Jump to content

paulonium

Members
  • Content Count

    316
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

433 Good

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. donc à partir de certaine composition classique et déjà utilisé et de compositions imaginées des mise en place rapide sans préciser les traits format A4 de15 cases. suite demain si cela reste possible, avec composition peut être 2 avoir si je propose un fond. Manque de dynamisme pour les compositions en combat.
  2. Donc à partir de l'image je recherche à construire un personnage fort issue d'un monde naturel plutôt hostile, avec une certaine agilité et dont le regard est perçant. donc les prémisse d'une représentation. pas de rôle social défi et par d'interprétation fixe du personnage. la premiére chose a faire c'est reproduire le figure sans partir sur des habitude gestuelles forte pour comprendre la construction du visage la finition n'a aucune importance c'est de comprendre visuellement ce que l'on recherche : application au crayon noir, puis feutre noir pointe large. Une autre version plus fine pour affiner le trait et commencer a chercher les lignes de force. ensuite c'est ce qui va caractériser le personnage le regard. le travail de certain ligne de force pour composer le visage. sans oublié que cette étape n'est pas importante car elle doit entrée dans une compostions en pied du personnage donc approfondissement des ligne de force puis mis en place déjà une figure type ce détache il y a un peu de golgo 13 la dedans je stoppe ici demain je passe au reste du corps (si la discussion est toujours là) mais il faut que je réponde avant 25 ans d'internet et de forum m'ont bien habitué aux joutes verbales acharnées et aux combats contre le troll. Pas suffisamment toutefois pour détecter ceux se situant entre ton écran et ta chaise. @SentMa il ne vous est pas venu à l’esprit que je pouvais aussi parler de moi-même. Si je ne m’abuse je n’affuble personne à la suite de ce terme. Donc vous m’assimiler à un troll ou un personnage malfaisant, alors je vous demande de vous excuser. Cela fera preuve d’une part de votre capacité à reconnaitre l’utilisation excessive de bon mot. D’autre part si nous somme sur un forum je vous ferais remarquer que je ne fais allusion de cette discussion sur aucun post et je poste rarement donc je ne pratique pas le « troll ». Je ne savais pas que dépenser 900€ chez monoltih donnait aussi le droit de se faire insulter sur le forum. Je plaisante modérément, Je m’en remets. J’ai déjà modéré suffisamment et subit suffisamment d’insulte et menace en 25 ans c’est de cela dont je parlais. Je ne suis pas ici un ami avec qui on peut plaisanter n'importe comment, et je pense avoir pris le temps de bien poser le thème de la discussion. Et je me suis bien cassé le cul sur ma chaise à le faire devant mon écran. Je traite uniquement des commentaires écrits par pallatindes et non de sa personne je vous laisse vérifier. De plus je prends bien soin de modifier mes écrits dans l’heure et de ne plus y toucher par la suite. Comme cela si je dis des idioties on pourra me le reprocher. Mais cela va aussi dans l’autre. @Pallantides le commentaire suivant : « Si tu es là pour le plaisir de gloser, alors je te laisse te gargariser avec ton délire sur le sens du mot "vrai" ou de "cliché/image d’Epinal" puisque tu sembles bien être la seule personne que ça intéresse. Depuis le temps que je parle de Conan ou d’Howard, c’est bien la première fois qu’on me la fait celle-là ! » Donc pareil que pour Sentma, je ne proféré aucune insulte ou de propos malveillant à votre encontre mais j’écris sur vos commentaires essentiellement, Vos commentaires ne vous essentialisent pas si je ne m’abuse. Vous êtes une personne certainement charmante et pleine d’attention pour vos proches. Je vous demande aussi de vous excuser. Je n’ai pas à subir vos dénigrements comme vous le faites. Je ne pense pas pallantides que vous vous considérez comme une personne fragile. Je vous bouscule juste un peu dans votre zone de confort. Je considère que les propos tenus sont fallacieux la preuve : « Et tu balances que je falsifie tes propos ! Et bien j’en ai autant à ton égard, car je suis désolé ce que tu dis n’est pas vrai. J’ai toujours séparé les malversations de De Camp & Co et les adaptations, et je n’ai jamais dénié le droit à ce personnage d’exister en dehors des textes de REH. …. Par contre, ce que j’ai toujours pointé du doigt, c’est le fait que lorsque quelqu’un s’intéressait à une version de Conan issue d’une adaptation, il n’avait pas les moyens d’aller démêler le vrai du faux concernant le personnage original puisque les textes tels que conçus par Howard n’étaient pas disponible. Ils ont le droit mais pas trop alors, sauf si le lecteur on lui donne les moyens de démêler le vraie du faux, le personnage à le droit d’exister ailleurs que si les texte d’Howard sont disponibles c’est ce que vous écrivez, donc il y a bien un déni. Ce positionnement est impossible à tenir maintenant, raison principale ça fait perdre de l’argent mieux vaut avoir les 2, pour moi cela n’a aucune importance dans la création littéraire et cela n’impacte pas les films et la bd, ce que vous n’arrivez pas à comprendre. 25 ans après l’arrivée d’internet car c’est de cela dont je parle, c’était en 1994. 25 ans où des milliers de personne créer de façon exponentielle des œuvres tous les jours et tout le monde a le droit de le faire de créer. Donc ce temps-là ne sera pas disponible pour lire des romans vieux de 80 ans d’un autre continent même retraduit et présenté comme une œuvre contemporaine, Les archétypes sont essorés jusqu’à la moelle. Faut-il de nouveau archétype créer en Europe ou venu d’ailleurs comme d’Asie ? Et donc à la base ce n’est pas mon dernier mot. Sérieusement SentMa c’est vous qui décidé C’est votre forum. Par la même occasion vous me virez aussi, avec vos excuses si vous voulez. J’ai créé cette discussion pour éviter de poser des problèmes majeurs sur le forum. Je ne porte pas l’insulte et je n’ai pas pour vocation à aller invectiver sur d’autre discussion. Je sais très bien sur quoi j’écris et je n’oblige personne à me lire. Après ce temps perdu à répondre, mais pas inutile. J’ai encore à faire si la discussion en cours n’est pas fermée ou effacée d’ici là. Une mise en place du corps du personnage le temps que je trouve un bon modèle et une idée de mise en scène d’ici à demain, et pas à partir de texte. l'idée je l'ai trouvé en écrivant la réponse. Une mise en place d’une composition d’action et moins une composition de direction abstraite. Et ensuite poser un style.
  3. édition du 5 janvier 2021 Ce sont les figurines du jeu les demeures de l'épouvantes (totalement fini de peindre je commence super fantasy brawl et batman)
  4. Comme prévu je continue la caractérisation d'un personnage "le barbare" et les réflexions que cela amène pour sa représentation (moi aussi je peux écrire en gras)😁 avant cela petite réponse hors-sujet que pourrait bien être la culture et la pop-culture et la sous-culture aujourd'hui? par une vidéo et une interview du regretté Jacques Noël et de cette magnifique librairie "un regard Moderne". 22 ans a écumer ceux lieu, que du bonheur! pour rester dans le ton de noël.🥳 http://studio16mmjackinthebooks.blogspot.com/2015/11/le-regard-moderne.html Par courtoisie @Pallantides je vais vous faire une réponse simple. D'abord je vous remercie pour votre réponse, comme de donner la paternité de l'appellation de "Conan le barbare" à martin greenberg. Je sais que dans notre monde de l'internet et des média les informations doivent être précises et documentés sinon c'est la déferlante ou le rappel à l'ordre. Je suis de façon très limité le parcours de ce CONAN ; d'autre sujet m'intéresse comme la création graphique que je collectionne avec beaucoup d'entrain, ainsi certaines infos me passent un peu par dessus la tête ou par dessus la jambe au choix. C'est pour cela que je vous le dit directement : vous savez très bien de quoi je parle! et ça vous agasse! la citation du prochain ouvrage de M. Louinet le démontre parfaitement. A vous, de peut être prendre le temps de m'expliquer votre posture? Car votre démarche pour la réhabilitation de l’œuvre d'Howard dans le cadre littéraire a déjà lieu. Qu'est ce que le monde littéraire vient faire dans le cadre de l'illustration et du cinéma? Que cherchez vous donc ou que voulez vous de plus? précision du 20/12/2020 (je précise car cela peut se comprendre de différente façon, je parle ici du fait qu’un architecte puisse être amené a critiquer l’œuvre d'un sculpteur sur le plan architectural, ou bien qu'un littéraire féru de roman et d'auteur commence à critiquer les adaptations en bandes dessinés pensant qu'il parle de la même chose. En fait c'est une habitude très mauvaise rendu de plus en plus maladroite par les masse média et revu généraliste de culture-geek qui traite de la culture en générale en faisant intervenir toute le monde de l'art sur n'importe quel sujet.) Maintenant comme vous allez le voir avec ce qui suit je ne tiens pas compte de votre dernier commentaire. Bien que l'utilisation du terme tapuscrit me confirme bien votre positionnement, mais je passe. Car sur le nombre de lecteur, ne vous sentez pas obligé de répondre, combien de personne et de créatif ont lu concrètement les 700 pages en petits caractères de Chrétien de troyes le roman de la table ronde? Est-ce si important pour les bd, films et illustrations? Enfin de grâce, je ne vous oblige pas à me lire vous pouvez clairement me mettre dans votre liste des personnes indésirables. Je m'en contenterai, mais je serai toujours ouvert à lire vos posts, auxquelles je prendrai le temps de ne pas y répondre par politesse. Si vous êtes agacé par des citations ou explications trop longues et confuses. Pour ma part les paroles magiques, auto-réalisatrices et explications sans fondement ont tendance à m'indisposer, sauf pendant la période de Noël.☺️ 25 ans d'internet et de forum m'ont bien habitué aux joutes verbales acharnées et aux combats contre le troll. Mais je vous laisse le loisirs de me corriger si cela vous semble nécessaire certaines erreurs que je pourrais avoir commise avec ce qui va suivre. DONC la caractérisation d'un personnage "le barbare" et les réflexions que cela amène pour sa représentation (en gras et en plus gros)😁 Une description de la création d’hercule Poirot est une bonne entrée en matière, quand je vais commencer à faire une illustration d'un barbare. Le Poirot de Dame Agatha Christie « L’auteur britannique voulait un détective qui soit l’antithèse de Sherlock Homes. Pour son physique, elle s’est inspirée d’un réfugié belge de la Première Guerre mondial qui descendait d’un bus à Torquay, sa ville natale du sud de l’Angleterre, en 1916. Il possédait un crâne en forme d’œuf, une grosse moustache et une dégaine de grand bourgeois européen = représentation du personnage. Pour son caractère, elle l’a rendu précieux, maniéré et vaniteux = interprétation du personnage. C’était un dandy guindé mais il n’était jamais ridicule = rôle ou fonction sociale. La romancière souhaitait que le lecteur rie avec lui et non de lui. Entre 1920 et 1975, elle a écrit 33 romans et 51 nouvelles sur les aventures de son Hercule Poirot. » C’est cela une des caractérisations d’un personnage dans le cadre d’une fiction. « Le lecteur rie avec lui et non de lui » cette fin de phrase a l’air de rien au premier abord, mais elle indique la différence de ton que va amener la romancière pour commenter les actions de son personnage. 2 définitions clés avant d’aller plus loin Archétype définition du Larousse https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/archétype/5034 · Modèle original ou idéal sur lequel est fait un ouvrage, une œuvre. · Manuscrit ancien qui est, par son texte, l'ancêtre d'un ou de plusieurs autres. · Chez Platon, prototype des réalités visibles du monde. · Chez C. G. Jung, structure universelle issue de l'inconscient collectif qui apparaît dans les mythes, les contes et toutes les productions imaginaires du sujet sain, névrosé ou psychotique. · Organe animal peu différencié dont dérivent, au cours de l'évolution, des organes plus spécialisés et nettement différents d'un groupe à l'autre (patte, aile ou nageoire à partir du membre antérieur, par exemple), appelés organes homologues. Cliché définition du Larousse https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/cliché/16515 · Phototype négatif servant au tirage des épreuves. · Vieux. Toute photographie : Montrer ses clichés de vacances. · Lieu commun, banalité qu'on redit souvent et dans les mêmes termes ; poncif. · Planche métallique en relief établie par moulage en vue de l'impression typographique. · En photogravure, film photographique ou gravure en relief destinée directement à l'impression. Je reviens sur la figure du barbare en particulier. Pour être très claire le titre Conan le barbare est une idée marketing géniale. Le nom Conan seul ne donne pas le ton de l’histoire ni une description de ce que l’on va lire si par exemple il n’y a aucune image représentant le personnage ou le monde qui l’accompagne. En revanche y ajouter un terme, adjectif couramment compris permet de comprendre le ton du film ou du récit : La guerre des étoiles, le parrain, les aventuriers de l’arche perdue, les dents de la mer. Ils vont faire émerger des archétypes dans l’imaginaire collectif. Et ils auront une fonction séminale dans le cadre de la reproduction spectaculaire pour une utilisation commerciale. Ces mêmes archétypes dans des versions améliorées deviendront de ce fait un produit de consommation. Parle-t-on d'une drogue, non, pas dans ce terme, plutôt d'un fan service, permettant le recyclage pour des produits de consommation culturel permettant un fond de roulement pour l’entreprise, et un publique sous influence ou au "pire" captif. http://1libertaire.free.fr/Marketing-Influence02.html https://www.e-marketing.fr/Definitions-Glossaire/Client-captif-238936.htm Cette description à un revers car elle amène à de redoutable poncif ou cliché car l’utilisation fini par donner des produits discutables pour rester poli, par exemple le cliché du barbare sans cervelle, éructant, et ultra violent, d’où viennent-ils dans la sous-culture contemporaine ? (Je ne ferais pas toute la liste il faut que j’arrive à ce à quoi je veux en venir c'est à dire l’illustration du barbare) En France peut-il venir de l’amalgame avec la caricature de Stallone par Dupontel dans son sketch de Rambo pour les cris et la dégaine de son fan qui dénonce justement le caractère sans cervelle des suites de Rambo ? http://www.close-upmag.com/2019/09/27/john-rambo-horreurs-dune-guerre-civile-barbare/ Vient-il de ces couvertures de jeux vidéo comme celle de barbarian ? Je souhaite marquer la différence fondamentale entre la caractérisation d’un personnage et le commentaire des actions par le romancier ou à l’intérieur même du récit par le chroniqueur : - Soit en donnant corps et sens au récit, et même si l’image ne correspond pas à ce qui est décrit dans l’histoire. A aucun moment le Conan représenté ici n’est décrit dans le livre comme prenant la pose sur un monticule de crane et de cadavre. c'est le cadre d'une allégorie. - Soit en jouant sur les codes visuels du récit d’aventure pour donner corps aux récits subit par les personnages. Exemple un voyage catastrophique se transforme visuellement en récit épique. Peu importe le contenu du récit, ici ce qui compte c’est le commentaire, ironique et visuel de l’action. « Ils ont vécu une grande aventure familiale ». Je n’emploie pas le terme description parce qu’il fonctionne dans 2 sens dans le cadre visuel, pour se faire rappelez-vous du tableau ceci n’est pas une pipe de Magritte. Par contre la description d’un barbare est aussi intéressante pour notre époque comme dans cette critique du film les invasions barbares. (J’aime bien le film et cette critique qui détruit le film aussi !) http://www.horschamp.qc.ca/spip.php?article133 « Le film nous dit donc à peu près ceci : nous vivons une époque glauque, inculte et dopée, qui transporte tremblant le souvenir mutilé d’un grand Âge, au cœur de ce nouveau moyen âge dans l’histoire de l’humanité, naît après la chute de l’Empire américain et l’invasion des barbares polymorphes, qui ont pour nom, tantôt, jeunesse désabusée, tantôt, terroriste (les attentats du 11 septembre sont traités en arrière-fond), tantôt syndicats corrompus, politiciens véreux, fonctionnaires à la langue de bois, médiocres de tout acabit. » Une autre critique moins acerbe. https://www.courte-focale.fr/cinema/critiques/les-invasions-barbares/ ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ Concernant l’archétype du barbare une de ses utilisations majeures se trouve dans la création d’un personnage de jeux de rôle. Exemple : https://www.aidedd.org/dnd-5/beyond-and-behind/barbare-dd5-pour-les-nuls/ « Vous êtes un barbare, un combattant courroucé qui compte sur sa force brute plus que tout. Votre fureur tempétueuse aiguise vos sens et vous rend capable d'exploits surhumains. Vous pouvez libérer votre puissance sur vos ennemis (style offensif), harceler vos ennemis (style défensif) ou protéger vos alliés (rôle de protecteur). Vos nombreuses capacités défensives vous donnent l'opportunité de jouer l'un des personnages les plus endurants de D&D, tout en semant la peur dans le cœur de vos ennemis grâce à votre puissance offensive incroyable. Votre choix de sous-classe vous donne également une grande variété de choix thématiques qui font que, même si vous avez choisi de jouer un barbare pour ses prouesses au combat et que vous ne vous souciez pas trop de l'interaction sociale, vos capacités de classe vous donneront la possibilité de glisser facilement dans la peau de votre personnage. …. Comme les autres, cette aide de jeu se concentre principalement sur la construction de votre personnage, en mettant l'accent sur la mécanique plus que sur le jeu de rôle ou l'interprétation. Mais s'il est vrai que les barbares sont l'une des classes de D&D les plus centrées sur le combat, vous ne devriez jamais ignorer les deux autres piliers du jeu : l'exploration et l'interaction sociale. Avoir une idée claire de qui est votre personnage rend le jeu plus plaisant autour de la table. Même si votre personnage a des motivations toutes simples (boire de la bière, coucher avec des femmes ou protéger ses amis), cela permet toujours de faire rire vos camarades et conduit fréquemment à des moments mémorables émouvants. Sentez-vous libre de jouer un personnage atypique également. Un barbare intelligent et cultivé est un contre-pied amusant face à l'archétype brutal habituel. Même Conan, le barbare par excellence, possédait une grande habileté et gagnait autant de combats par la ruse que par la force des armes. N'ayez donc pas peur de jouer un barbare ; même les personnages les plus simples peuvent être amusants à jouer. Maintenant, prenez votre hache à deux mains et préparez-vous à la rage ! » Le passage « N'ayez donc pas peur de jouer un barbare ; même les personnages les plus simples peuvent être amusants à jouer. » Ce que je comprends de cette description est que pour un amateur ne connaissant pas le jeu de rôle, jouer un barbare permet lors d’un lancer de dé de favoriser davantage de réussite dans ses actions. Et donc de construire le flow pour lui permettre d’avancer dans l’histoire sans décrocher. Car d’une manière générale il va s’agir d’affronter des monstres et non de faire une négociation. Cependant cette construction imaginaire du barbare écervelé va être renforcé par le principe des points de compétences attribués d’office à chaque classe de personnage. Un magicien a besoin d’intelligence pour faire ses formules, un voleur de ruse et un barbare de force. La fonction qui va valider la puissance d’un archétype est celle qui va dépasser le cadre de la représentation. Par exemple pour celle du barbare dans un jeu de rôle : d’abord élaboré autour de visuel fort inspiré de buscema et la représentation plausible d’Arnold, celle-ci va se justifier juste par un lancer de dé conduisant à faire admettre la force et la puissance d’un personnage décrit sur un bout de papier avec des statistiques. C’est cette action dans le monde réel qui détermine la robustesse d’un archétype totalement imaginaire, je n’ai jamais vu de barbare d'un autre age de ma vie, mais seulement vu ou lu des représentations plausibles. titre de l’œuvre : "Gerome fais attention à Lamarche!" ou dans le cadre commercial le nouveau casque audio sans fil de "Poire" Pour finir dans le jeu de rôle, Le personnage symbolisé n’est pas simpliste mais simple à jouer. Le barbare c’est simple à décrire et à représenter, à l'inverse un voleur considéré comme un barbare par ses contemporains c’est autre chose. De mémoire Howard dans les descriptions des actions de Conan est d’abord un voleur, avant d’être un aventurier, ou un barbare, ce sont ces contemporains dans les récits qui le décrivent comme un vagabond et probablement à leurs yeux un barbare. Bref pour ceux du fond qui n’auraient pas compris : la description littéraire d’un personnage n’a rien à voir et n’aura jamais rien à voir dans sa conception ou construction avec la représentation visuel en image, en film, en bande dessinée du même personnage. Donc il ne sert à rien de comparer 2 arts traduisant un même personnage pour savoir lequel est le plus juste ou le plus vraie du texte original à l’image et inversement. Le texte fait état d’une description et du commentaire d'une action, l’image construit une représentation. Bref! maintenant entrons dans le vif du sujet la représentation et donc ce qui va amener au bouche a oreille, plus tard, enfin normalement si je ne perds pas @razorspoon en chemin et moi-même par la même occasion. Des poncifs utilisés pour créer l’illustration d’un barbare pour celle-ci doit-elle représenter : La force par la taille du muscle du personnage ? L’endurance par le nombre d’ennemis vaincu dans l’image ? La volonté par la manière de tenir son arme, ou le regard du personnage ? La connaissance la forme de la tête, le port de lunette, ou l’air inexpressif ou pensif ? La pitié par une auréole au-dessus de la tête, un air d’extase ? La rage par de la bave aux lèvres ? Ces formes vont avoir pour but de construire une représentation qui doit être vendeur dans le cadre d’une société de consommation comme la notre, mais avant tout elle doit être plausible pour être considérer au mieux comme un archétype ou malheureusement une caricature, cliché, poncif. Pour être taquin, Il y aurait bien une représentation réelle du personnage de Conan d’après l’illustration de Margaret Brundage et donc contemporaine à Howard. Elle utilisait des photos de femmes pour mettre en place ses compositions et en toute logique aussi d’homme. (Voir l’art book qui la concerne les modèles féminins y sont présentées). Donc si je me réfère à son illustration de Conan pour queen of the black coast. L’image de référence pourrait très bien être celle de rudolf valentino qui leur était contemporain. Il fut une immense star disparue prématurément en 1926, et de ce que l’on a pu m’en dire littéralement un mythe durant une vingtaine d’année. La preuve que ce soit dans l’expression du visage comme de la forme du crane, des tempes ainsi que la corpulence la photo originale est très proche de l’illustration. A-t-elle servi de support, cela me semble possible. les portraits de Pola negri pourrait très bien avoir servi de modèle pour l’expression de la jeune femme. C’est plausible mais pas étayé, il est courant d’utiliser des figures connues pour donner un air de ressemblance pour des illustrations ou autre. Par exemple Je pense à Belmondo pour avoir inspiré la tête de cobra. https://www.journaldujapon.com/2016/03/24/buichi-terasawa-le-pere-dun-pirate-immortel-nomme-cobra/ Donc pour la suite je vais partir sur une représentation totalement imaginaire d’un barbare ou dénommé comme tel. En m’appuyant sur une représentation d’un barbare plausible et non descriptive plus ou moins contemporaine de Howard et de ma perception de l’Amérique de l’époque. En commençant par un visuel d’un homme dans une communauté proche de la nature ayant des traits caractéristiques reconnaissable et en ayant des mœurs en total contradiction avec cette période industrielle c’est à dire l’indien et plus précisément ce « type » d’indien. https://fr.wikipedia.org/wiki/Zuñis https://www.peuplesamerindiens.com/pages/amerindiens-des-usa/autres-nations/les-hopis.html https://www.critikat.com/panorama/analyse/l-archetype-de-l-indien-dans-le-western/ Si vous êtes arrivés jusqu'ici sans vous perdre en chemin, je vous demande humblement de lire cette analyse remarquable du western hollywoodien. Se sera important pour la suite. "Les « standards » du genre Un genre établit une sorte de complicité, de contrat, entre le film et le spectateur: chaque genre a ses règles qui font que l’on sait à quoi s’attendre quand on regarde un film qui s’y rattache. Le réalisateur doit alors se conformer à l’usage de certaines figures. « La répétition est indissociable du genre qui cherche à créer chez le spectateur un système d’attente par le retour de personnages, de scènes, de situations, etc. Le fonctionnement du dispositif économique et technique que représente Hollywood favorise la répétition. Un système de classification des scénarios et des acteurs et de leur jeu existe. Le fait même qu’un film puisse réutiliser tel plan d’un film précédent entre dans le principe de répétition. »[11] Les paysages utilisés par John Ford sont représentatifs de ce fonctionnement: quel que soit le récit, le même plan du célèbre rocher de Monument Valley nous indique qu’il s’agit d’un western; il est ainsi présent, par le même panoramique, dans la trilogie de la cavalerie du cinéaste et dans sa Prisonnière du désert." A suivre mise en place de l’illustration (pour information je ne suis pas un grand nom de l'illustration et pas du niveau d'adam hugues ou frank cho et certainement pas de Jean-Léon Gérôme ) mais comme le covid m’empêche de travailler dans de bonne condition. Je plaisanterai aussi sur le doux rêve de grands enfants pour un mec capable de trucider 20 gars avec sa (bip) et son épée, et en revanche expliquer le dynamisme de Frazetta et pourquoi cela fonctionne malgré les « fourberies » de proportions.
  5. Pallantides, Nous ne sommes pas d’accord, c’est un fait. Cependant je pense qu’il vous faut revenir en 2020 nous ne sommes plus en 1990. Merci pour votre commentaire cela me permet de structurer ce qui suit. https://www.expressio.fr/expressions/une-image-d-epinal/page-2#comments Merci d’indiquer la source ! La seule d’ailleurs. Un long combat s’entame t'il avec la définition de "Pallantides illustré" de cette expression et celle du Larousse par exemple? https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/image/41604#locution « Image d'Épinal (nom déposé), gravure à usage populaire, de style assez naïf, dont Épinal a été l'un des principaux centres de fabrication ; présentation qui donne d'un fait une version simpliste et exagérément optimiste ; au figuré, présentation naïve, simpliste d’un événement, d’un fait. » Je rappelle une réalité l’imagerie d’Epinal existe toujours et a su traverser les décennies pour proposer une relecture de son imagerie https://www.imagesdepinal.com/grandes-signatures/893-image-ange-gabriel-par-chanoir.html#/26-encadrement-sans_cadre Comme permettre la création de nouvelle image https://www.imagesdepinal.com/illustrateurs-contemporains/1310-lithographie-creatures-fantastiques-par-fortifem.html#/26-encadrement-sans_cadre Comme de caractériser de nouveaux modèles illustrés des personnages historiques. https://www.imagesdepinal.com/illustrateurs-contemporains/1109-image-les-fameux-infames-3760200944623.html#/26-encadrement-sans_cadre Donc les images comme les expressions font leur temps elles sont pour ainsi dire surannées, ou dans le cas de cette expression un poncif éculé et maladroit. Utiliser l’image d’Epinal a davantage de sens aujourd’hui vis-à-vis des informations des médias de masse que pour des illustrations, et encore c’est ridicule. Pour l’expliquer imaginons un instant Pallantides parler à la radio du film de Conan, ou les bd en utilisant l’expression « Image d’Epinal » dans le sens péjoratif « un cliché ; un lieu commun ; une vision naïve ; un stéréotype. » et tout de suite après interviendrait Gabriel Chanoir ou les Fortifem pour présenter leurs travaux avec l’imagerie d’Epinal. Bonjour l’ambiance ! https://www.fortifem.fr/about Visitez la galerie vous allez comprendre. https://www.pinterest.fr/artjingle/exposition-chanoir-juillet-2017/ Ici un documentaire sur l’imagerie d’Épinal, Claude ANHEIM explique pourquoi l’expression dans son sens péjoratif n’a pas plus de sens aujourd’hui. Pourrait-on dire plutôt, le type de fantazy créé par Howard n’a peut-être pas trouver une expression cohérente avec les écrits dans les différents autres médias ? Ce sont des sornettes inutiles, car déjà aucunes références, une énième litanie sur la vision du vrai Conan qui n’aurai pas eu le temps d’exister, n’est déterminé sur rien de probant, et toujours concernant un personnage de fiction. (Je le rappele, on parle toujours de conan en 2020). Cette description est très vague et incohérente : « beaucoup de gens », « peu importe les raisons qui sont à l’origines », « les films, les illustrations diverses, les JDR’s, » Ce qui est décrit n’est en rien une vérité de la réalité, c’est une perception orientée pour une construction commerciale, qui cherche à brosser de manière confuse une vision dogmatique et erroné d’un produit pour faire vendre le produit dit original. Ne pourrait pas t'on dire que le personnage Conan a aidé a donner du sens et a caractérisé un personnage de fiction pour les différents média culturel cinéma, bd et jeu de rôles? dit autrement Ce personnage de fiction a été suffisamment bien construit par Howard pour donner une ossature pour d'autres caractérisations et tout cela avec l'idée génial d'ajouter le terme barbare par De Camp. Comme pour le seigneur des anneaux, pour les année 1930 1950 2 romans avec ces titres donnent une idée de l'époque et du cadre de l'action qui va se jouer. Conan le cimmérien ne donne pas tant que ça de signification. (le marketing, j'y reviendrai, ce n'est pas sale) Dans votre description, il y a clairement un amalgame sur l’ensemble de l’exploitation de l’œuvre d’howard, l’adaptation (roman vers cinéma) et le caviardage (roman vers révision du roman). Le plus dommageable voir même honteux est de mélanger ainsi les textes caviardés avec les autres médias qui n’ont pas la même construction et ont un lien plus complexe avec l’œuvre d’Howard. En revanche c’est comparable à un vrai remplissage commercial et promotionnel : Ce produit est mieux que les autres parce que c’est l’original, le vrai, le plus pure ! et « peu importe les raisons qui sont à l’origines » cette sensation s’appelle ..... Pour expliquer cette complexité Pour l’illustration : Pour commencer, Pallantides relisez mon précédent poste, quand on interprète un de mes commentaires qu’on le fasse sans falsifier mon propos au moins. C’est blessant. Pour parler de l’interprétation de l’expression « d’image d’Epinal » J’écris en rapport aux illustrations de la remarquable illustratrice Margaret Brundage et pas des textes d’Howard. Depuis la création et l’exploitation massive d’internet, l’ensemble de la description de Pallantides est passé de 25 ans, car rien que les explications d’une fan fiction par le wikipedia la décrédibilise ou la ringardise au choix : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fanfiction Exemple je cite : « Le respect de l'œuvre Pour d'autres auteurs, la question est plutôt morale. Ils ne souhaitent pas que d'autres auteurs publient des histoires mettant en scène les personnages qu'ils ont inventés. Ainsi, Anne Rice indique : « Rien que la pensée qu'on puisse utiliser mes personnages dans une fanfiction me contrarie énormément55. » Certains soulignent à quel point les fanfictions déforment les personnages qu'ils ont créés ou font valoir le risque de confusion entre le canon et le travail des fans. Ainsi, si Robin Hobb s'oppose à l'utilisation de ses personnages dans le cadre d'une fanfiction56, elle accepte qu'ils servent de base à un fanart en expliquant : « Le fanart ne peut pas être confondu avec mon écriture. L'art, c'est des images (ou des sculptures, etc.). Ce n'est pas des mots sur une page. Personne ne va voir l'image d'un loup et se dire “c'est de Robin Hobb”57. » Les auteurs refusant la fanfiction sur leur œuvre ne sont pas forcément opposés à la fanfiction en tant que telle : ils peuvent l'estimer parfaitement légitime quand elle s'applique à une œuvre tombée dans le domaine public ou si l'auteur est d'accord. C'est le cas de P. N. Elrod58 et Diana Gabaldon46. » Remplacer fanart par illustration dans la déclaration de robin hobb et je pense être assez clair. A moins ici que l’on cherche a défendre le droit d’auteur ou le droit voisin pour l’exploitation de l’œuvre d’Howard ? Une illustration d’un barbare ou d’un guerrier ne peut être celle décrite seulement par Howard ou d’autre. Comme je l’ai précisé pour Frazetta, l’illustrateur ne va pas obligatoirement se baser sur le texte mais représenter à sa manière et dans la recherche graphique qu’il mène à ce moment de sa carrière. Ça se voit très bien dans les versions de Conan proposé par Glénat si vous suivez l’évolution graphique de certains illustrateurs comme celle de Cassegrain par exemple ; est-elle réellement en adéquation avec la lecture d’howard ? Pour le cinéma : L’exemple des interprètent de Maigret et Poirot est éclairant. Qui est le vrai Maigret http://wikimonde.com/catégorie/Acteur_ayant_incarné_le_commissaire_Maigret Où est le vrai Poirot https://fr.wikipedia.org/wiki/Catégorie:Acteur_ayant_incarné_Hercule_Poirot? Sur l’interprétation de Poirot par David Suchet, la démarche classique du comédien/acteur est très explicite. http://www.cineteleandco.fr/hercule-poirot-le-mode-demploi-de-david-suchet/ Toujours pour être plus précis sur l’amalgame entre caviardage et cinéma. Tirer de « Les Écrits Passer du livre au cinéma : les problèmes d'adaptation » http://www.viabooks.fr/ecrit/passer-du-livre-au-cinema-les-problemes-d-adaptation-19638 Je cite : « Les grands films tirés de grands livres sont toujours la vision de deux artistes qui ont apporté chacun deux visions du monde. Julien Gracq disait de l’adaptation : » pour qu’un roman devienne un très bon film, il faut que le film soit autre chose. Il s’agit de chercher une sorte d’équivalent mais qui ne se limite pas à la simple transposition visuelle ». Pour le critique André Bazin ", il est clair que la réalisation d’une grande adaptation exige l’intervention d’un « génie créateur » : il ne s’agit pas de traduire si fidèlement, si intelligemment que ce soit, mais encore de s’inspirer librement, avec un amoureux respect, en vue d’un film qui double l’œuvre, mais de construire sur le roman, par le cinéma, une œuvre à l’état second. Non point un film comparable au roman, ou « digne » du livre, mais un être esthétique qui est comme le roman, le roman multiplié par le cinéma. » Juste un exemple une citation de Georges Simenon de l’interprétation de Maigret par Gabin. https://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Jean-Gabin-imperial-Commissaire-Maigret-la-preuve-par-trois « Gabin a fait un travail hallucinant. Ça me gêne du reste un peu parce que je ne vais plus pouvoir voir Maigret que sous les traits de Gabin ». De quoi parle-t-on dans la description de pallatindes du cliché ou du stéréotype de Conan ? Pour moi de tout et de rien, ça parle pour ne rien dire, aucunes références, aucun contexte précis. Et pour bien faire comprendre que la descritpion de pallantides est un non-sens, je poste le making of du "le nom de la rose" au time-code précis ou jean Jacque Annaud explique la différence entre cinéma et littérature et la différence entre le roman et le film. Cette image tirée du film Conan le barbare Milius a une vision précise de cette scène et de ce plan car il est entrain de faire une référence/révérence à un cinéma, qu’il connait très bien et pas aux écrits d’Howard ou d’autre. Arnold n’est pas Conan, il interprète un caractère d’un personnage de roman, et façonné par le cinéma depuis les années 20. Dans le récit ce Conan est une version composée par le magicien qui chronique sa vision de ce voleur devenu roi. Je ne vais pas plus loin bruce lit Exprime parfaitement le ressenti que j’ai eu en regardant le film (1) (2). Le duel d’hara-kiri démontre l’influence qu’a eu le cinéma japonais pour Milius. De mémoire je n’ai pas lu des descriptions de la traduction des romans d’ Howard faisant ce type de kata. Parce qu’il ne pratiqua pas l’escrime. http://cercle-kaiburr.fr/kata-technique.html Dans le film elle participe à rendre plausible la dextérité à l’épée à 2 mains sans une voix off inutile. Une épée a deux mains est légère mais dans les représentations et écrits on parle bien d’un homme capable de trancher des membres à l’épée d’une main. Pour aller plus loin 1 vidéo qui peut être sous-titré en français de Every Frame a Painting Concernant Kurosawa qui semble t’il a été une grande source d’inspiration pour Milius. https://kitbashed.com/blog/akira-kurosawa Donc le langage cinématographique a ses propres règles, concepts, archétypes et influences. Pour le démontrer une 2eme influences pensez à revoir une fois par an, la prisonnière du désert de John Ford, pour comprendre toute l’influence sur le plan purement formel de ce film sur Conan le barbare. Ci-après une représentation plutôt intéressante de Conan : Je ne l’ai pas trouvé sur le forum. Remarquez le rôle du Conan dans la narration, une fois de plus un chroniqueur raconte son aventure avec Conan. L’a-t-il connu, peut-être ? le rôle de Conan est minimaliste mais important et la représentation est plausible. Et là je pose la question l’a-t-on vu en vrai dans le monde réel Conan ? Non ! Dans ce court métrage, comme dans le film, il faudrait qu’un autre personnage raconte les mêmes fait et corrobore les dires du chroniqueur. Une solution plausible si un jour une série ou un film voient le jour (mais je n’y crois pas trop) serait de faire intervenir des cinéastes qui pourront à la fois sortir de la version de marvel de Milius et adapter le roman, et (faire du fric) comme Alfonso Cuarón ou Álex de la Iglesia en faisant du cinéma et pas du clip vidéo comme Nipsel que je ne le critique pas. Cela démontre plutôt de la part des producteurs un manque de connaissance des cinéaste en exercices. Comme les cinéastes et les bédéastes il y a des moments dans leur carrière ou certain thème ou type d'histoire ne leur correspondent plus ou pas comme pour le grand cinéaste Richard Fleischer. A suivre la caractérisation et d'un texte à l'image.
  6. de rien ils travaillent pour les série tv au japon et pour des gammes de jouet et cela fait partie de la culture japonaise https://gogonihon.com/fr/blog/les-monstres-japonais-demons-metamorphes-et-fantomes-des-enfers/ http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1201523-godzilla-pourquoi-les-monstres-fascinent-les-japonais.html
  7. Bonsoir @Foussa Pour résumer pour les figurines à peindre c'est devenu une grosse galère pour en trouver aujourd'hui, et elles ont toujours été cher. Les boutiques de modélisme et manga animé même spécialisées ne proposent pas régulièrement se type d’article. Ensuite les livres d'illustration sortent de moins en moins souvent. Et c'est un marché de niche dans la niche. Voir des diorama de corps transplantés dans d'autre enchevêtre dans des carcasse en métal ce n'est pas très vendeur. Il y avais un marché qui jouait sur la nouveauté dans les années 90 à fin 2010, dans les boutiques spécialisés dans les librairies d'arts modernes et d’illustrations notamment dans le quartier de l'odéon/sorbonne (le regard moderne par exemple) Maintenant c'est plus compliqué. tout se fait par internet et trouver "les bonnes affaires" pour les livres d’illustrations devient aussi chère que les kit à monter et peindre soit même. la librairie junku à paris propose au sous sol encore des livres de sculpteurs et d’illustrateurs japonais. mais attention c'est cher! Pour le marché de la figurines tout dépend de ce que tu attends : si cela concerne les productions d’artistes c'est plus simple par internet d'avoir les œuvres originales, quand on a les moyens. https://www.ebay.fr/itm/GD-76N-Superalloy-Gigan-2005-Yasushi-Nirasawa-Mr-Design-Death-Trigger-Neuf-/164342650807 mais il faut vraiment prendre le temps de chinner sur ebay https://www.ebay.fr/itm/Rare-NIRASAWA-FEWTURE-Art-Storm-NINA-GILLMAN-Cold-Cast-Porcelain-Statue-MIB/143445704196?hash=item216607be04:g:k0UAAOSwaCtd0qF2 https://www.ebay.fr/itm/PINHEAD-HELLRAISER-Model-Kit-1-3-Scale-Skull-Bite-Fewture-NIRASAWA-Japan-1999/164513459542?hash=item264dc42d56:g:hDEAAOSwefxbhFr~ Maintenant que la fièvre nippone des année 90 est passée, où il suffisait de se rendre dans une boutique ou au vrai salon du modélisme pour trouver nina de nirasawa et beaucoup d'autre kit a peindre. (jeune, je n'allais qu'au salon pour me fournir en petite quantité). Il est devenu très difficile d'avoir des kits à peindre sois même de bonne qualité à des prix abordables. raped moman bee tout de suite il y a la référence objet rare. Et plus c'est rare plus c'est cher. sinon il peut y avoir les figurines d'aslhey wood mais c'est cher. https://www.ebay.fr/itm/284043412672 https://www.geek-art.net/threeatoys-iron-man-by-ashley-wood-2/ en terme de boutique sur le web pour des figurines peintes je poste à toutes fins utiles : https://www.lacitedesnuages.be/boutique/liste_rayons.cfm la cité des nuages, bon apparemment c'est la plus connu. https://www.lapinourose.com/ lapinourose moins connu mais c'est à surveiller régulièrement, dans les précommandes ils arrivent que des figurines inspirées ou dans le style de celles de nirasawa soient présentées. https://chibi-akihabara.com/fr/ et comme le raz de marré c'est retiré on trouve les sites qui proposent des figurines de grosses licences, Ce n'est pas critiquable c'est le marché. Cela devient très dur de trouver de belles choses originales comme des figurines de nirasawa ou inspiré de sorayama ou de shirow a part ghost in the shell à toute les sauces. Je cherche actuellement les boutiques pour trouver des figurines à peindre dans ce style : https://www.euro-maquette.eu/figurines/science-fiction/bandai-masked-rider-faiz-5057064.html https://www.tonyshop.fr/fantastique-s.f.-717/hasegawa-64102-p.k.a.-ausf-g-gustav-36915.html sinon j’attends le retour d'un salon du modélisme moins guindé et moins sous licence, même si il en faut. j'allais oublié, oui il y a un livre sortie récemment c'est une tuerie mais à 70€ quand même.... https://www.amazon.fr/dp/4768313124/?coliid=ISY9J4LCOFR25&colid=22NT7G9OUQ1NE&psc=1&ref_=lv_ov_lig_dp_it
  8. bonjour, petite création d'un sujet concernant blogurizine, que je n'ai pas trouvé sur the overlord. Il s'agit d'un web magazine sur les jeux de figurine et jeu de plateau. J'ai cherché des documents et je suis tombé sur un site qui met à disposition l'ensemble des numéros sorties. attention c'est très dense les derniers numéros font plus de 140 pages. https://www.dynatmos.com/fr/gaming/gaming-web-magazines/blogurizine_22.pdf https://www.dynatmos.com/fr/gaming/gaming-web-magazines https://www.dynatmos.com/fr/gaming/gaming-web-magazines/blogurizine_25.pdf
  9. la suite pour montrer un artiste que je ne qualifierai pas forcément d'influent mais de très important de fin 1980 à 2010. C'est un génie dans le domaine de la conception de personnages. C'est un génie car il ne s'autorise aucune limite et reste cohérent dans ses créations. la moto posté plus haut Takeya Takayuki, est transformée d'un modèle créè par Yasushi Nirasawa https://www.kyodai-et-aniki.com/logust-quasimodo-bike-kamen-rider-fewture-models-c2x28158827 dans ce domaine Nirasawa créera des personnages pour les animés ou les jeu vidéo qui pourraient être tout a fait dans une gamme de figurines de jeu de plateau dans le domaine du modélisme et de la sculpture il va littéralement explosé les codes du réalisme par des proportions grotesques et par les mélanges de forme et d’espèce les plus étranges. https://alchetron.com/Yasushi-Nirasawa http://halcyonrealms.com/anime/blood-niras-creature-yasushi-nirasawa-art-book-review/ tout ces livres d'illustrations de conception de personnages sont "des grosses tartes dans la gueule" sur le plan esthétique il osait tout. https://www.flickriver.com/photos/45460116@N07/6961603697/ https://www.animebooks.com/yaniartwoblo.html https://consequentialart.wordpress.com/2008/12/page/2/ https://www.worthpoint.com/worthopedia/nina-darkness-fewture-models-statue-6-1938468302 https://stuartngbooks.com/nira-works-nirasawa-yasushi-sculpture-collection-en.html https://3dxiamanartbooks.wordpress.com/2015/07/16/niraworks-by-yasushi-nirasawa/ http://www.puttyandpaint.com/projects/2043 une version alternative de jim jackson
  10. bonsoir, un petit tour parmi les sculpteurs : Takeya Takayuki https://www.pinterest.fr/ArtIsEpic/takayuki-takeya/ https://www.artstation.com/artwork/a8mvz https://dakrolak.wordpress.com/2014/02/27/artwelike-takayuki-takeya/takayuki-takeya-exhibition-3/ https://www.goodsmile.info/en/product/6127/Ajin+TAKAYUKI+TAKEYA+Ver.html https://phantasmic.com/products/cyborg-warrior-vega https://myanimeshelf.com/figures/2272745_Joumon_Kugutu_Bokkoku https://www.mercenary.ie/2018/08/niraworks.html https://www.carousell.sg/p/rare-fewture-artstorm-takayuki-takeya-keita-amemiya-hakaider-kikaider-statue-1037286259/ http://cafe399.daum.net/_c21_/bbs_search_read?grpid=XBsN&fldid=1Kj6&contentval=0000Yzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz&nenc=&fenc=&q=&nil_profile=cafetop&nil_menu=sch_updw (il n'y a plus de photo sur le lien) http://halcyonrealms.com/film/takayuki-takeya-sculptures-collection-art-book-review/ https://www.worthpoint.com/worthopedia/1000toys-6-toa-heavy-industries-1914561508
  11. Bonsoir, Je vais souscrire à la fois l’encyclopédie et à la fois un set de peinture. Parce que comme pour les autres marques comme ammo, Andréa ils ont soit les revues soit des encyclopédies pour montrer les utilisations de leur gamme de peinture. Même si de prime abord je trouve l'encyclopédie ammo plus intéressante que celle de scale75, je pense qu'elle reste dans les clous de ce qui se fait pour tout les fabricants présentant leur gamme de peinture. L'encyclopédie de ammo est bien comme toute les autres, le plus, les artistes présentent des choix de mis en couleurs très variés et complexe pour la plupart des figurines. Pour le moment celle de scale75 montre un récapitulatif bien construit pour l’utilisation de sa gamme de peinture. La revue d’Andréa international figure est celle qui détail le mieux et de façon précise la peinture sur figurine et le soclage, par exemple pour la peinture d'une tête elle peut être décomposé jusqu’à 10 photos. Cette gamme de peintures semblent très couvrante suivant les comparaisons. ce que j'aime moins dans ces encyclopédies c'est qu'elles présentent toute les gammes de peinture et outils du débutant au très haut niveau. comme l'utilisation des tubes de peintures, destiné principalement pour des peintres de très bon niveaux. J’hésite entre entre le pack de 63 pot de peinture mat ou les 48 pot de peinture satin. Il semble que les couleurs mat ne se mélangent pas bien avec les autres marques comme avec les couleurs satin de scale75. En tout cas l'utilisation dans mon cas serait pour des figurines de haute qualité comme les muses de golem. 2 avis : http://www.laforgeludique.fr/blog/2018/11/08/premiers-tests-de-la-scalecolor-de-chez-scale75/ https://letempledemorikun.blogspot.com/2019/07/le-temple-en-voit-de-toutes-les.html Dans les recherches, intrigué par la marque AK interactive 3e gen je vais tester le pack néon et le pack intense, car un peu déçu du pack fluor de green stuff work. après en terme de tutoriel le plus efficace, je suis hypnotisé par le travail de https://www.patreon.com/FlameonMiniatures/posts le niveau de peinture est tellement délirant de patience. Mais c'est ultra efficace car il n'utilise pas de crayon, tube de peinture, il reste sur une même gamme de peinture. Et on comprend mieux certains effets à reproduire sur les figurines de jeu.
  12. https://www.artstation.com/morano Bonsoir, Pour te répondre pallantides sur une surinterprétation. Non. il s’agit du fait que nous ne somme pas du tout d’accord avec le terme employé. Mais après, une fois que tu expliques. Pour moi une image d’Epinal c’est une image surannée. Tel que les illustrations des publications où paru les histoires d’Howard. comparé à ce qui se fait aujourd'hui pour la technique https://www.artstation.com/artwork/DxoOGA Ou bien pour la représentation du guerrier et de la princesse : https://www.artstation.com/artwork/QzXQK3 Merci pour avoir donné ta définition, Si je prends en compte tout ce que tu as écris sur le sujet en utilisant se terme "d'image d'épinal", Il me semble que tu veux critiquer d’abord : l’interprétation, c'est à dire : "l'action ou manière d'exprimer, de jouer une pièce, un rôle, de représenter une œuvre : Le texte est beau, mais l'interprétation est médiocre." et non la représentation c'est à dire : "Action de représenter par le moyen de l'art ; œuvre artistique figurant quelque chose, quelqu'un : Une représentation sculptée de la Vierge." Pour répondre à helyss personne aujourd'hui n'a vu la vierge, sauf en apparition, ce qui "d'un certain point de vue" accrédite le fait qu'elle existe. Une personne a raconté/ecrit qui elle est et ce qu'elle a fait, une autre personne réel dit qu'elle l'a vu. Pour illustrer ta définition Pallantides, je reprends l’image qui a été faite sur la continuité de la serie Game of Thrones. Je pense que c’est de cette façon dont tu interprètes « l’image d’Epinal », et pour moi je considère que tu donnes une variante de la définition. Je ne critique pas, je respecte cet usage. Simplement nous sommes et je pense que ne seront pas d’accord. Je donne simplement une explication qui ne peut pas être considéré comme une surinterprétation de tes propos dans ce cas précis de l'utilisation du terme image d'épinal. Cette interprétation est intéressante, car pour rappel les « fan » de la série game of trhone considèrent que les dernières saisons sont bâclées. https://www.leparisien.fr/culture-loisirs/series/game-of-thrones-geniale-ou-ratee-on-a-demande-a-des-fans-leur-avis-sur-la-fin-20-05-2019-8075763.php http://www.cridutroll.fr/la-redac-propose-la-fin-de-game-of-thrones-comme-on-laurait-ecrite/ Pareil je ne critique pas, c'est une description de l'interprétation possible des romans actuels et futur. Et non de la représentation de cet image en définitive c'est bien l'idée d'un cheval qui est dessinée. C'est seulement qu'il n'est pas traité de la même manière esthétique du début à la fin. et pourtant au final c'est une représentation assez esthétique. Maintenant, je trouve passionnant la création de variante. Je pense que c’est ce qui permet de démontrer qu’une œuvre original perdure dans le temps. C'est ce qui me permet d'écrire que les récit d'Howard vont rester. Par exemple, vais-je critiquer les adaptations d’Alexandre Dumas et la représentation des trois mousquetaires"? comme celle-ci : Ma position va être d'écrire : c'est absolument génial! C'est ce qui fait vivre l’œuvre original, car quelqu'un l'a lu! je site Jean-Paul Gabilliet "Ce qu’il est important de faire, et que la critique littéraire souvent ne fait pas, que la critique d’art souvent ne fait pas (enfin je parle surtout de l’art produit au 20ème siècle), c’est une critique qui, je dirais, se passe de l’histoire, qui dé-historicise son regard, qui se limite à une analyse interne et qui ne prend pas en compte le contexte dans lequel l’œuvre, l’objet a été produit. Il est alors certain que dès que l’on se retrouve est dans le domaine de l’analyse interne, de l’analyse endogène, il est beaucoup plus facile de dire « ceci est esthétiquement réussi », « ceci est esthétiquement raté ». Dès lors que l’on se place du point de vue du contexte de production, cette dichotomie n’a plus de raison d’être pour la simple et bonne raison que du point de vue du contexte de production la finalité qualitative est quelque chose qui devient secondaire. Du point de vue du contexte de production, le quantitatif trouve un intérêt certain." Pour aller dans ce sens Il me semble que la création du monde hyborien, vient du fait que Howard en avait marre des critiques sur des anachronismes relevés par les lecteurs sur ses premiers récits historiques. Est ce bien cela? Je fais un détour https://www.artstation.com/alexgarner Concernant Frazzetta j’aurai plutôt tendance à dire qu’il n’a pas lu ni Howard, ni Sprague de Camp voir même Nil Carter. Pour l’étayer je présente ici des illustrations des romans « base venus » de Jim Burns. Les illustrations ne correspondent pas littéralement aux descriptions du personnage d’écrit dans le roman. J’apporte à votre attention la représentation de l’héroïne qui diffère d’une couverture à l’autre. A-t-il lu les romans, je suppose qu’il a eu des résumés et qu’il en a fait son interprétation, rien ne correspond concrètement à ce qui s’y déroule, il retranscrit/représente une ambiance générale plutôt efficace ou « vendeuse ». Et je pense que Frazetta a fait pareil comme n'importe quels autres illustrateurs. https://www.pochesf.com/index.php?page=livre&livre=193 https://www.pochesf.com/index.php?page=livre&livre=181 https://www.pochesf.com/index.php?page=livre&livre=194 https://www.pochesf.com/index.php?page=livre&livre=195 https://www.pochesf.com/index.php?page=livre&livre=191 avec une nouvelle représentation du personnage, certain diront une chirurgie esthétique! https://www.pochesf.com/index.php?page=livre&livre=192 Frazetta a fait pareil mais il l'a fait mieux que n'importe qui d'autre. Comme tu le sites, Frazetta aurait certainement aimé connaitre la réaction de Howard sur son interprétation. Mais alors là je ne te suis plus, donc Frazetta s’il a lu les livres de Howard, donc il a pu en a faire une bonne interprétation ? Moi j’estime que non. Il a représenté une ambiance qui correspondait à ses recherches graphiques. Je prend l'exemple de l'illustration Thongor contre les dieux qui est une variante de Conan écrit par Nil Carter. cette illustration résume le roman, le personnage, l'époque où se trouve le personnage, contre qui il se bat, si il sort victorieux. En gros je caricature à gros trait ça nous dit "j'affronte les dieux avec mon slip et mon couteau, et je vous dis m..., en plus je vais vous la péter la tronche" C'est un chef d’œuvre. Et ce n'est pas Conan. C'est des illustrations marquantes que n'importe quel illustrateur veut réalisé une fois dans sa vie. Mieux que décrire dans un roman, le montrer dans un film de 1h30. Cette image raconte tout un récit épique. une variante de frazetta et d'autres variantes et représentations https://www.artstation.com/pascalblanche http://www.kicswila.com/search/Against the gods/ https://fr.wikipedia.org/wiki/Brütal_Legend Pour finir ce message est ce que cette photo n'est pas a considéré comme une "image d’Épinal"? guerre de 1870 images d'épinal est ce que toute illustration n'est pas à considérer comme ce tableau? https://www.franceinter.fr/emissions/bav-art-dages/bav-art-dages-28-aout-2016 "Une bonne raison ? Pour la beauté de l'art ! Bien sûr que l'art est trompeur ! Ça fait même partie de son ADN. Tenez : quand vous regardez un film, vous savez que l'histoire n'est pas vraie, mais vous acceptez d'y croire. Quand vous allez au théâtre, ce qui se joue sur scène n'est pas vrai, pas plus que l'action d'un bon roman ! Et pourtant à chaque fois, il y a une sorte d'accord tacite entre l'artiste et le lecteur ou le spectateur, qui accepte de se faire tromper." J’écrirai sur la fonction de cette image la prochaine fois. https://dragons-jdr.blogspot.com/2016/04/illustration-de-classe-barbare.html http://www.merlanfrit.net/Usages-barbares
  13. bonsoir @Pallantides @Helyss Pour commencer je vais tout de suite casser une légende urbaine, Frazetta n'a lu aucun livre sur Conan. https://www.wired.com/2009/11/fantasy-art-has-arrived-franzetta-conan-cover-sells-for-a-million-dollars/ " The covers only rarely followed Howard's descriptions or story situations and when asked if he had ever read the books Frank recently replied, "I didn't read any of it. It was too opposite of what I do. I told them that. So, I drew him my way. It was really rugged. And it caught on. I didn't care about what people thought. People who bought the books never complained about it. They probably didn't read them." "Les couvertures ne suivaient que rarement les descriptions de Howard ou les situations de l'histoire et lorsqu'on lui a demandé s'il avait déjà lu les livres, Frank a récemment répondu : "Je n'ai rien lu. C'était trop contraire à ce que je fais. Je leur ai dit cela. Alors, Je l'ai dessiné à ma façon. C'était vraiment robuste. Et ça s'est fait. Je me fichais de ce que les gens pensaient. Les gens qui achetaient les livres ne s'en sont jamais plaints. Ils ne les ont probablement pas lus. " Et d'une manière générale les illustrateurs ne sont pas payés pour lire les livres qu'ils illustrent en couverture. C'est la grande confusion actuelle avec les fan art par exemple. C’est pour cela que j’ai écrit : le "trop bien" illustré de Sprague De Camp. Donc a t'il capté l'essence de Conan ? je pense que la technique qu'il travaillait à ce moment de sa carrière correspondait à "l'esprit" ou l’impression du monde hyborien. Mais n’était pas le Conan de Sprague de Camp, comme d’Howard, et de Marvel. L'image d’Épinal est ce dans le sens péjoratif ? Une nouvelle fois les comparés pour moi n'a pas de sens. Je n'étais pas aux USA durant cette période, je ne sais pas comment c'est bien vendu le livre, si c'est pour l'écrit ou bien grâce à sa couverture. Mon hypothèse, à cette période, il y a eu une scission entre ceux qui lisent les livres et ceux qui regardent les couvertures. Frazetta ne fait pas une image d’Épinal de Conan. Puisque la base de l'image d’Épinal c'est de magnifier ce qui existe déjà dans le réel et non en récit, comme glorifier l'empire napoléonien. Mais je commence à comprendre, il s’agit de la diversification des publications d’Épinal et de son monopole à l’époque du 19eme siècle. Mais en définitive, Je pense sincèrement que le terme est très mal choisi. J’ai l’impression que vous parler d’autre chose. https://fr.wikipedia.org/wiki/Image_d'Épinal Aujourd'hui, J’émets un doute sur l'efficience de la restauration de l'image du récit originel pour ce personnage. Je pense que la conjoncture actuelle n'est pas si bonne que ça pour ces romans, malgré les efforts certains, comme de la portée des illustrations aujourd’hui le concernant, pour cela je reposte l'entretien de Jean-Paul Gabilliet. https://journals.openedition.org/rrca/173?lang=en Mais je respecte ton enthousiasme pallantides. Concernant la réalité de l’existence des Hommes vis à vis des personnages fictifs. Je partage ton interrogation de comptoir Helyss. Je propose une réflexion en 2 temps Dans un premier temps la fameuse phrase du Conan dans le film de Milius, est ce que c'est le Conan d'Howard qui le dit, ou bien est-ce que c'est le sorcier qui lui prête ces mots ? Le film ne me trompe pas, c'est l'histoire d'un mec qui raconte qu'il a vu Conan et qu'il va nous raconter ses fabuleuses aventures. Je ne l'ai pas vu l'homme qui s'appelle Conan en vraie, j'ai vu la représentation d'un mec qui pourrait être Conan, donc je ne sais pas si cette phrase est vraie ou non. Comme je ne sais pas si ce qu'il dit sur la destinée de Conan à sa naissance est vraie ou pas. C'est le récit qui compte et non le bonhomme. De plus c'est l'essence même d'un récit mythique. CF. La bande dessinée de Slaine de Mills/Bisley le montre très bien, ukko fait un récit en partie bidonné des exploits de Slaine. En revanche J'ai lu des descriptions d’Howard qui me font penser que cette représentation physique de Conan par Arnold est plutôt juste : Je cite le passage donné par pallantides : Dans un deuxième temps, je ne pense pas que les Hommes de méditerranée des premières années du siècle après JC n’ont pas laissé des représentations de Jules Cesar au hasard. Sinon le délire ambiant de l'époque autour de cet homme eu été tout de même troublant, si il était juste une représentation d'un personnage fictifs comme les dieux grecs. Comme celui concernant Napoléon, il faudrait vraiment que les français fussent "totalement" fous pour figurer un personnage fictif en sculpture, peinture et surtout lui laisser un panthéon. En revanche je crois que la représentation de victoire notamment par le moyen d'image d’Épinal ont fortement marqué l'esprit en France. L'Homme a existé et les faits historiques qu'il a pu donner à produire sont mythifiés par la représentation en image de l'époque. Gengis Khan est, tout comme Napoléon, magnifié par ses exploits militaires. https://www.lhistoire.fr/gengis-khan-portrait-intime-dun-conquérant Pour le fun https://www.topito.com/top-personnages-historiques-peut-etre-pas-existe https://www.nationalgeographic.fr/sciences/un-francais-sur-10-pense-que-la-terre-est-plate pou rappel http://www.panorama-cinema.com/V2/article.php?categorie=9&id=623 je repasse plus tard
  14. merci Madcollector je post ici la version française disponible sur amazon/fnac AM Comment dessiner des comics FNAC Comment dessiner des comics
  15. trouvé sur la chaine webfox100 introduction 1 https://www.youtube.com/watch?v=f3y6k_vk_Vg&t=2s rendre les objets réels 2 https://www.youtube.com/watch?v=mf8WEpfFlRc la perspective 3 https://www.youtube.com/watch?v=pwQXnrHtjAM étudier le personnage 4 https://www.youtube.com/watch?v=bwy65NI01II dessiner le personnage 5 https://www.youtube.com/watch?v=z1FcgZ-7L5I le but du jeu : L'ACTION! 6 https://www.youtube.com/watch?v=OLx57FWCdz0 les raccourcis et la perspective pour dessiner des personnages 7 https://www.youtube.com/watch?v=YAoC-x-1Oko Dessiner la tête humaine 8 https://www.youtube.com/watch?v=gE868PdLb7k la composition 9 https://www.youtube.com/watch?v=j594K6rqX6k composer les cases d'une page de son comics 10 https://www.youtube.com/watch?v=HsOsSpfyq8s la couverture 11 https://www.youtube.com/watch?v=2OYinQBZk7Y l'art de l'encrage 12 https://www.youtube.com/watch?v=2H05IHhlS_o
×
×
  • Create New...

Important Information

Our website uses cookies to guarantee you the best navigation. By continuing your visit, you confirm that you accept these cookies. Our Cookie Policy has other terms. Privacy Policy