoutablement efficace et cool à jouer. Le plaisir de jeu est toujours là. Depuis des années que je le fais découvrir, aucun des joueurs à ma table n'a été déçu. Je l'aime vraiment beaucoup lui aussi. -1 partie Les Bâtisseurs : Moyen-Âge à deux joueurs. Toujours prenant et sous tension ; je trouve que les parties des Bâtisseurs sont exigeantes si on souhaite rentabiliser ses actions, sa thune (...) On ressent le poids de la course au PV qui s'arrête au premier atteignant les 17 PV. C'est un sprint sans faux-pas qui est exigé pour la victoire.
  12. Quand tôt ce matin dans la bagnole, j'ai appris les décès d'Andrew Fletcher (membre des Depeche Mode, véritable catalyseur entre les personnalités de Martin Gore et Dave Gahan) et Ray Liotta... ben j'ai eu comme une bouffée de blues 😑
  13. Travailler les jours fériés c'est quand même bien cool : boite mails vide, téléphone muet... Des journées différentes pas forcément désagréables. Bien au contraire.
  14. C'est deux spermatozoïdes qui discutent : - Dis c'est encore loin les ovules ? - Tais-toi et nage ! On vient juste de passer les amygdales !
  15. Un message de Pallantides qui date un peu nous indiquait ceci (voir au-dessus). Je me doute que ça a pu changer depuis, mais ça laisse présager encore quelques tomes.
  16. RIP est une série pensée et construite par ses auteurs sur 6 tomes. Le T5 sort en septembre pour info. Ou tout au moins il est annoncé à cette date. Je mets ce lien qui va vous éclairer sur l'ensemble : https://www.bubblebd.com/9emeart/bd/critiques/rip-cadavres-exquis-en-serie
  17. Yawara T8 de N. Urasawa. La série continue son petit bonhomme de chemin avec une Yawara légèrement en retrait sur ce tome. Tome d’ailleurs, très accès judo et moins tranche de vie façon sitcom, comme la série pouvait l’être jusqu'à présent. On comprend que la série démarre une nouvelle sous-intrigue, que l’entourage de Yawara s’enrichit pour la suite, tout ça tout ça. Hâte de retrouver Yawara plus au centre de sa série avec le prochain tome. Hello, hello and hello de A. Hazuki (série complète en un tome). Déçu. Et fade. L’histoire et le thème laissaient présager un bon potentiel mais finalement ça fait pischtt. Et encore pour faire pschitt faudrait que ça gonfle et fasse pschitt par la suite. Ici, je trouve que ça ne décolle jamais vraiment. L’histoire était la suivante : “Haruyoshi, un jeune lycéen, et Yuki, une jeune fille étrange, se rencontrent chaque mardi comme si c'était la première fois. Ensemble ils rient, ils pleurent, ils se disputent, accumulent les souvenirs et les promesses éphémères... car ils sont enfermés dans une boucle temporelle. Yuki cache en réalité un triste secret et va devoir compter sur Haru afin de donner un sens à son existence…” En cherchant l’épure et en ciblant une explication oiseuse sur le sentiment amoureux de cette boucle temporelle, on ne peut s’empêcher de penser un “tout ça pour ça”. C’est dommage, ça parait long et vain de (re)lire trois fois la même séquence avec des variantes, pour aboutir à une explication/une fin très moyenne. Ce manga n’aura pas réussi à m’embarquer et m’émouvoir. La vie de Norman T4 et 5 de Stan Silas. Suite et fin de mon incartade dans La vie de Norman avec ces tomes 4 et 5, derniers tomes de la série à être sortis. (En attendant la suite je l’espère). J’ai continué d’adorer. C’est vraiment très drôle avec cette touche de macabre bien dosée. Le T4 est particulier par rapport au reste ; en effet, ce dernier s’attarde sur les traumas de Norman, son histoire personnelle, son environnement familial… On ressent de manière encore plus présente, l’aspect dérangé du jeune garçon j’ai trouvé. Le T5 retrouve le même esprit qui caractérise la série avec cette bande de mômes et ces vannes et autres situations comiques. J’aime vraiment beaucoup cette série. RIP T1 et 2 de J. Monnier et Gaet's. Superbe découverte que ces RIP. Bande-dessinée à l’atmosphère sombre, aux personnages plein de gouaille et tous différents des uns des autres, on prend un plaisir certain à suivre leur vie de misérables, -une vie qui ne leur a jamais souri. L’histoire est la suivante : “Des gens meurent parfois dans l’indifférence générale. Ces gens qui n’ont pas de famille, pas d’entourage, pas d’ami. Ils vont parfois rester longtemps chez eux avant qu’on ne les découvre. Heureusement la société qui emploie Derrick et ses collègues est chargée de faire le ménage avant que toute la famille ne défile. Ce qu’ils découvrent n’est pas toujours beau à voir…” La série est sombre et sans aucune once de joie et de bonheur. Au concours des séries noires, elle a parfaitement sa place à côté d’un Scalped ou de certains Brubaker. Pour faire court : ce sont des pauvres types qui côtoient d’autres pauvres types. En somme, un vrai cocktail de gaieté… Je ne savais pas à quoi m’attendre en entamant la lecture de ces bd (exception faite du résumé). La bonne surprise vient de l’histoire générale : chaque tome est centré sur un personnage de la bande de nettoyeurs/pilleurs, mais chaque tome vient s’imbriquer dans une histoire plus globale (et riche) qui court tout au long de la série. Chacun vient s’emboîter avec et/ou dans le tome précédent pour apporter une explication, un angle de vue différent qui fait l'histoire globale. C’est de la belle ouvrage. Je vous le conseille vraiment. @Barbi en connaissant un peu tes goûts et ta curiosité, jettes-y un œil si tu ne la connais pas déjà, je pense vraiment qu'elle pourrait te plaire. Dès le premier tome tu pourras cerner l'atmosphère, les personnages (...) et un style graphique qui rappelle un peu Les Triplettes de Belleville.
  18. Cette semaine je me suis repu de l’album Métèque et Mat d’Akhenaton sorti en 1995. J’y reviens souvent et suis toujours époustouflé par la qualité de la production. C’est hyper propre et je trouve que ça ne vieillit pas. Des morceaux comme Le calme comme essence, Je ne suis pas à plaindre, Métèque et Mat, L’Americano, Je suis peut-être… et Bad Boys de Marseille (Part II) sont vraiment bons à mes yeux. Enfin à mes oreilles. Le flow est vraiment typique de cette époque : c’est posé, c’est cool, les paroles sont généreuses, -on sent toute l’application qui leur a été apportée (rimes diverses, musicalité des propos, histoire racontée…) J’ai souri derrière mon écran cette semaine quand @razorspoon est venu nous livrer son anecdote à propos du rap coréen sur un autre post .
  19. Ces derniers temps : - j'ai pu faire une partie à 4 de Exit : L'Affaire du Mississippi. Je vous confie qu'à la base je n'aime pas les jeux d'énigmes, d'enquêtes et autres escape room. Un goût personnel. Une lubie. Après cette partie je confirme que je n'aime vraiment pas ça. Arguments et contre-arguments n'y changeront rien : je n'accroche pas pas à la logique de ces jeux. - une partie d'Evolution à 4 joueurs : je l'avais jusqu'à présent exclusivement joué à deux. A quatre, on a le plaisir de tirer la pleine puissance des Traits Génétiques et leurs combinaisons possibles. En effet à deux joueurs, le jeu n'autorise que 2 Traits Génétiques par espèce tandis qu'au-delà de deux joueurs, nous pouvons doter nos espèces de 3 Traits Génétiques. Et là ça combine, ça évolue, ça frictionne entre espèces. Que ce jeu est bon et riche ! - une partie de Dice Forge à 4 joueurs. Une découverte pour moi. C'est vraiment un bon jeu ; j'ai beaucoup aimé. De multiples possibilités de marquer des PV, des voies stratégiques viables et variées, la sensation de jouer tout le temps avec les incessants lancés de dés, le plaisir du geste auguste du lancer de dés, les combinaisons... Bref c'est fun et joli. Top !
  20. Ben dis donc ! Moi qui me suis refait Tremors y a 48 heures en plus... Ça fait bizarre... 😑
  21. Black Cat T4 : La Citée Dorée de Jed MacKay. Quatrième tome de Black Cat qui demeure dans la pleine continuité des précédents. C’est toujours très bien et distrayant à souhait. A couple of cuckoos T1 et 2. Nouvelle série manga à laquelle j’ai eu envie de me mettre. L’histoire nous narre les destins entrecroisés de deux adolescents échangés à la naissance. Chacun a grandi dans la famille de l’autre. Les deux familles (biologiques et adoptives) décident un jour de les fiancer afin de les garder dans leur giron, mais ce n’est pas sans compter sur la réticence des deux jeunes gens qui nourrissaient d’autres projets que certainement celui-ci. C’est dans la grande veine de ce genre : moultes quiproquos et sous-intrigues, le jeune homme incarne le besogneux scolaire qui a des visées sur une autre nana que celle qu’on lui a désignée ; la jeune héroïne -influenceuse sur les réseaux sociaux- semble de nature plus trouble quant à ses sentiments… Bref, cela augure des imbroglios comme seuls les mangas de ce type ont le secret. C’est le cocktail habituel des comédies romantiques alambiquées. Ma crainte repose surtout sur la longueur de la série : elles ont parfois le défaut de dilater leur histoire principale sur trop de tomes. Gageons que ce ne soit pas le cas ici. Et je ne pense pas à Love X Dilemma quand je dis ça hein ! Dr Slump T5 et 6. Toujours nawak et bien fendard. J’adore. Tout simplement. Mercy T1/2/3 de Mirka Andolfo (série complète en 3 tomes). J’avais repéré les belles couvertures de ce Mercy ; et c’est un retour du camarade @martus qui m’a fait franchir le pas et donné envie de découvrir cette bd de western fantastique. L’histoire est la suivante: ”Alaska, fin du XIXe siècle. Hellaine, une femme d’apparence noble et aux origines mystérieuses, débarque dans la petite ville de Woodsburg non loin de l’épicentre de la ruée vers l’or du Klondike, Dawson City. Elle cherche à acheter la concession d’une mine à l’abandon. Car ce que tout le monde ignore, c’est que sous les décombres se cache un lac souterrain donnant accès à une autre dimension peuplée d’êtres cauchemardesques. Hellaine est en réalité l’un de ces êtres. Et manifestement, elle a un plan. Un plan qui va être bouleversé par l’apparition de Rory, une jeune orpheline amérindienne pour qui Hellaine va se prendre d’affection après l’avoir délivré des griffes de son agresseur…” Ce qui m’a frappé de prime abord c’est la beauté du dessin : j’avais vraiment l’impression d’être en face d’un dessin-animé. Ce qui est paradoxal pour de l’image fixe. Mais le trait, l’encrage et les expressions des personnages, tout me faisait penser à un dessin-animé. On voit le mouvement et l’animation se faire dans sa tête. Concernant l'histoire, l'auteur sait maintenir l'intérêt de son intrigue, quoique pour moi , je dois reconnaître qu’aux deux tiers, cela vire un tantinet au prêchi-prêcha et l’intrigue se fait moins “évidente”, un peu plus confuse. C’est le reproche que j’avais fait à Contro Natura, son œuvre précédente. Super au début, puis du moins bien, du confus. En définitive, sans être une lecture incroyable qui va laisser un souvenir impérissable, et ce, même si je l’ai adoré ‘ttention, c’est une très bonne lecture de détente avec laquelle on passe un bon moment. C’est là l’essentiel. Conan - Xuthal la Crépusculaire par Christophe Bec et Stevan Subic. J’ai vraiment adoré cette adaptation. Elle m’a bien fait ressentir l’aspect fiévreux et poisseux de Xuthal : cité autant démente que crépusculaire. La progression de l’histoire se fait de manière admirable, on a toujours envie d’avancer de quelques cases puisque l’histoire est distillée, orchestrée de manière fine par Bec et Subic. Tout au moins, c’est mon avis. Et là-dessus je trouve que ça fait les bonnes adaptations : on ne sent pas les coupes, les compressions, les ellipses… l’histoire est fluide et prenante. Un bon cru.
  22. On est d'accord que les intrigues de Moore sont parfois/souvent bancales et/ou confuses dans sa visée, sa ligne directrice. Pour moi Strangers in Paradise c'est sa cathédrale. J'en garde un souvenir de densité qui vient certainement de la longueur de l'œuvre et du développement des personnages sur ce temps long. Comment il parvient à nous faire ressentir leur sentiment changeant tout au long de l'histoire. Parce qu'en soi, l'histoire, elle peut être résumer simplement : ce sont deux personnes qui mettent des années à être accordées (comédie romantique) charpenté d'un aspect mafieux et tentaculaire lié à l'organisation à laquelle Katalina a appartenu (et là c'est plus l'aspect drame). Une fois ça dit, je suis d'accord avec toi sur Rachel Rising, Echo, et Motor Girl. Mais comme dès qu'on parle de Terry Moore cela agit sur moi comme un véritable happeau, je ne peux m'empêcher de préciser que je ne lis pas forcément Terry Moore pour ses intrigues, mais pour ce qu'il fait de ses personnages sur la base de ses enjeux, aussi faibles puissent-ils être ou paraitre. Il n'a pas son pareil pour dialoguer et faire sentir la chair et les cœurs qui battent de ses personnages. C'est toujours hyper délicat et juste cette restitution qu'il fait de la petite musique du cœur. Je viens de me rendre compte que j'ai tapé ça sans trop savoir ce à quoi je voulais vraiment répondre ; je suis en phase avec ton analyse, je pense que je souhaitais certainement apporter mon regard sur l'œuvre de Terry Moore après t'avoir lu. J'adore vraiment le monsieur -comme d'autres ici-.
  23. Même chose ici. Malheureusement j'aimerai me remettre à The Expanse d'abord. J'ai lu les deux premiers tomes à leur sortie et je n'en ai plus aucun souvenir pour m'y remettre avec le T3. Je n'ai gardé que de trop vagues souvenirs. Alors que j'avais adoré. Allez comprendre. La bonne chose c'est que je pourrai enchainer les neuf tomes sortis et qu'après je pourrai mater l'adaptation Amazon Prime. Y a plus qu'à...
  24. C'est dommage que tu changes de sujet, j'allais dire qu'avec ces histoires d'eau c'était l'occasion d'avoir une tourista sans partir à l'étranger. Comment ça je l'ai dit !?
×
×
  • Create New...

Important Information

Our website uses cookies to guarantee you the best navigation. By continuing your visit, you confirm that you accept these cookies. Our Cookie Policy has other terms. Privacy Policy