Conan chez Glénat - Page 11 - Around Conan - The Overlord Jump to content

Conan chez Glénat


Pallantides
 Share

Recommended Posts

Le 24/06/2021 à 18:00, Pallantides a dit :

Conan le Cimmérien : Xuthal la Crépusculaire - Scénario : Christophe Bec / Dessin : Stevan Subic  - 18/08/2021

ConanBec.thumb.jpg.d39d7901964ecf2aaf23d9c03d0e79bb.jpg

 

91BzRh4Q24L.thumb.jpg.8fa69a105c281482eed718e149e5f71f.jpg

91wfD6j2tPL.thumb.jpg.6fad12019dbe1c162ea9ec250b21f881.jpg81ns5Kcz8CL.thumb.jpg.21d8fe9bcafe21e0d40d117a5b4a10fe.jpg

81GT9wEQvNL.thumb.jpg.4e7025521e4facfbf162419bd944bf54.jpg

 

Cette nouvelle est l'une de celle qui m'a fait le plus voyager ! Il me tarde!

Edited by Florentin
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

C'est la bazar mon adjudant !

 

Conan le Cimmérien : Xuthal la Crépusculaire - Scénario : Christophe Bec / Dessin : Stevan Subic  -  initialement prévu le 18/08/2021 est repoussé à janvier 2002.

 

Quant à Conan le Cimmérien : L'Heure du Dragon - Scénario : Julien Blondel / Dessin : Valentin Sécher - annoncé pour le 24/11/2021 avec pagination augmentée.

  • Thanks 5
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 1 month later...
  • 4 weeks later...

A l'occasion de la réception du Conan Conqueror, j'en profite pour vous faire un rapide retour sur les deux dernières parutions.

 

Conan le Cimmérien : Le dieu dans le sarcophage : Ma lecture de la nouvelle commence à dater, mais je trouve très chouette d'avoir gardé la structure narrative, où chaque protagoniste nous donne sa version de l’histoire.  On retrouve un Conan qui est presque un personnage parmi les autres et qui se retrouve pris dans une histoire qui ne le concerne pas vrai. Presque un héros malgré lui. Le dessin  de Civiello, rend bien cette ambiance angoissante et poisseuse dans laquelle le récit nous immerge.

 

Conan le Cimmérien : L'heure du dragon : De ma lecture, j'avais le souvenir d'une grande épopée avec des batailles décrites dans le détail. Pour l'épopée on y est, pour les batailles elle sont rapidement traitées. Comme le roman, l'histoire permet un aperçu de l’univers dans lequel évolue le cimmérien. Mais le format de cette adaptation a forcement amené certains raccourci. Ainsi j'ai eu la sensation que les lieux et les péripéties s'enchainaient parfois un peu vite. Et concernant la "romance" avec Zenobia, je la trouve, dans cette forme très concentrée, un peu ridicule. Comme si Conan récupérait la première venue pour en faire sa reine. Mais peut-être était-ce déjà le cas dans le texte ?

Edited by Darktroller
Le message est parti tout seul...
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Le 16/12/2021 à 12:47, Darktroller a dit :

Conan le Cimmérien : L'heure du dragon : De ma lecture, j'avais le souvenir d'une grande épopée avec des batailles décrites dans le détail. Pour l'épopée on y est, pour les batailles elle sont rapidement traitées. Comme le roman, l'histoire permet un aperçu de l’univers dans lequel évolue le cimmérien. Mais le format de cette adaptation a forcement amené certains raccourci. Ainsi j'ai eu la sensation que les lieux et les péripéties s'enchainaient parfois un peu vite. Et concernant la "romance" avec Zenobia, je la trouve, dans cette forme très concentrée, un peu ridicule. Comme si Conan récupérait la première venue pour en faire sa reine. Mais peut-être était-ce déjà le cas dans le texte ?

 

Perso, j'aime beaucoup le travail graphique accompli sur l'Heure du Dragon, c'est moderne et pour le coup ça change vraiment de ce qui a été fait jusque là...

 

Ceci dit, comme tu le soulignes et malgré une pagination supérieure aux autres volumes, cette version n'évite pas les ellipses et autres "passages resserrés"... J'ai eu le même ressenti que toi, ça défile... Mais pouvait-il en être autrement, à part réaliser deux tomes éventuellement ?

 

Bon, rappelons quand même que le roman est lui même un concentré de péripéties qui ne s'enchainent pas toujours adroitement, Howard ayant la volonté de présenter un max de son âge hyborien aux Anglais (pour qui le roman était destiné). Pour l'intrigue, il ne s'est pas cassé le derrière, il étire une histoire qu'il avait déjà abordée dans La Citadelle écarlate et en réutilisant des scènes entières (mais aussi des noms, des personnages, etc...) venues d'autres nouvelles ou d'autres textes non achevés - d'où cette impression également de déjà-vu et d'empilement d'informations sur l'Âge hyborien pour qui aurait déjà lu les autres nouvelles avec Conan.

Ce qui est différent dans ce roman, c'est l'utilisation du concept de quête initiatique.

 

Pour la romance avec Zenobia, elle est aussi expédiée plutôt rapidement dans le roman...

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...

Important Information

Our website uses cookies to guarantee you the best navigation. By continuing your visit, you confirm that you accept these cookies. Our Cookie Policy has other terms. Privacy Policy