Jump to content

Bandes-dessinées / Comics / Manga


Foussa

Recommended Posts

  • 4 weeks later...

Covid collé au lit qui me permet du rattrapage de lecture suite a empletes parisiennes et locales...

Texas Cowboys: en effet, tout ce que j'aime dans le Western, assez atypique dans la biblio Trondheim!

Si vous voulez rester dans le Western, Golden West de Rossi vient de sortir et c'est une bonne claque sur la fin des natifs américains a la frontiere méxicaine, c'est triste et beau. 

image.png.f13c793f79789356288db296db3c7a1d.png

Les éditeurs sortent ces albums un peu exceptionels encore plus grands que d'habitude, c'est pénible a ranger mais ce sont de beaux objets aussi, 1629 était aussi dans ce format, bien glauque, j'attends la conclusion dans le tome 2 avec impatience, sur un voyage de la compagnie des Indes qui a tourné au cauchemar et qui est devenu un cas d'école en psycho.

image.png.b5e9dc8b002e64d513a209e6b1ebb484.png

Sinon, plein de trucs cool dans ce que vous avez recommandé: mon mari dort dans le congélateur, Ténébreuse et d'autres que j'ai oublié (Voltar n'était pas dispo)

 

Et enfin, je ne vous pollurait pas trop mais je complete toujours ma collec de Vertigo avec ce qui n'a pas traversé la Manche, j'ai découvert hier FBP: Federal Bureau of Physics hier, c'est le dessinateur qui a cocréé Spider Gwen, un style a la Sean Murphy, dans lequel un bureau parallele au FBI doit s'occuper des crises ou les lois de la physique classique ne sont plus respectées! 3 tomes qui envoient du lourd, je lis le 4eme et conclusion ce soir

image.png.f65e7c56ac2a8264920b54b1b387a72c.png

 

  • Like 4
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Roolz a dit :

Le dernier Aigles de Rome (Marini). Tome 6. 
Je craignais que ça s’enlise après le T5 (qui est une « fin »). Mais non, ça reste bien. 

Les esprits affûtés noteront une erreur dans le glossaire latin en dernière page. Bouh. 

pas d'esprit affuté de mon coté mais j'ai bien aimé la BD :) et graphiquement, j'avais une lassitude de son style mais il a trouvé un nouveau souffle sur cet album, je n'ai pas su mettre le doigt sur quoi par contre.

Link to comment
Share on other sites

Le trait est plus "lâché" en effet. J'ai aussi l'impression qu'il a travaillé en couleurs directes, alors qu'avant pas sûr.

 

Révélation

Dans la définition du Pulmentum c'est écrit qu'il y a du maïs dedans, le maïs est arrivé en europe 16 siècles plus tard

 

 

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 1 month later...

Mes dernières lectures imagées avec des images.

 

image.png.573377b3f55c81eea7751e34a272c2d9.png     image.png.76acedf58f933591c88b60f51ee0e267.png     image.png.f759396c6a84370f86e4a1583235737a.png     Soulmate T1/2/3 (série complète en 3 tomes).

 

Une lecture coup de cœur que j’aurais faite avec légèreté et grand plaisir. 

Une jeune femme s’endort un soir et se réveille le lendemain dans son corps de lycéenne, 10 ans dans le passé. Son “moi du passé” (la lycéenne) se retrouve quant à lui catapulté dans son corps d’adulte (10 ans dans le futur donc). Les consciences sont inversées avec toutes les connaissances rattachées aux vécus. Ainsi notre héroïne voit l’occasion de sauver son amie de sa maladie en phase terminale fort des connaissances qu’elle a du temps présent, de son futur.

 

La lecture se fait naturellement à deux niveaux temporels différents : le moi adolescent et le corps adulte. On navigue entre les deux temporalités et les deux consciences qui s’étonnent de cette situation et essaient de faire bonne figure à une époque dont elles ne maîtrisent pas/plus les codes. Sachant comment elle a rencontré son amie et l’histoire commune qui en a découlée, l’enjeu est d’assurer au moins la même rencontre sans générer de “fausses routes” vers un futur qui est déjà connu. Comment la connaissance du futur complique et facilite l’appréhension d’un temps présent fait tout le sel de cette lecture. Histoire naïve mais très plaisante pour moi, c’est prenant, drôle, touchant à lire.

 

  image.png.287568e45d147114decd7b1eb47eb456.png                 image.png.e26dba94b655d8e7a4e2fd78aad9f4b1.png    image.png.02aa2b7714c97b513b8da4c5fb68ac9e.png      image.png.0458c679ac4c6e406cb34305eaaf2b62.png      Entre Soies T1/2/3/4.

 

Résumé éditeur : “Depuis de multiples générations, la vénérable académie Hoshimiya accueille en son sein des cohortes de jeunes femmes de belle éducation. Dans ce contexte idyllique, les étudiantes se rapprochent et forment des sororités. La tradition raconte que les somptueux uniformes couleur d'ébène qui accompagnent les étudiantes dans leur scolarité sont en fait tissés avec des cheveux de leurs prédécesseures. Et quand un étrange incident survient autour de l'insaisissable Hoshimiya, la petite-fille de la personne à la tête de l'académie, les passions et les désirs cachés sous cette mystérieuse soie se réveillent brutalement…

 

Je n’ai rien compris. Rien. Je me suis senti bête et interdit durant ma lecture. A la lecture du résumé, je me suis dit “ok je vois où ça peut nous conduire cette intrigue” et puis à la lecture… je n’arrivais pas à comprendre et rentrer dedans. J’ai eu du mal à voir se dégager la ligne directrice du récit. Le trait fin du dessin m’a fait confondre tous les personnages. Il y a des décrochages du récit via des ellipses, des scènes ésotériques (...) des scènes de ce genre qui ne m’ont pas aidées à cerner l’ensemble et comprendre qui, quoi, comment. En fait je ne pense pas que ce soit la faute du manga ; je crois que j’ai été victime de mon attente et des préjugés à l’égard de l’histoire. Je m’attendais à “quelque chose” et j’ai été désarçonné… Je lisais, continuais à lire en pensant qu’à un moment, il allait y avoir une scène qui fasse toute la lumière sur mes incompréhensions et difficultés à tout saisir et suivre…nada ! Aucune gare pour pouvoir raccrocher les wagons de la compréhension.
Je le recommencerai en sachant tout ça ; ça passera mieux je pense. C’était le mauvais moment pour le découvrir.

 

 image.png.13cc59d3d221048be2ed0739ac3fb8de.png     image.png.1f618bf1e0d4cbdc66b497ccd96829d9.png   image.png.6eaa1fa9b88ed92057f755a6b1f5af99.png      image.png.b6ae613e7e8d23c675295e0fa3da3dc8.png        image.png.36d121597d1145233aa813e8bdf1f722.png      

 

Toilet-bound Hanako-Kun T1/2/3/4/5

 

Résumé éditeur: “Une rumeur court sur l’existence de sept mystères qui hantent les murs de l’école Kamome. Parmi ces faits inexpliqués, on raconte qu’un esprit du nom de Hanako se trouverait au troisième étage du plus ancien bâtiment et qu’il exaucerait le vœu de quiconque viendrait le trouver. En classe de seconde dans cet établissement, Nene Yashiro a le béguin pour un garçon. Pourtant, malgré tous ses efforts, cet amour reste à sens unique. La jeune fille ne voit plus qu’une seule solution : s’en remettre à la légende de Hanako, sans se douter qu’accéder au bonheur requiert toujours une contrepartie…

 

Discuter et découvert lors d’un Apéro BD grâce à lug, Toilet-bound Hanako-kun est une série que je qualifierais de plurielle. Elle se place à cheval de plein de genres sans qu’aucun ne viennent franchement déséquilibrer ce qui caractérise la série. Fantastique, tranche de vie, humour, bagarre, enquête… c’est suffisamment varié pour que selon ses goûts chacun puisse y trouver son compte. Lecture que je fais avec plaisir en mode “tâche de fond” : j’en lis un tome par-ci par-là entre deux autres séries et c’est toujours un plaisir de retrouver cet univers baroque et riche à l’instar d’un décor d’un film de Terry Gilliam. C’est en effet très fourni et généreux.

 

image.png.1f5d8568f0cfcd4d8073e6eef2a6fb01.png   image.png.20c517b436bb9a6e96614914c4b281b6.png   A couple of cuckoos T9 et Yawara T13

 

A couple of cuckoos T9 : dans la continuité. Merci, au revoir. Je lis et continue parce que j’ai commencé ; je lis sans déplaisir sans pour autant y prendre mon pied. Un filet d’eau tiède… On est typiquement sur des personnages principaux velléitaires insupportables, malhonnête avec eux-mêmes et leurs sentiments, pleutres et incapables d’agir logiquement et franchement. C’est l’apanage du genre (trop souvent), mais cette série en est l’illustre représentante dans ce que ça a de “pénible”.

 

Ce treizième tome de Yawara est un excellent tome. Il synthétise globalement  toutes les intrigues et enjeux de la série. Ici avec ce tome, point de déséquilibre au profit d’une thématique ou d’une autre ; parfois certains tomes étaient entièrement concentrés sur le judo. Là que nenni, tous les personnages importants sont présents, toutes les intrigues reprennent leur place. Un bon tome.

 

image.png.223a6975d5813ed774ba9660e50e7a59.png   Kingdome Come de Mark Waid et Alex Ross.

 

Résumé éditeur : “Dans un futur possible, les super-héros d'antan ont été surclassés, puis remplacés par une nouvelle génération plus agressive, mais aussi plus amorale. Aussi, lorsque ces surhommes rayent accidentellement le Kansas de la carte des États-Unis, c'est au premier d'entre eux, Superman, de sortir de sa retraite et d'inculquer à cette nouvelle garde le goût pour la vérité et la justice. L'Homme d'Acier devra également combattre une association surprenante : celle de Lex Luthor, son pire ennemi, avec Batman, son ancien allié !

 

Méconnaissance de DC, ses héros et ses enjeux pour ma part. Parce qu’édition pas chère, et que j’avais lu des retours sur ce post à son propos, je me suis laissé tenter.
Verdict : je n’ai pas détesté. Mais je dois dire que si je n’avais pas lu la longue introduction de l’auteur en début d’ouvrage conditionnant ma lecture à venir, je crois que je serais demeuré plus froid, distant et étranger à l’égard de cette lecture. Cela m’a aidé à comment l’aborder et la lire. De fait, sans y avoir pris un plaisir dingue, j’ai malgré tout trouvé mon compte dans la façon où l’auteur dresse un parallèle entre être parfait/être imparfait (Homme/Super-héros) ou encore la notion de déité qui transparaît dans certaines formules ou champs lexicaux. C’est très bien troussé mais je ne suis pas fan.

 

image.png.98c25673242873f3be84bd96e02434ba.png   image.png.3b398f836dbb87a11dde6ae3c8cc7a73.png   image.png.c301ee443c810e42736fb961ce66d23c.png   Let's Play T1/2/3

 

Découvert complètement par hasard ; c’est issu d’un webtoon. 
Résumé éditeur : “Experte en jeux vidéo, Sam est sur le point de réaliser son rêve en créant le sien. Mais la dure réalité la rattrape quand un streamer populaire en fait une critique cinglante. Alors qu'elle est au plus mal, elle découvre que ce streamer est son nouveau voisin ! Parviendra-t-elle à dépasser ses angoisses pour s'affirmer et, pourquoi pas, trouver l'amour ?

 

Au regard d’un tel résumé, on sait ce qu’on va lire. C’est typiquement un pitch de comédie sentimentale hollywoodien et c’est ce qu’on aura. C’est d’ailleurs ce qui en fait sa force et sa différence : l’auteure, américaine, pose naturellement un cadre “occidental américain” que l’on connait et reconnait nous mettant dans cette impression de suivre un sitcom. C’est la sensation que cela m’a donnée. Quand j’y songe, cette impression est renforcée par les unités de lieu qui sont plutôt restreintes. Deux appart, le lieu de travail, un coffee shop, des intérieurs de bagnoles et guère plus. Basta ! C’est limité. Comme un format sitcom. Rien de neuf dans cette histoire sentimentale classique sinon donc ce cadre américanisé et les bonnes sensations de lecture. Légère et convenue, mais plaisante. Comme l’univers s’y prête, l’auteure s’est amusée à glisser des références pop-culturelles issues du jv, séries… Une lecture à réserver aux habitués du genre : un peu niais et naïf mais avec des moments sincères pour qui sait les débusquer et les percevoir dans toutes ces scènes convenues.

 

image.png.df0e6c45086e265efb109178a1e0c4e5.png   image.png.efa6224f07bdf1d42e96220649abeddd.png   Texas Cowboys T1 et T2 de Trondheim et Matthieu Bonhomme.

 

Lecture que je dois à un retour de martus plus haut dans ce fil, je ne dirai pas mieux que ce qu’il en a dit. C’est une très bonne lecture western qui sait faire montre grâce à plusieurs petites histoires qui s’imbriquent plus ou moins, d’un ensemble cohérent. Le refus de nous inscrire dans une Grande histoire est un vrai plus dans cette bd ; elle peut prendre des allures de chroniques ainsi pensée (plein de personnages et de petites histoires mises bout à bout ; à chacun un éclairage nouveau sur l'ensemble proposé).

 

image.png.c32154c5dca893dbdb8554d5ea685d07.png    image.png.4bda8b1cf525b8b6b56f6165bdf55d4f.png   image.png.f8ff2d807838fc1ea45d581a6d577eb0.png   image.png.87841ec649f7f7ada4f20cd9e0bf2dd3.png   image.png.4255ea223d3451c6ae08d372775420f4.png   image.png.df213544d2d11a77b4f01ea08a57353e.png

 

Crush of Lifetime T1/2/3/4/5/6 (série complète en 6 tomes).

 

Résumé éditeur : “Yang Hye-Ji, surnommée la déesse d'Instagram, a plus de 100 000 abonnés sur sa page. Pourtant, elle n'a jamais eu de petit ami. Arrivant au lycée, elle espère combler ce vide mais se retrouve en binôme avec Jo Ki-sung un voisin un peu distant qui ne semble pas intéressé par sa popularité.

 

Bigre (!) que certaines couv’ de ce webtoon coréen sont vraiment cucul la praline. On a parfaitement compris qu’on lisait de la comrom pour jeunes filles en fleur mais je trouve que c’est quand même verser dans la caricature grosbill… Mais ce n’est pas ça qui m’a arrêté 😁. Faut savoir ce qu’on va trouver : de la guimauve pur jus. C’est vraiment fait pour les cascadeurs de la comrom. C’est extrêmement classique et convenu. Toutefois cela se démarque de la comrom nippone caractérisée par son exubérance, son énergie et sa part de délires fantasmés par son rattachement au réel. J’entends par là, qu’ici, tout se pare de réalisme dans le déroulé. Du drama sans exubérance. Pour autant, à l'instar de Let’s Play (plus haut), cela se lit avec plaisir comme une série adolescente naïve qui s’assume pour ce qu’elle est. Rien de plus rien de moins. On est sensible au genre ou on ne l’est pas, ça ne va pas plus loin. Je ne vais pas parler de l’histoire : le résumé laisse tout deviner. J'ai aimé cette parenthèse guimauve neuneu.

Edited by Edrahil
Mise en forme.
  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

  • Team Monolith

Hello , 

tiens ça fait plaisir que tu accroche à Toilet-bound Hanako-Kun, l histoire principale se développe au fur et à mesure des tomes.
J'ai commencé une romance, et j ai vraiment accroché , My Happy Mariage, j en parlerais lors du prochain apéro/bds

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Coucou, voila la synthese de l'apéro BD

 

Comics

Le passage/Des milliers de plumes noires - Lemire/Sorrentino - tous les tomes sont indépendants et toujours

Where the body was - Brulips - no comment ;)

I, Zombie - Roberson/Allred - VO seulement, univers avec une zombie intelligente

Univers The unnamed: Prequel de Geiger: Ground zero

The nice house on the lake - Tynion IV

Beneath the Trees Where Nobody Sees - IDW - animaux antropomorphique tout mignon ou on suit un serial killer

Wild's end - guerre des mondes avec animaux antropomorphiques

Clementine - Tillie Walden - univers Walking Dead, tres fin, premieres naissances post apocalypses

Immortal sergeant - pavé de 400p - polar a ambiance, road trip avec du familial

The Unwritten - début mou mais ca vaut le coup de continuer

 

Franco-Belge

Ecuyere - Nadia Shammas et Sara Alfageeh - Bliss - aventure rafraichissante médiéval imaginaire, empire Perse

Ceux qui brulent - polar avec duo, narration linéaire mais enquete intéressante

Blacksad - fin de cycle

Undertaker - cycles de 2, toujours grosse qualité

Madeleine, Résistante - sera en 3 tomes (2 tomes sortis) - témoignage poignant de 39-45, prix du meilleur scenariste

La couleur des choses - déconcertant mais vaut le coup - tout est vu de haut

La Venin - finie en 5 tomes, super western de vengeance

Berceuse assassine - autre BD de Meyer (Undertaker) - 3 tomes pour un super polar avec magnifique utilisation des couleurs - Tome au scénar

 

Manga

Frieren - médiéval fantastique - longévité elfes/humains, rapports, 11 tomes en cours

L'habitant de l'infini - suite moins bien que série originale pour l'instant

Beastars - finie en 22 tomes, école

Black clover - bourrin mais plaisant, shonen standard

Chainsaw man - personne n'a accroché

Hina Matsuri - comédie farfelue entre un mafieux et une ado extra terrestre, belle galerie de perso - terminée en 19 tomes

Le vagabond de Tokyo - comédie glauque autour du vice - a essayer

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Comics

Beneath the Trees Where Nobody Sees 

En cours de parution aux US. Pas sûr d'une VF mais j'ai adoré le début.

Sam est une Ourse gentille, très appréciée dans son village typiquement américain où les voisins s'entraident et qui sent bon la tarte au pomme.

Sauf que Sam est aussi une serial killer. Mais comme on ne ch** pas où l'on vit, Sam donne court à ses pulsion à la grande ville, bien loin de son village.

Mais un jour, un meurtre se produit chez elle. Et ça, ce n'est pas bon pour son secret. Sam va devoir éliminer cette concurrence fâcheuse.

preview-1-1689107105162.jpg

 

Wild's end - La Guerre des Mondes vue par Dan Abnett.

J'ai appris à l'occasion de cet apéro BD que ma lecture de 2023 est en fait une suite !

https://www.editionskinaye.fr/produit/wilds-end-t1/

Lower Crowchurch est une petite communauté anglaise qui vit dans la paix des années 30, mais lorsque la ville est victime d’une invasion extraterrestre, ses habitants sont confrontés aux dures réalités de la vie et à la destruction. Menés par un ancien vétéran étranger à la ville, les citoyens vont devoir s’unir pour découvrir le secret des envahisseurs et espérer se défendre.


Immortal sergeant

https://hicomics.fr/catalogue/9782378871284-immortal-sergeant/

La veille d’une retraite importune, un détective de la vieille école se voit confier une affaire de meurtre qui le hante depuis des décennies. Malheureusement, Jim Sargent dit « Sarge » doit entraîner son fils Michael, adulte rongé par l'anxiété, dans l'aventure, sous peine de perdre à jamais la tête de l'affaire.

Ce duo dysfonctionnel pourra-il surmonter ses propres blocages, ses aveuglements et ses non-dits pour la réussite de cette entreprise ?

400 pages de BD en N&B

Immortal_Sergeant_01.webp

 

The Unwritten

Série Vertigo de Mike Carrey (Hellblazer) et Peter Gross (Chosen) sur le pouvoir des histoires.

Tommy Taylor est le fils d'un auteur à succès, et il a inspiré le personnage de jeune sorcier qui a fait la renommée de son papa. Oui mais voilà que Tommy, devenu adulte, développe des pouvoirs magiques par la croyance de ses fans. Et derrières les histoires il existait un autre monde? Et si les mots changeaint la réalité ?

Une épopée qui se développe sur de nombreux album, et qui traite du poids familial, de l'origine des idées, du pouvoir de la littérature

 

Franco-Belge

Ecuyere

https://bliss-editions.com/products/ecuyere

Aiza a toujours rêvé de devenir Chevalier, le plus haut grade militaire du grand Empire Bayt-Sajji. En tant que Ornu, peuple soumis à l’empire, c’est sa seule manière d’accéder à la citoyenneté. Ravagé par la famine et les tensions croissantes, le Bayt-Sajji va de nouveau entrer en guerre. Aiza peut alors s’engager dans le programme de formation des écuyers. Cela s’avère néanmoins plus difficile qu’elle ne l’avait imaginé. Aiza doit naviguer entre l’ entraînement rigoureux du général Hende, ses relations avec les autres écuyers et cacher ses origines Ornu. Alors que la pression monte, Aiza réalise que le «plus grand bien» promis par l’armée de Bayt-Sajji pourrait ne pas l’inclure, et mettre en danger tous ses camarades. Aiza devra faire un choix : son cœur et son héritage, ou l’empire.

Si vous aimez Adrian Alphona (Runaways & Ms. Marvel), vous allez être conquis

Squire_5c132066-b403-4663-aeea-798fb3c4a

  • Like 3
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • Team Monolith
Le 03/01/2024 à 19:41, Barbi a dit :

 

Manga

Frieren - médiéval fantastique - longévité elfes/humains, rapports, 11 tomes en cours

L'habitant de l'infini - suite moins bien que série originale pour l'instant

Beastars - finie en 22 tomes, école

Black clover - bourrin mais plaisant, shonen standard

Chainsaw man - personne n'a accroché

Hina Matsuri - comédie farfelue entre un mafieux et une ado extra terrestre, belle galerie de perso - terminée en 19 tomes

Le vagabond de Tokyo - comédie glauque autour du vice - a essayer

Frieren, c'est vraiment très bien écrit , un coté mélancolique et poétique très présent. Le point de départ de faire commencer l'histoire après LA grande bataille est très malin et permet des resort scénaristique intéressant. L'animé vient de sortir est cartonne, il y a pdt un quelques semaines dépassé  FMA Brotherhood comme "le meilleur animé".

Beastars : série anthropomorphique, avec des mystères, enquête " à la fac"  dans un monde ou les carnivores et herbivores essaient de vivre en harmonie, quelques passages à la limite du ecchi j ai  envie de dire. Pour la petite histoire la mangaka est la fille de l'auteur de Baki (monument de la baston au Japon).

Black clover : à quitte le Jump il y a peu, qui fait que bcp se demande gros hit a encore Jump. Fire Force fini, MHA qui finit, One piece les chapitres de plus en plus espacés, mais si on aime le nekktesu ca passe tout seul.

Chainsaw man tiens curieux de savoir ce que vous avez pas apprécie, je suis fan de l'auteur, et certains panels sont whaouu, après il y a une surenchère quasi permanente.

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, Lug a dit :

Chainsaw man tiens curieux de savoir ce que vous avez pas apprécie, je suis fan de l'auteur, et certains panels sont whaouu, après il y a une surenchère quasi permanente.

de mon coté, aucun persos "intéressants" dans le sens aucun que j'ai envie de suivre: soit destestables, soit pénibles, et comme je n'accroche pas au dessin, rien ne me pousse a continuer. J'ai essayé de m'accrocher pour comprendre le phénomene social, mais je suis assez hermétique. Les séries avec des persos principaux que l'on ne "peut" pas aimer, ils ont une profondeur, une histoire qui donne l'envie d'approfondir meme si on ne les soutient pas ou qu'on ne peut pas s'y identifier.

 

Merci pour ton retour sur Beastars :)

Link to comment
Share on other sites

  • Team Monolith
Posted (edited)

1re semaine de l'année finie , 1er retour de lecture

Cette année, je suis parti pour relire une partie de ma bibliothèque tout en agrémentant de nouveautés.

 

fullmetal-alchemist-perfect-1-kurokawa.j

FullMetal Alchmist (Tome 1 à 8)

Éditeur Kurogawa, série terminée, 18 volumes pour la perfect édition
Mangaka : Hiromu Arakawa
 

"En voulant ressusciter leur mère, Edward et Alphonse Elric utilisent une technique alchimique interdite : la transmutation humaine. Seulement, l'expérience tourne mal :
 Edward perd un bras et une jambe et Alphonse, son corps, son esprit se retrouvant prisonnier d'une armure. Devenu un alchimiste d'État, Edward, surnommé le Fullmetal Alchemist, se lance, avec l'aide de son frère, à la recherche de la pierre philosophale, seule chance de retrouver leurs corps. Les deux frères commencent à enquêter sur un homme étrange, « le fondateur », qui passe pour un faiseur de miracles..."


Cela faisait un long moment que je n'avais pas relu cette série, je m'y suis remis, car la nouvelle parution d'Arakawa (Tsugai) m'a donné envie de redécouvrir cette œuvre emblématique.
Si les premiers tomes commencent doucement, pour bien poser le setting, les enjeux sont de plus en plus présent et la tension augmente au fur et à mesure des volumes
Ce qui est frappant, c'est le côté parfois léger et comique qui alternent avec des moments plus sombres et sérieux au fur et à mesure que l'on comprend,
le passé des personnages et que le fil rouge de la série se met en place.
J'adore toujours autant son trait, qui peut paraître simpliste par moment tout en ayant une identité forte, ce qui n'empêche pas d'avoir des
panels extrêmement bien dessiné et des scènes de combat dynamiques et lisibles.


.Crazy-Food-Truck-1-ki-oon_large.jpg

Crazy Food Truck , tome 1 à 3
Éditeur Ki-oon, série terminé en 3 volumes
Mangaka : Rokurou Ogaki 
 

"Paré de son tablier de cuisine, Gordon sillonne le désert au volant de son food truck. Mais, faute de client, il finit souvent par manger ses propres sandwichs... 
Sur la route d'une oasis, il manque de peu d'écraser le sac de couchage posé en plein milieu du chemin où dort... une adolescente ! Réveillée par l'odeur de nourriture, elle dévore tout ce qu'elle trouve. Sa faim est sans limite ! Le chef est plutôt content d'avoir enfin quelqu'un pour apprécier ses plats."


Food Truck, post apo et gros bordel. Une série qui se lit assez vite, c'est la 4ème de l'auteur, mais la première traduite de l'auteur.
Mélange entre humour, baston avec une pincée de fans-services (bon ok, un peu plus qu'une pincée).
En 3 tomes, ça va vite, on comprend rapidement l'univers sans avoir besoin de trop de détail.
La série ne se prend pas au sérieux du tout, l'histoire est assez classique mais bien exécutée, une série pop corn/détente très bien dessiné. 

9791032716205_1_75.jpg

 

JJK tome 22, 
Éditeur Ki-oon série en cours 22 volumes(25 au Japon)
Mangaka Gege Akutami

"Chaque année au Japon, on recense plus de 10 000 morts inexpliquées et portés disparus. Dans la majorité des cas, ce sont les sentiments négatifs des êtres humains qui sont en cause. Souffrance, regrets, humiliation : leur accumulation dans un même endroit provoque des malédictions souvent fatales…"

Que dire, que dire, on continue l'arc de la Traque Infernale, l'histoire est toujours aussi intéressante, mais depuis le début de cet arc, j'ai l'impression que tout va trop vite,
les personnages, "l'explication" des pouvoirs, les combats (qui manquent par moment de lisibilité, à mon avis), mais malgré quelques écueils je continue a accrocher
car cela reste rythmé et on a toujours cette envie d'en savoir plus. 

.Frieren_T11_-_Ki-oon_large.jpg

 

Frieren Tome 11
Éditeur Ki-oon, serie en cours 11 volumes
Dessin : Tsukasa Abe, Scénario : Kanehito Yamada


"Le jeune héros Himmel et ses compagnons, l'elfe Frieren, le nain Eisen et le prêtre Heiter, rentrent victorieux de leur combat contre le roi des démons. 
Au bout de dix années d'efforts, ils ont ramené la paix dans le royaume. Il est temps pour eux de retrouver une vie normale... Difficile à imaginer après tant d'aventures en commun ! Frieren, elle, ne semble guère touchée par la séparation. 
Pour la magicienne à la longévité exceptionnelle, une décennie ne pèse pas lourd. Elle reprend la route en solo et promet de retrouver ses camarades un demi-siècle plus tard."


 

Fin de l'arc El Dorado dans ce 11e tome, qui s'est étalé sur 3 volumes, toujours aussi prenant avec plus d'action que précédemment et de "révélations" quant à la nature du monde et de ces protagonistes, une de mes séries en cours de parution, on ressent toujours ce ton quelque peu nostalgique au service d'une histoire conté avec brio qui arrive à s écarter des cliches de la fantasy tout en respectant certains codes, et que dire du coup de crayon de Tsukasa qui est simplement sublime.

.Toilet-bound_Hanako-kun_T17_-_Pika_medi


 

Toilet-Bound Hanako-kun tome 17
Éditeur Pika, série en cours 17 tomes (20 au japon)
Mangaka AIDAIRO

cf résume plus haut :)
 

Quel tome, mais quel tome. Un de mes arcs préféré depuis le début du manga, le passé de Hanako se dévoile de plus en plus, une vraie trame se met en place, avec des éléments présent dès les premiers tomes, toujours superbement dessiné, le tome se dévore entre rire et pesanteur avec des moments durs qui nous prennent pas surprise, touchant et drôle, ce manga mérite de plus visibilité. 

Edited by Lug
smiley, à la place d un chiffre.
  • Like 2
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Il arrive parfois de lire la BD qui correspond parfaitement a votre humeur/besoin du moment, et c'est ce qui m'est arrivé avec The losers

https://www.planetebd.com/comics/urban-comics/the-losers/-/21573.html

 

un coté "c'est vraiment trop" super bien ficelé, des agents trahis de l'armée qui remontent une filiere sombre de la CIA, de l'action a foison et un scénario global entrainant avec des personnages forts qui fleurent bons les films de notre adolescence ;)

Et... Jock au dessin! de la balle!

image.thumb.png.f5ce8842c30f59e188372ba8e3d23e8e.png

  • Like 1
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Barbi a dit :

Il arrive parfois de lire la BD qui correspond parfaitement a votre humeur/besoin du moment, et c'est ce qui m'est arrivé avec The losers

https://www.planetebd.com/comics/urban-comics/the-losers/-/21573.html

 

un coté "c'est vraiment trop" super bien ficelé, des agents trahis de l'armée qui remontent une filiere sombre de la CIA, de l'action a foison et un scénario global entrainant avec des personnages forts qui fleurent bons les films de notre adolescence ;)

Et... Jock au dessin! de la balle!

image.thumb.png.f5ce8842c30f59e188372ba8e3d23e8e.png


Bon, du coup je viens de le commander. Je te fais confiance!

  • I'm Batman! 2
Link to comment
Share on other sites

Si comme moi vous avez adoré Something is Killing the Children, et que vous avez été déçu par le spin-off House of Slaughter, sachez que le nouveau spin-off Book of Butcher démarre sur les capeaux de roue.

Tynion, par le prisme du chapitre de l'ordre de St Georges de la Nouvelle Orléans, creuse l'histoire de l'ordre et se lance dans la classification des monstres et autres notes encyclopédiques variées.

Gros coup de coeur pour le numero 1

Link to comment
Share on other sites

9a faisait longtemps que je n'avais pas posté ici.

donc j'ai fini ça :

9782344041161-001-T.thumb.jpeg.001854da7bcfb4943dd77039558dee8d.jpegLe pitch :

Aux États-Unis à une époque proche de la nôtre, la commune de Blackwell est la seule de tout le pays à ne pas considérer la sorcellerie comme un acte criminel. Cela n’empêche cependant pas certaines sorcières d’abuser de leur pouvoir. Heureusement qu’une barrière magique les empêche de quitter la ville, laquelle prend dès lors les atours d’une prison à ciel ouvert.

Dans cette petite ville, Bucky Orson est un peu morose – qui ne l’est pas, à 15 ans ? Alors que sa meilleure amie l’a quitté pour traîner avec des gens bien plus cools, sa jeune sœur vient d’être kidnappée dans des circonstances troubles. Et face à l’impuissance de son père, shérif de la ville, Bucky décide de mener lui-même l’enquête... Finira-t-il par percer les mystères de la magie de Blackwell ?

Mon avis    ce petit côté polar  est agréable et réussi . L'intégration de la sorcellerie et de la magie à l'histoire passe bien et  j'ai trouvé qu'au final, tout se tient. Côté dessin, certaines illustrations passent très bien alors que je trouve d'autres un peu trop "rigide" et pas assez fluide

.Globalement; j'ai bien aimé.

gno0-e60b3.thumb.jpg.aef45e8ef1045eaa82b4c835f4c3e314.jpggno1-0c3a9.thumb.jpg.96e92d78b44d78abccdd9d4ada474144.jpg

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...

Important Information

Our website uses cookies to guarantee you the best navigation. By continuing your visit, you confirm that you accept these cookies. Our Cookie Policy has other terms. Privacy Policy