Jump to content

Elrad

Members
  • Content Count

    135
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

68 Neutral

My games

  • Batman
    Boite Heros & Vilains
    Wayne Manor
    Arkham Asylum
    Versus
    The Batmobile
    Vilain Campaign
  • Claustrophobia
    No
  • MB: Pantheon 1.5
    Dionysos
    Ymir

Recent Profile Visitors

189 profile views
  1. Ah merde, j'essaierai d'être là mais vu la date, ça risque pas d'être simple. Tant pis pour bibi :-)
  2. Ah ç'aurait été avec joie que j'aurais imposé ma présence humblement demandé de venir, mais cette semaine c'est cuit pour moi.
  3. Merde je suis complètement con j'ai totalement oublié cet apéro.... On en refait un un de ces 4 ? EDIT : J'ai rajouté le "complètement". EDIT 2 : j'ai viré le second "complètement" et remplacé par "totalement" pour éviter les redondance à 3 mots d'écart (ça fait désordre)
  4. Du coup c'est reporté à 2021 ces nouveaux Overlord Days ?
  5. On s'est bien marré, ça m'a fait plaisir de rencontrer ceux qui sont venus, merci @Tim-Mizzet pour son accueil, bonjour à Karvin et on se revoit un de ces quatre les enfants (mais pas avec 50°C malgré la clim très bienvenue
  6. bah oui il en faut. Un jour je la sortirai aux petits jeunes qui n'auront peu X ou Y. Quand je vois les jeux Playstation 1 que je suis toujours heureux de posséder et qui ne se négocient qu'à des dizaines, voire centaines d'euros... idem en jeux de société.
  7. je vais écumer un peu les endroits que j'ai dans le voisinage pour voir. Dommage qu'ils réimpriment pas ça
  8. Tiens, je voulais m'acheter l'album ou le lire mais ça ne se trouve pas... j'ai vu que c'était plus vieux que moi donc...
  9. En parlant de Jehovah, quand on avait 14 ans, on avait inventé les témoins de Jenova.... rapport à FF7, m'voyez ? EDIT : moi non Jenova pas le rapport avec les brocolis
  10. Barbès était ouvert hier soir quand je vous ai quitté @Tim-Mizzet. Sinon j'ai déjà tapé dans le Paris 19ème jusque Paris 14ème à 3h du matin une nuit. Donc si la RATP déconne, j'irai me rincer l'oeil sur le bd de Clichy avant de redescendre . Ah et j'y serai, donc. @Tim-Mizzet, du coup on oublie Sorcerer ou je l'amène quand-même ?
  11. J'arrive encore en retard, donc moi ça me va quand vous voulez, vous mettez une place et une gamelle d'eau fraîche + un os à moelle pour Rantanplan, merci :-)
  12. Le Pitch Alors, ici pour mon troisième post, je parle d'un petit ouvrage déjà sorti en version anglaise dans les années 1980 et qui s'accompagne d'une suite appelée, en anglais The Te of Piglet (le Te de Porcinet). L'auteur, américain, a étudié le taoïsme tant en Occident, qu'en Orient et au détour d'une conversation, le nom de Winnie lui est sorti pour donner, à un de ses amis, l'exemple d'un grand maître occidental. L'idée du bouquin était lancée : expliquer le taoïsme avec Winnie l'Ourson. c'est parti ! Mon avis Je l'ai lu en français avant d'acheter pour une bouchée de pain l'intégrale des deux ouvrage : The Tao of Pooh et The Te of Piglet. Bien que je ne parle que du premier, je dirai un mot du second. Pour une fois, sur les trois ouvrages que j'ai présentés, en voici un que j'ai fini :-) J'ai beaucoup aimé. Non seulement les retrouvailles avec un de mes héros d'enfance préférés (oui, on riait de moi sur la cours d'école primaire quand je disais aimer Winnie...), mais aussi les leçons de vie ou les confirmations de leçons de vies qui y sont contenues. Il y a des images (ah flute, du coup ça rentre plus dans le topic, ça ) très jolies et surtout, l'auteur est en constant dialogue avec les personnages pour expliquer le taoïsme. On le voit discuter avec Porcinet ; enguirlander Winnie qui marche dans les mots que l'auteur écrit et fait des taches d'encre sur la page ; Coco Lapin et Maître Hibou qui tour à tour se plaignent et sermonnent, l'auteur qui se dit qu'il doit bouger de pièce pour pouvoir continuer à bosser, etc. C'est très vivant et très touchant et on boucle la lecture le sourire aux lèvres. Pourvu qu'on ait l'esprit dégagé et à cela en lisant. Un membre de ma famille qui se trouve dans certains problèmes et à qui j'ai donné ce livre à lire m'a répondu, des mois plus tard : "Je suis désolé, mais je n'ai pas l'esprit à ça". Bon. Un mot, oui un mot, sur le Te de Porcinet (TheTe of Piglet). A la différence du Tao de Winnie, ce second ouvrage est malheureusement trop rigide. On a encore des images mais plus rares (du coup il rentre mieux dans le topic ) et moins de dialogue entre l'auteur et les personnages. En fait, l'auteur laisse les personnages disserter (souvent dans le vide) et reprend la plume quand il semble lui-même fatigué de ces déviations. Le propos est plus collégial, moins dialogué, on s'endort facilement et finalement, le pauvre Porcinet passe un peu à la trappe. Winnie était au coeur du premier ouvrage et sa bonhommie lui permettait d'entrer en dialogue avec l'auteur de manière franche et directe, quitte à dire et faire des étourderies. Porcinet, forcément plus timide, commet de bourdes énormes mais trop peu souvent on le voit s'expliquer. Pour rester clair : le Tao de Winnie est un dialogue quasi-permanent. Le Te de Porcinet est une leçon émaillée de rares dialogues qui, hélas, ne font pas toujours progresser le récit. C'est dommage et je n'ai pas achevé ma lecture du Te de Porciner à cause de ça. Je ne veux pas dire qu'il faille réduire le taoïsme aux aventures de Winnie l'Ourson, mais quitte à avoir une façon de faire qui fait recette (le Tao de Winnie est mondialement connu et traduit à gauche et à droite), autant la garder et si le personnage s'y prête moins, essayer de le rendre plus vivant, c'est pas ça qui le déformera par rapport à ce que son créateur en a fit dans les histoires originales. Bonne lecture :-)
  13. Pitch : J'envoie du lourd, que j'ai jamais terminé (c'est une coutume, chez moi, je sais) mais après avoir bouffé près de dix tomes, j'en ai eu assez. Il s'agit d'un de ces très longs cycles fleuves et volumineux. Il conte l'histoire du brave garçon et de la brave fi-fille qui tombent amoureux, du vieux sorcier zinzin et du méchant papa-à-la-Dark-Vador qui veut tout niquer comme on dit. Alors il y a la rencontre entre Ken et Barbie (ici Richard Rahl et Kalan Amnell), les sbires du Dark vador local qui cherchent un vieux grimoire pourri qui a disparu depuis longtemps et le vieux sorcier omniscient qui sait comment tout va se passer et qui emmène les jeunes quasi-tourtereaux en balade dans cette partie du monde pour arrêter Darken Rahl (le Dark vador local). Mon avis : Malgré mon pitch un peu moqueur, j'avoue avoir et continuer de beaucoup aimer ce long fleuve d'heroic-fantasy. Néanmoins et sans-doute est-ce mon côté "nunuche", mais une chose que j'aime pas chez Goodkind et que je détestais déjà chez Martin avec Game of Thrones : c'est la violence psychologique et physique. Comprenez-moi, je ne dis pas qu'il faut tout édulcorer constamment comme on faisait avant, mais les séances de tortures physiques et psychiques parfois détaillées à l'extrême et la cruauté pure décrite sans ambages... bon disons que c'est pas mon truc et honnêtement, je ne pense pas que l'oeuvre en avait besoin. Le rythme est bon, on ne s'encombre pas trop de descriptions pesantes (j'ai jamais été fan, ce que j'imagine se traduit malheureusement mal en mots - défauts d'éducation et de visualisation des choses sans doute, en géométrie et en dessin ça s'est vu, bref). L'intrigue se laisse lire et on est emballé. Si j'ai lu plusieurs tomes, c'est que ça me plaisait tout autant d'en ouvrir un nouveau qu'un nouvel Harry Potter quand j'avais 12-13-14 ans (pardonnez, je commence à gâtouiller, ça c'est l'âge). Je me suis très vite attaché au personnage de Kalan et j'ai assez vite trouvé celui de Richard moins intéressant. Est-ce que je conseille ? Allez l'emprunter en bibliothèque et voyez si ce énième (grand) cycle de fantasy est fait pour vous. Personnellement, ça m'a bien plu et je relis cela avec plaisir comme une oeuvre à relire (alors qu'en y revenant, on se rend compte que le récit est peut-être moins ciselé par endroits qu'on aurait souhaité, enfin bref). Goodkind continue d'écrire et d'écrire encore, son univers est cohérent et bien construit, on devrait en tirer un bon jeu vidéo tiens. Une série télé a d'ailleurs été tirée des livres mais elle les déforme (comme à l'habitude dans les adaptations en général) et du coup je m'en tiens aux bouquins. En réalité, je suis partagé comme vous avez pu le lire : j'ai envie de vous dire : "foncez !" :-) Et en le relisant maintenant, après plusieurs années, je retrouve le charme de l'époque qui me faisait lire des heures durant tout en découvrant des choses que j'aime, à présent, moins. Bonne lecture :-)
×
×
  • Create New...

Important Information

Our website uses cookies to guarantee you the best navigation. By continuing your visit, you confirm that you accept these cookies. Our Cookie Policy has other terms. Privacy Policy