Red Team - de l'écriture SF pour l'Armée - Natter - The Overlord Jump to content

Red Team - de l'écriture SF pour l'Armée


Foussa
 Share

Recommended Posts

J'ai lu ça, et je trouve ça ... dingue. Je ne sais pas trop quoi en penser.

 

D'un côté je trouve ça génial.

D'un autre, je me dis que c'est bizarre.

Mais ça penche qd mm du côté du génial pr moi, car j'ai trop envie de voir ce que ces personnes vont produire.

 

https://redteamdefense.org/

 

De votre côté, vous en pensez quoi ?

 

@Popoff , t'es l'un des écrivains secrets ? :) 

 

https://amp.lepoint.fr/2404230?fbclid=IwAR30a5cTpNfHWjYy08yZqokP5gQiUZGQ_MKP8N2z-KWY5TTMKCC5OrpNmyU

 

 

la Red Team Défense a pour mission d’anticiper les aspects technologiques, économiques, sociaux et environnementaux susceptibles d’engendrer de potentielles conflictualités à l’horizon 2030-2060. La Red Team Défense est composée d’une dizaine d’auteurs et de scénaristes de science-fiction travaillant étroitement avec des experts scientifiques et militaires.

 

Les amoureux de science-fiction auront le plaisir ou la surprise de retrouver des noms qu'ils connaissent bien. Deux maîtres du space opera sont en tête du cortège : Laurent Genefort, très apprécié pour son cycle d'Omale ou sa trilogie Spire, et Romain Lucazeau, qui dans sa vie quotidienne est associé au cabinet Roland Berger. Il a récemment marqué les esprits grâce à son excellent diptyque Latium (plus de 50 000 exemplaires vendus, qui narrait la geste de gigantesques vaisseaux conscients à la recherche de l'humanité perdue, à coups de scènes de batailles épiques et de réflexions philosophiques).

L'auteur de polar DOA (Le Cycle clandestin, L'Honorable Société), le scénariste de BD Xavier Dorison (Troisième Testament, Le Château des animaux) ou le romancier Xavier Mauméjean, qui vient de publier une impressionnante biographie sur Henry Darger, sont eux aussi de la partie. Impossible de ne pas évoquer le génial dessinateur du neuvième art François Schuiten (Les Cités obscures), qui illustrera l'ensemble avec la jeune designeuse Jeanne Bergeron.

 

Polémique en ligne

 

L'université répond présente avec la participation de la sociologue Virginie Tournay, directrice de recherche et médaillée de bronze du CNRS. Membre de l'office parlementaire de l'évaluation des choix scientifiques et technologiques, elle avait écrit de la prospective avec Civilisation 0.0 en 2019. Deux autres écrivains ont préféré garder l'anonymat en signant Hermes et Capitaine Numericus afin d'éviter le harcèlement en ligne, les insultes ou les représailles pendant les salons. Largement antimilitariste, le milieu de la science-fiction, plutôt orienté à gauche, peut parfois se montrer féroce envers ce genre d'initiatives, par l'intermédiaire des forums ou des réseaux sociaux.

L'idée d'une Red Team est pourtant loin d'être nouvelle. L'administration Reagan, dans les années 1980, avait déjà fait appel à des plumes comme Robert A. Henlein (Starship Troopers), Poul Anderson (La Patrouille du temps) ou encore Larry Niven (L'Anneau-Monde). Leur travail est aujourd'hui encore classifié.

 


 

La mission de la Red Team se veut ambitieuse : composée d’auteur(e)s et de scénaristes de science-fiction travaillant étroitement avec des experts scientifiques et militaires, elle a pour but d’imaginer les menaces pouvant directement mettre en danger la France et ses intérêts. Elle doit notamment permettre d’anticiper les aspects technologiques, économiques, sociétaux et environnementaux de l’avenir qui pourraient engendrer des potentiels de conflictualités à horizon 2030 - 2060.

Initiative bâtie selon des principes d’ouverture et d’approche multiculturelle, la Red Team s’inscrit en complémentarité des méthodes actuelles en matière de prospective. Les travaux pour partie classifiés auront pour objectif de nourrir les réflexions stratégiques, opérationnelles, technologiques et organisationnelles des armées, mais également d’acteurs extérieurs au ministère. La Red Team mettra en œuvre un processus structuré et itératif favorisant l’intuition et la créativité. Elle fera se confronter aux savoirs militaires, la science-fiction, la recherche scientifique pluridisciplinaire et les arts.

 

 

  • Confused 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Ca fait un moment déjà que l'armée  utilise la science fiction (et ses auteurs) pour imaginer et préparer l'avenir. J'ai déjà lu plusieurs papiers là-dessus. Il y en a un dans le numéro spécial de Socialter, financé sur Ulule et dédié aux mondes de l'imaginaire. Très intéressant. La SF a déjà inspiré bon nombre d'évolutions techniques actuellement utilisées.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Dans l'article ils parlent effectivement des années 80 aux USA sous Reagan. Mais ils ne semblent pas dire que ça s'est refait. 

Et pour la France, on dirait que c'est une première non ?

(en tout cas officiellement)

 

En fait, qu'un Etat sollicite l'imagination de personnes pour essayer d'avoir une vision de ce que pourrait être l'avenir, c'est déjà de la SF pr moi :) 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Foussa a dit :

Dans l'article ils parlent effectivement des années 80 aux USA sous Reagan. Mais ils ne semblent pas dire que ça s'est refait. 

Et pour la France, on dirait que c'est une première non ?

(en tout cas officiellement)

De ce que j'ai compris les États unis n'ont jamais arrêter. 

Mais en France oui c'est une première. (Le journaliste que j'ai entendu le présentait même genre "on était à la traîne")

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Foussa a dit :

J'ai lu ça, et je trouve ça ... dingue. Je ne sais pas trop quoi en penser.

 

D'un côté je trouve ça génial.

D'un autre, je me dis que c'est bizarre.

Mais ça penche qd mm du côté du génial pr moi, car j'ai trop envie de voir ce que ces personnes vont produire.

 

https://redteamdefense.org/

 

De votre côté, vous en pensez quoi ?

 

@Popoff , t'es l'un des écrivains secrets ? :) 

 

https://amp.lepoint.fr/2404230?fbclid=IwAR30a5cTpNfHWjYy08yZqokP5gQiUZGQ_MKP8N2z-KWY5TTMKCC5OrpNmyU

 

 

la Red Team Défense a pour mission d’anticiper les aspects technologiques, économiques, sociaux et environnementaux susceptibles d’engendrer de potentielles conflictualités à l’horizon 2030-2060. La Red Team Défense est composée d’une dizaine d’auteurs et de scénaristes de science-fiction travaillant étroitement avec des experts scientifiques et militaires.

 

Les amoureux de science-fiction auront le plaisir ou la surprise de retrouver des noms qu'ils connaissent bien. Deux maîtres du space opera sont en tête du cortège : Laurent Genefort, très apprécié pour son cycle d'Omale ou sa trilogie Spire, et Romain Lucazeau, qui dans sa vie quotidienne est associé au cabinet Roland Berger. Il a récemment marqué les esprits grâce à son excellent diptyque Latium (plus de 50 000 exemplaires vendus, qui narrait la geste de gigantesques vaisseaux conscients à la recherche de l'humanité perdue, à coups de scènes de batailles épiques et de réflexions philosophiques).

L'auteur de polar DOA (Le Cycle clandestin, L'Honorable Société), le scénariste de BD Xavier Dorison (Troisième Testament, Le Château des animaux) ou le romancier Xavier Mauméjean, qui vient de publier une impressionnante biographie sur Henry Darger, sont eux aussi de la partie. Impossible de ne pas évoquer le génial dessinateur du neuvième art François Schuiten (Les Cités obscures), qui illustrera l'ensemble avec la jeune designeuse Jeanne Bergeron.

 

Polémique en ligne

 

L'université répond présente avec la participation de la sociologue Virginie Tournay, directrice de recherche et médaillée de bronze du CNRS. Membre de l'office parlementaire de l'évaluation des choix scientifiques et technologiques, elle avait écrit de la prospective avec Civilisation 0.0 en 2019. Deux autres écrivains ont préféré garder l'anonymat en signant Hermes et Capitaine Numericus afin d'éviter le harcèlement en ligne, les insultes ou les représailles pendant les salons. Largement antimilitariste, le milieu de la science-fiction, plutôt orienté à gauche, peut parfois se montrer féroce envers ce genre d'initiatives, par l'intermédiaire des forums ou des réseaux sociaux.

L'idée d'une Red Team est pourtant loin d'être nouvelle. L'administration Reagan, dans les années 1980, avait déjà fait appel à des plumes comme Robert A. Henlein (Starship Troopers), Poul Anderson (La Patrouille du temps) ou encore Larry Niven (L'Anneau-Monde). Leur travail est aujourd'hui encore classifié.

 


 

La mission de la Red Team se veut ambitieuse : composée d’auteur(e)s et de scénaristes de science-fiction travaillant étroitement avec des experts scientifiques et militaires, elle a pour but d’imaginer les menaces pouvant directement mettre en danger la France et ses intérêts. Elle doit notamment permettre d’anticiper les aspects technologiques, économiques, sociétaux et environnementaux de l’avenir qui pourraient engendrer des potentiels de conflictualités à horizon 2030 - 2060.

Initiative bâtie selon des principes d’ouverture et d’approche multiculturelle, la Red Team s’inscrit en complémentarité des méthodes actuelles en matière de prospective. Les travaux pour partie classifiés auront pour objectif de nourrir les réflexions stratégiques, opérationnelles, technologiques et organisationnelles des armées, mais également d’acteurs extérieurs au ministère. La Red Team mettra en œuvre un processus structuré et itératif favorisant l’intuition et la créativité. Elle fera se confronter aux savoirs militaires, la science-fiction, la recherche scientifique pluridisciplinaire et les arts.

 

 

Non non, je ne trempe pas là dedans, j'en avais entendu parler, et j'aurais décliné si jamais on m'avait approché. Concepteur d'armes, ce n'est pas vraiment l'image que je me fais du métier d'écrivain.

Mais je comprends la logique. Suffit de lire Philip K Dick pour voir à quel point la SF peut être visionnaire. Pour une fois que l'armée française se montre un peu innovante... ^^ M'enfin je pense que ça ne donnera rien. Le grand public est déjà largué sur ce qui est possible aujourd'hui, en matière d'armement...

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Foussa a dit :

Dans l'article ils parlent effectivement des années 80 aux USA sous Reagan. Mais ils ne semblent pas dire que ça s'est refait. 

Et pour la France, on dirait que c'est une première non ?

(en tout cas officiellement)

 

En fait, qu'un Etat sollicite l'imagination de personnes pour essayer d'avoir une vision de ce que pourrait être l'avenir, c'est déjà de la SF pr moi :) 

 

J'aime autant ça qu'un Mitterrand allant voir madame Irma en douce.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Popoff a dit :

Non non, je ne trempe pas là dedans, j'en avais entendu parler, et j'aurais décliné si jamais on m'avait approché. Concepteur d'armes, ce n'est pas vraiment l'image que je me fais du métier d'écrivain.

Mais je comprends la logique. Suffit de lire Philip K Dick pour voir à quel point la SF peut être visionnaire. Pour une fois que l'armée française se montre un peu innovante... ^^ M'enfin je pense que ça ne donnera rien. Le grand public est déjà largué sur ce qui est possible aujourd'hui, en matière d'armement...

 

Ah oui tiens c'est marrant, tu focus sur "concepteur d'arme", alors que de mon côté je n'avais pas pensé à ça de prime abord, mais plutôt aux changements sociétaux, aux drames écologiques, etc. :) 

En fait, je pense probablement naïvement que l'armée sait très bien développer et imaginer des armes de son côté, mais qu'ils n'ont peut être pas ce "truc" pour imaginer l'évolution des sociétés, l'impact de drame écologique à grande échelle, ou encore de grande innovation révolutionnant l'humanité (genre Internet). 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 41 minutes, Foussa a dit :

En fait, je pense probablement naïvement que l'armée sait très bien développer et imaginer des armes de son côté, mais qu'ils n'ont peut être pas ce "truc" pour imaginer l'évolution des sociétés, l'impact de drame écologique à grande échelle, ou encore de grande innovation révolutionnant l'humanité (genre Internet). 

Le livre "les furtifs" de Damasio est excellent pour ca (et pour d'autre chose…). Il aborde bien comment pourrait évolue notre société dans un contexte écologique pessimiste, envahi par internet et le libéralisme, mais avec des oppositions (jeunes) fortes, avec un mode de vie différent, mais qui peut faire rêver ! Et les options militaires pour contrôler tout ca...

  • Like 2
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 54 minutes, Foussa a dit :

Ah oui tiens c'est marrant, tu focus sur "concepteur d'arme", alors que de mon côté je n'avais pas pensé à ça de prime abord, mais plutôt aux changements sociétaux, aux drames écologiques, etc. :) 

En fait, je pense probablement naïvement que l'armée sait très bien développer et imaginer des armes de son côté, mais qu'ils n'ont peut être pas ce "truc" pour imaginer l'évolution des sociétés, l'impact de drame écologique à grande échelle, ou encore de grande innovation révolutionnant l'humanité (genre Internet). 

le principe technique est de faire un cahier des charges pour comprendre le "besoin": quel type d'arme sera nécessaire pour répondre a tel type de scénario. Les auteurs ne travailleront pas forcément sur ces armes, mais c'est ce qui est utilisé  par le commanditaire comme base de développement pour les futures générations "d'outils de réaction".

Ce sont les memes outils utilisés dans la plupart des développements produits, des moyens de transports a l'electroménager en passant par les plats préparés et l'agro alimentaire en général.

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, Djimne a dit :

J'ai entendu l'info hier ou avant-hier à la radio aussi. Et ils disaient qu'aux Etats Unis ça fait déjà un bon moment que ça se fait 🙄 

 

Il y a 20 heures, Foussa a dit :

Dans l'article ils parlent effectivement des années 80 aux USA sous Reagan. Mais ils ne semblent pas dire que ça s'est refait. 

[...]

En fait, qu'un Etat sollicite l'imagination de personnes pour essayer d'avoir une vision de ce que pourrait être l'avenir, c'est déjà de la SF pr moi :) 

 

Il y a 18 heures, Djimne a dit :

De ce que j'ai compris les États unis n'ont jamais arrêter. 

 

Je confirme ce qu'avance Djimme. Les Etats-Unis semblent être familiers de cette démarche qui peut paraitre de prime abord étrange ; mais pour eux, c'est avoir pleinement conscience que la réalité dépasse parfois la fiction. 

A l'époque des évènement du 11 septembre, cette démarche avait été même plus que jamais remise en lumière, puisque par la suite, ils avaient fait bosser des scénaristes pour établir des sortes de "modèles imaginaires" de catastrophes/attaques un jour probable. On sollicite donc bien l'imagination de personnes pour essayer d'avoir une vision de ce que pourrait être l'avenir comme le dit Foussa.

C'est raccord avec le sujet du post je trouve.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...

Important Information

Our website uses cookies to guarantee you the best navigation. By continuing your visit, you confirm that you accept these cookies. Our Cookie Policy has other terms. Privacy Policy