Bandes-dessinées / Comics / Manga - Page 61 - Natter - The Overlord Jump to content

Bandes-dessinées / Comics / Manga


Recommended Posts

La liste de ce dont on a parlé hier sur 2h30

 

Manga

Wakfu

Berserk

One Piece

Naruto

Boruto (plutot a éviter)

Les gouttes de dieux

Demon Slayer

My hero academia

Radiant

Kingdom of knowledge

Tout Urasawa mais particulierement la traduction récente de ses premieres séries: Yawara

 

Comics

Deadly class

The escapists

Sin City (et la plus value de les relire d'un coup, comme les grosses séries manga mentionnées plus haut)

Strangers in paradise

Sunstone

Space bastards

Fear agent

Department of truth

 

BD/Graphic novel

Trashed

Economix (génial pour comprendre le capitalisme et comment on en arrive a la situation d'aujourd'hui, mais c'est d'un point de vue américain)

Dongeons et a quel point tous les nouveaux albums sont bien (argh, je peux pas les avoir ici), retours identiques indépendament de ceux qui en ont parlés! 

L'étrange vie de Nobody Owens (un tres bon Gaiman)

La production Ankama

A fake story (ca a l'air super bien!)

 

Roman

Gemell - Druss la légende

L'étrange vie de Nobody Owens

  • Like 2
  • Thanks 2
Link to post
Share on other sites
  • Replies 1.7k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Je t'avoue que j'ai beaucoup pensé à Hellboy aussi. J'adore le Pulp en général. Mais c'est vrai qu'en ce moment je lis essentiellement du Batman. La Cours des Hiboux reste mon arc favori, mais en vint

J’ai oublié de vous montrer un cadeau de Noël/anniversaire qui se prête bien au public de ce forum... (les 27 premiers tomes Eaglemoss)    

Bon bah j'ai tout enregistré et regardé mes stats: c'est bon, je suis passé au dessus des 11 000, merci a tous ! Depuis 10 ans, a partir du moment ou j'ai ralenti a cause du temps et du budget pr

Posted Images

il y a 11 minutes, Barbi a dit :

Roman

Gemell - Drust la légende

L'étrange vie de Nobody Owens

Druss

Et du coup les Extraordinaires Aventures de Kavalier & Clay

 

Space bastards c'était l'occasion de vous dire que les Humanos avaient leur version US : Humanoids, dont la collection est dirigée par Mark Waid (Kingdom Come, Avengers, Fantastic Four, The Flash...)

Space Bastards c'est drôle : des brutasses de l'espace qui s'explosent allègrement la tronche pour livrer des colis avant la compétition.

Au dessin : Darrick Robertson (The Boys, Transmetropolitan)

Link to post
Share on other sites

Messieurs @teil et @madcollector, je tenais à vous dire que je venais de valider un panier dans lequel se trouvaient l'intégrale de Fear Agent (version omnibus) et The Escapists. Et je ne sais pas si vous devez en être remerciés...

 

Toi derrière ton écran qui me lit : sache que c'est aussi ça les Apéros BD/Comics/Manga mensuels. On s'y appauvrit avec joie. Ces réunions mensuelles c'est un peu comme aller aux Alcooliques Anonymes avec une bière à la main. Rien à foutre ! :D

 

ben stiller strut GIF

Edited by Edrahil
  • Like 2
  • Haha 4
  • Care Bears 1
Link to post
Share on other sites

On parle de beaucoup de choses parfois. Ne serait-ce que pour Fear Agent, t'as finalement pas plus dit que "ça me fait penser à Fear Agent" quand Barbi nous faisait un résumé, juste assez pour piquer ma curiosité. Des fois c'est tout bête.

  • Like 2
Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Edrahil a dit :

On parle de beaucoup de choses parfois. Ne serait-ce que pour Fear Agent, t'as finalement pas plus dit que "ça me fait penser à Fear Agent" quand Barbi nous faisait un résumé, juste assez pour piquer ma curiosité. Des fois c'est tout bête.

J'ai déjà évoqué Starman ?

Citation

Saluée par la critique et les lecteurs comme une des plus belles séries super-héroïques de la dernière décennie

 

:dehor:

  • I'm Joker! 1
Link to post
Share on other sites

Je vous met l'actu du projet de bouquin sur les super héros que j'aimerais bien recevoir si il est financé, le propos est super intéressant et on a tous des expériences de lecture différentes (on le voit avec le jeu), on n'a pas tous le meme Batman :) Et c'est juste un chapitre!

https://fr.ulule.com/super-heros-sous-le-masque/

 

 

 

 

Super lectrices & lecteurs,

Le financement continue ! Et comme les écrivaines et écrivains de Super Héros sont studieux, ils se sont tous prêté à l'exercice de l'entretien. Cette fois, c'est Renaud Besse-Bourdier qui s'y prête. Il questionne la schizophrénie des auteurs de comics, qui s'échangent les destins des super-héros et surtout leurs productions. 

c2ad053f83e791d6a72a511e614cacc1.png

Scénariste, membre de la troupe de théâtre les Wonderbiches, enseignant et rédacteur en chef du site web Cinématraque, Renaud Besse-Bourdier multiplie les casquettes comme les passions. Il est l'auteur de la pièce musicale L'oubliée du cimetière de Greenwood, et a travaillé sur la série Oscar et Malika. Comme beaucoup, il a découvert l'univers des comics par le biais des dessins animés de son enfance, et aujourd'hui craint le jour où il faudra acheter encore une nouvelle bibliothèque.

571401626314269937cb7809f9d9e07d.png

Chapitre 3 : Quand Tom King s’empare de Batman, ou le paradoxe des auteurs de comics : à qui appartiennent les super héros ? 

« Ce n'est pas mon Batman ! ». Voilà inéluctablement une phrase très courante dans la bouche des fans de comics. Que cela soit face à un nouveau costume, un acteur mal-aimé, ou une action déplaisante du personnage dans un nouveau numéro, le lecteur a tendance à s'approprier les personnages de la mythologie américaine moderne tels que Batman, Superman, ou Wonder Woman. Ce n'est pas surprenant ; parce que les personnages populaires des grosses écuries dépassent largement leurs auteurs, parce que la qualité première des personnages de nos comics préférés est de susciter l'imagination, nous avons tous en tête des visions différentes de Batman et des autres. Ce chapitre a pour but d'interroger la place de l'auteur dans l'imaginaire super-héroïque, à travers un grand nom moderne du milieu, Tom King. Cet auteur au parcours atypique (il a passé sept ans dans une unité anti-terrorisme de la CIA) s'est retrouvé propulsé sur le titre phare de chez DC Comics en juin 2016, Batman. 

Dès lors, l'auteur s'empare de Batman. Mais peut-il réellement le faire ? La chauve-souris ne lui appartient pas réellement : Tom King reste sous le joug d'une multinationale dont la puissance économique (et rarement l'altruisme) égale justement celle du fictif Bruce Wayne. Qui plus est, il doit faire face à un lectorat souvent borné et hostile au changement, qui a du mal à accepter des choix novateurs dans le fond et la forme. C'est dans cet entre-deux en apparence très contraignant que sait alors s'exprimer Tom King, et ce de manière très personnelle : nous tâcherons ainsi de montrer que malgré ce que veulent nous faire croire les puissants, les super-héros appartiennent à tout le monde.

ab488c70e503548cbe80a0ebb22d0e28.png

L’univers Ultimate Comics de chez Marvel était une tentative de ramener un nouveau lectorat, plus jeune, sans qu’il se sente rebuté par la quantité astronomique de choses à savoir sur le canon commun à tous les super-héros de l’écurie. Une sorte de nouveau départ, dirigé par deux grands noms qui à l’époque faisaient tout juste leurs armes dans le mainstream, Mark Millar et Brian Michael Bendis. Cette tentative a marché sur moi puisque le Spider-Man de ce dernier a été ma première lecture assidue et active lors de mon adolescence, et c’est sans aucun doute le comic-book que j’ai le plus relu à ce jour.

1cab7e9695095fad8389daa5ce45df1e.jpg

Il présente ce qui restera à mes yeux la version définitive du meilleur Peter Parker possible. Drôle et tragique, dévoré par l’injustice et son besoin de faire le bien, c’est le plus grand des héros qui inspire les autres à devenir aussi bon que lui. J’en veux pour preuve l’apparition d’un nouveau personnage aujourd’hui très connu dans les pages d’Ultimate Spider-Man sous la plume de Bendis et le crayon de Sara Pichelli : un certain Miles Morales.

8af8d2ed850156739684977765a59dca.png

Je vais commencer par paraître snob et intellectuel, ce que la déco comic-bookienne de mon appartement dément entièrement, et dire que j'ai longtemps eu un problème avec les super-héros. Parce qu’ils sont au-dessus de la loi, et décident d’agir d’eux-mêmes lorsque cette même loi est défaillante. Et dans un monde parfait, personne ne devrait l'être. 

J’ai fini par dépasser ce problème en comprenant à quel point notre propre monde est parasité par des lois immorales, et où tous ceux qui sont au-dessus d’elles n’agissent en rien pour le bien de l’humanité ou la planète. Ils agissent pour eux même.

Pour cette raison, je pense que je serais Daredevil. La dualité entre le respect de la loi et la connaissance de ses limites m'a toujours fascinée. Mais si je suis vraiment honnête, le super-héros qui me correspond le mieux, c'est Spider-Man. Parce que Spidey, c'est la version humaine de Superman : une personne qui a un code moral et qui s'en sert pour réagir au monde. Spider-Man est dans la réaction, il sauve les gens parce qu'il le peut, et je trouve cela beau. Alors si je pouvais accomplir quelque chose de ma vie, ce serait réussir à aider quelqu'un autant que Daredevil, Spider-Man et Superman m'ont aidé à grandir.

Link to post
Share on other sites

A Fake Story   A Fake Story - D'après le roman de Douglas Burroughs de Jean-Denis Pendanx et Laurent Galandon.

 

Résumé du quatrième de couverture : “Le 30 octobre 1938, Orson Welles met en ondes, sur CBS, la Guerre des mondes de H. G. Wells, racontant l'attaque de la Terre par des extra-terrestres. C'est la panique ! "Une fausse guerre terrifie tout le pays", titrent les quotidiens du lendemain. Dans le récit de Laurent Galandon, afin "d'échapper au massacre des Martiens", un homme tue sa femme et tire sur son fils avant de se suicider. Un ancien journaliste vedette de CBS, Douglas Burroughs, va mener l'enquête. Il en fera un livre. A Fake Story pose la question du vrai et du faux avec un art consommé, dans une enquête policière réjouissante.”


J’ai trouvé la lecture de cette bande-dessinée vraiment passionnante. Elle sait mettre en miroir le vrai et le faux. Tout le long de la BD nous voyons comment du faux peut générer du vrai. L’exercice de style radiophonique et de mise en scène d’Orson Wells, domaine du faux et de l’illusion par excellence, entraine une panique belle et bien réelle elle, et au cœur de cette panique : un meurtre. Le faux a entraîné du vrai.

Tout l’ouvrage se place dans cet entre-deux. Du reste, j'ai beaucoup aimé le parallèle qui est établi de manière sous-entendue entre le journaliste et le chef de la police locale. Deux métiers pour qui la vérité et les faits sont censés être au cœur même de leur manière de penser, d’agir… Toute leur éthique professionnelle reposant normalement là-dessus. On assiste dès lors à l’investigation du journaliste enquêtant sur le meurtre à la manière d’un policier. Sa sagacité et son professionnalisme s'avérant d’ailleurs bien meilleure que la vision du chef de la police locale qui est pétri de préjugés et quelque peu dépassé par les évènements ; plus habitué qu’il est à une certaine indolence de ses fonctions, où dans sa bourgade, c’est sûr,  il ne se passe jamais rien.
De cette histoire l’auteur parvient à nous servir une très bonne enquête policière où tous les faits s'ajustent les uns aux autres avec une précision d’horloger. Super agréable à lire et que je recommande chaudement.

 

GE-Good Ending - Tome 1   GE-Good Ending - Tome 2   GE-Good Ending - Tome 3   GE-Good Ending - Tome 4   GE-Good Ending - Tome 5   GE-Good Ending - Tome 6   Good Ending T1 à 6.

 

Découverte de cette série manga pour ma part, qui n’est autre que la série d'avant Love X Dilemma de la même mangaka.


Résumé éditeur : “Seiji Utsumi, un garçon tout ce qui a de plus banal amoureux d’une jeune fille dénommée Sho. Pourtant, il n’a jamais pris la peine de se rapprocher de sa bien-aimée, partant du principe que la voir de loin lui suffit à faire son bonheur. Mais à partir du jour où il se fera surprendre par une autre fille, Yuki Kurokawa, notre héros sera contraint d’être soumis à un fol apprentissage auprès de cette jeune lycéenne aussi belle qu’énigmatique.”


On retrouve les mêmes ingrédients que pour Love X Dilemma : le triangle amoureux. Sauf que là où Love X Dilemma a une histoire et un cadre original (le trio partage le même toit, il y a un rapport familial et un rapport élève/professeur…), Good Ending est plus commun. Ici, ce sont des lycéens qui mènent leur vie de lycéens. C’est du AB Productions. C’est vraiment basique et concon. En le lisant je ne peux pas m’empêcher de penser, qu’en fait, ce GE, c’est le brouillon de LXD, ou encore une sorte de proto-Love X Dilemma.
Mais paradoxalement ça reste agréable à lire. C’est commun mais agréable. C’est une série achevée en 16 tomes, et si j’en suis pour l’heure au T7, je me pose des questions pour la suite. Sur les 6 premiers tomes, les persos sont des velléitaires sentimentaux parfois insupportables et tout le récit ne semble reposer que sur ces hésitations constantes et ces revirements et artifices vus et revus. Mais bon c’est le genre qui veut ça. 
Si Love X Dilemma de la même mangaka est beau en matière de dessin, ici le style est plus bof je trouve. Encore une fois c’est trop commun, sans charme. Et de sans charme à sans charisme pour certains persos, il n’y a qu’un pas que je franchis : le perso masculin principal a le charisme d’une vitre. Les couv’ des mangas ne sont pas non plus des plus attrayantes je trouve. Mais bon ce n’est qu’affaire de goût tout ça.
Toutefois, malgré ma dureté apparente c'est une bonne lecture, je ne me force pas du tout à lire ce Good Ending, mais le problème c’est que j’ai lu mieux depuis et c’est réservé aux amateurs de ce genre. Un 12-13/20. Plus 12 que 13 d'ailleurs....

 

Walking Dead T29: La ligne blanche   Walking Dead T30: Nouvel Ordre Mondial   Walking Dead T31: Pourri jusqu'à l'os   Walking Dead T32   Walking Dead T33: Épilogue   Walking Dead T29 à 33 (dernier de la série).

 

Les fins ont toujours quelque chose d'émouvant....

La reprise de lecture que j'aurai effectuée en les relisant tous aura changé le regard que je portais sur cette série il y a encore peu.

Certainement pourrons-nous en discuter lors du prochain apéro parce que pour moi, ici, ce serait trop long.

Une SUPER série en tout cas.

  • Like 3
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
Le 03/12/2020 à 11:52, Barbi a dit :

Rhoooo, on disait que Dorison est bon scénariste, que Bajram est bon dessinateur... ils annoncent un goldorak ensemble!!!!

https://www.bajram.com/2020/11/03/goldorak-go/

129898776_10158094168177872_5814758111630767694_o.jpg

 

La sortie de ce Goldorak made in France (Dorison/Bajram) annoncé pour l'automne 2021, puis plus précisément pour Octobre 2021, est maintenant attendu pour Septembre 2021. C'est une bonne nouvelle ; mais à ce stade ça reste trop lointain pour être précis et être considéré comme quelque chose d'assuré.

Mais c'est cool quand même !

 

Voilà.

  • Like 4
Link to post
Share on other sites

Bon, je suis allé acheter des fringues pour la première fois depuis 6 ans... mais promis, j’ai quand même dépensé plus en bd ;)

4126A155-5692-4EF0-8B9C-E34147B97C73.jpeg.dd4881732a2a32e1a2c93db6ba323e23.jpeg
le batman était que en hard cover jusqu’à maintenant 

tout Harrow county sort en deux tomes, vous l’avez conseillé au bon moment ;)

rat queens, de l’heroic fantasy graveleux féminin, le premier cycle est très bon, la c’est la conclusion du deuxième et c’est moins inspiré 

la conclusion de Hellblazer, miam

oblivion song, qui finira au prochain tome, du Kirk man sur une série courte, c’est rythmé, dense et une fois de plus la nature humaine est un beau sujet, mais dans un environnement bien original 

Le dernier est le seul Backderf que je n’ai pas lu... j’espère autant apprécier que les autres 

  • Like 2
Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Barbi a dit :

rat queens, de l’heroic fantasy graveleux féminin, le premier cycle est très bon, la c’est la conclusion du deuxième et c’est moins inspiré 

 

Cette série malheureusement, ne semble pas s'être suffisamment bien vendue en France pour qu'Urban continue la traduction. Il n'y a que 2 tomes en VF et le deuxième date de 2017. C'est dommage.

Un peu à l'instar de Manifest Destiny qui n'a pas pris en France et qui voit sa trad' VF s'arrêter au T4. Mais là je vais continuer en VO. 

  • Like 2
Link to post
Share on other sites
il y a 49 minutes, Edrahil a dit :

 

Cette série malheureusement, ne semble pas s'être suffisamment bien vendue en France pour qu'Urban continue la traduction. Il n'y a que 2 tomes en VF et le deuxième date de 2017. C'est dommage.

Un peu à l'instar de Manifest Destiny qui n'a pas pris en France et qui voit sa trad' VF s'arrêter au T4. Mais là je vais continuer en VO. 

Ah ok, je pouvais toujours attendre la suite de ces séries. C'est dommage car j'avais bien accroché.

Rat queens m'a tapé dans l'oeil direct et Manifest destiny c'est au 2ème tome que j'ai été complètement hypé.

Ma médiathèque ne proposant pas les vo, je pense que pour moi, la suite de ces séries c'est mort 😥

  • Sad 2
Link to post
Share on other sites

Ah bah ouais, je me disais tiens Rat Queen’s c’est cool en lisant le post de Barbi. Mais c’est moche si c’est abandonné. 
 

Pour Urban, ont-ils communiquer l’arrêt de la série ? Parce que chez eux, tant qu’il ne communique pas, il y a de l’espoir (avec généralement une sorti en gros tome pour conclure). 
 

Delcourt, eux, se pose déjà moins de question. 

Link to post
Share on other sites

@Skarlix non pas de com' de leur part.  Ou j'ai pas trouvé.

Juste des dates de sorties qui s'espacent de trop, au point de se dire "bon ben je crois que c'est mort". Comme toi, je garde l'espoir de la sortie du gros volume qui va bien un de ces quatre (autant pour Manifest Destiny qui le mérite vraiment, que Rats Queens).

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

Our website uses cookies to guarantee you the best navigation. By continuing your visit, you confirm that you accept these cookies. Our Cookie Policy has other terms. Privacy Policy