Jump to content

Conan et impressions 3D


Recommended Posts

Bonjour à tous, 

 

Cette rubrique est créée suite à un petit échange entre @razorspoon et moi, ce jour!

L'objectif est de poser tout un tas de questions et surtout d'essayer de trouver des réponses sur le sujet de l'impression 3D appliquée à l'un de nos loisirs préféré: le jeu Conan de Monolith.

La liste ci-dessous est non exhaustive à cette heure et sera mise à jour si besoin. 

Elle pourrait également donner naissance à de nouveaux services à destination des fans de Conan et figurinistes que certains d'entre nous sommes. 

Voici les rubriques qui pourraient être abordées:

N'hésitez pas à compléter par vos questions!

- Qu'est ce que l'impression 3D pour notre loisir?

- Les différentes techniques d'impressions 3D?

- Le matériel nécessaire 

- Les coûts inhérents à cette activité

- Les contraintes

- Les dangers

- Le droit

- Les sites de référence

- Les fichiers STL pour Conan

- Les trucs et astuces

- Que faire imprimer/ou acheter et où?

...

 

PS: je n'ai aucune légitimité à lancer ce post si ce n'est d'être le plus rapide pour le faire et d'être très curieux face à cette technologie qui a franchi la porte de nos entreprises depuis de nombreuses années ainsi que de nos foyers. En revanche,  c'est une technologie qui même si elle m'attire, m'interroge. Ah si! J'ai déjà acheté des figurines et décors en 3D sous les sites shapeways & ebay! Mais je n'ai jamais créé quoique ce soit. 

 

C'est ICI!

 

N'hésitez pas à ajouter votre grain de sel!

 

Premier sujet,  qui fait echo au sujet soulèvé dans une autre rubrique:

Quelle est la légalité de l'opération d'impression 3D et de monétisation des réalisations  ?

Edited by Florentin
  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Pour les conseils en impression 3D, il y a quelques topics déjà bien fournis.

 

Les imprimantes "grand public" à dépôt de filament, pour les figurines tu peux oublier. C'est bien pour faire des boites et des inserts, à la limite quelques éléments de décors, mais c'est trop peu précis pour des miniatures.

 

Pour ce qui est de la légalité... vaste sujet.

En général s'il s'agit d'un barbare ou d'une amazone générique, créés par la personne qui partage le STL, ca doit être légal. Par contre s'il s'agit d'une copie d'un éléments d'une marque là non. J'ai vu sur Thingiverse des Black Ones pour Conan => pas légal

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Si ça vient d'un truc qui se vend, c'est big no no.

Même si c'est refait à la main, même si ça ne ressemble que moyennement et de loin.

 

Film, bouquin, groupe de musique, jeu vidéo, biscuit, symbole d'ordi... Tout celà est protégé par le droit d'auteur.

 

Si ça reste pour un usage perso, c'est toléré. Mais si il y a revente, la courroux des avocats est possible. Il y a des entreprises qui paient très cher pour avoir un Batman sur le produit (par exemple totalement au hasard).

 

Donc un babare générique, oui. Un type en cape, oui. Un Conan Schwartzie ou un Batman Christian Bale, non. Leur images sont la propriété des studios ayant droit.

Pour Conan, tu trouveras ici des liens vers des huttes 3D pour nos chers pictes

 

 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

J'ai acheté ces figurines il y a quelques jours! Je ne sais pas avec quelle type d'imprimante elles ont été réalisées mais le résultat est bluffant même si l'on voit par endroit d'étrange auréoles!

20201222_134914.jpg

il y a 27 minutes, madcollector a dit :

Si ça vient d'un truc qui se vend, c'est big no no.

Même si c'est refait à la main, même si ça ne ressemble que moyennement et de loin.

 

Film, bouquin, groupe de musique, jeu vidéo, biscuit, symbole d'ordi... Tout celà est protégé par le droit d'auteur.

 

Si ça reste pour un usage perso, c'est toléré. Mais si il y a revente, la courroux des avocats est possible. Il y a des entreprises qui paient très cher pour avoir un Batman sur le produit (par exemple totalement au hasard).

 

Donc un babare générique, oui. Un type en cape, oui. Un Conan Schwartzie ou un Batman Christian Bale, non. Leur images sont la propriété des studios ayant droit.

Pour Conan, tu trouveras ici des liens vers des huttes 3D pour nos chers pictes

 

 

Il y a quelques temps il y avait pour le kickstarter Zombicide green horde! Une figurine de Thulsa Doom  avec un pseudo foireux! Ce n'était pas de l'impression 3D mais qu'en est il? Ils vendaient clairement une figurine d'un film au titre de stretch goals...

En outre,  ils mettaient le nom de l'acteur déguisé: James Earl Jones!🤔

Screenshot_20201226-175600_Samsung Internet.jpg

Edited by Florentin
Link to post
Share on other sites

1) Les figs Star Wars, non pas légal. Sinon tout le monde vendrait du Star Wars, et on serait tous riches. RICHES ! BWAHAHAHAHAHA !!!!!

 

2) Si le nom est changé, les couleurs sont changées, le visage est changé... c'est une affaire de "pas vu pas pris", ou de talent d'avocats.

 

Homelander (The Boys) est-il un plagiat de Superman ? Oui. Est-il suffisamment différent pour éviter un procès ? Oui.

32.gif

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

En fait, ma question concernait surtout le mode d'impression des figurines Star Wars qui est quand même assez bluffant!

 

Ici,  à part Monolith nous ne faisons pas de business de nos créations, enfin je ne crois pas!

D'ailleurs,  ne serait-il pas plus rentable pour Monolith d'imprimer ses propres figurines en 3D? D'autant plus que cela pourrait permettre de mettre en place un service d'impression à la demande?

 

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, madcollector a dit :

créés par la personne qui partage le STL, ca doit être légal.

 

En fait, non plus. souvent les fichiers en partage libre le sont pour 2 raisons:

 

La première, le sujet est un personnage sous licence (ex boba fett). Un sculpteur peut proposer sa version, sans lui donner le nom "Boba Fett". il l'appellera plutôt "space mercenaire" ou un truc du genre. le partage sera gratuit, comme si je faisait un dessin amateur et que j'en distribuait des photocopies. Quoi qu'il arrive ça ne donne pas le droit à un utilisateur de l'imprimer et d'en tirer un benefice financier. tout ça pour une raison d'image et de droit d'image.

 

deuxième raison, le sculpteur partage un barbare lambda, comme dans ton exemple, soit pour se faire connaître, et proposer un échantillon de son travail, soit parce que ce n'est pas son metier et il partage avec sa communauté. La gratuité de la diffusion n'autorise pas la revente ou le "remixage" du fichier. Dans l'absolue, l'auteur conserve la propriété intellectuelle de son travail. 

 

Pour le reste, la contrefaçon, c'est illégal.

 

Il y a 2 heures, Florentin a dit :

J'ai acheté ces figurines il y a quelques jours! Je ne sais pas avec quelle type d'imprimante elles ont été réalisées mais le résultat est bluffant même si l'on voit par endroit d'étrange auréoles!

 

imprimante SLA. faudrait que je les ai en main pour t"en dire plus. si tu peux montrer une macro des "auréoles"?

 

 

il y a une heure, Florentin a dit :

D'ailleurs,  ne serait-il pas plus rentable pour Monolith d'imprimer ses propres figurines en 3D?

 

hé, question casting?

 

Alors, l'impression 3D est un procédé long qui nécessite une phase de nettoyage  importante après impression -oui ce serait industrialisable, mais attends de voir ce qui suit-  et l'usage de produit délicats à manipuler.

 

Dans la figurine, depuis une dizaine d'année, les fabricants ont recours à la sculpture numérique. Pour plusieurs raison. l'une d'entre elle étant la possibilité de travailler à distance avec des artistes et des créateurs du monde entier en 3 clics. C'est le cas de Raging Heroes, une de mes marque fétiche. L'intégralité de leur catalogue a été réalisé en modélisation.  Pas un seul master n'a été sculpté. Fais un tour chez eux pour te rendre compte :)

 

Ensuite, une série de master est réalisée sur des imprimantes industrielles, dites professionnelles (des machines à quelques 100000 euros). après validation, les masters sont envoyés chez un caster qui réalisera une emprunte et fabriquera les moules nécessaire à une production "de masse" capable de répondre à la demande du marché.

 

Voilà comment ça marche.

 

Alors, dans ton exemple, non ce ne sera pas rentable. Par contre, à un moment, ce sera peut être judicieux de proposer les figurine et le matériel de jeux en démat'... Voir pour des fondus comme moi, juste de proposer les figurines (franchement un KS en kilo plastoc, ça ne m'interesse plus, par contre des fichiers à imprimer dans le pledge manager...)

 

 

 

Il y a 1 heure, madcollector a dit :

Homelander (The Boys) est-il un plagiat de Superman ? Oui. Est-il suffisamment différent pour éviter un procès ? Oui.

 

En fait oui et non. Homelander est plus une parodie qu'un plagiat. et ça c'est permis.

Edited by razorspoon
erreur de lien...
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Merci @razorspoon pour toutes ces explications!

Voici les auréoles font je parlais !

Screenshot_20201226-210151_Photos.thumb.jpg.0e61e156b7daf9e8c2264846c6b45d44.jpg

 

Oui je vois ce que tu veux dire par jeux en démat! Mais la tentation pourrait être grande pour certain qui auraient le matériel nécessaire d'imprimer et de vendre le matos du jeu à d'autres non? 

Très compliqué comme sujet sauf si l'éditeur ne vend que le jeu en demat et n'envisage pas de vendre une version plastique!

A ce moment la, le créateur se contente de mettre en place la mécanique de jeux et les créations artistiques diverses sous forme de fichiers: cartes, terrains, figurines et ensuite à charge de chacun de se bricoler son matériel!

A la rigueur l'artiste pourrait avoir des sociétés partenaires qui pourraient aider à réaliser le jeu!

Par contre,  j'ai peur qu'au final le joueur se ruine en fabrication de matériel! Ou alors, plus fort,  pourrait se créer des sortes de FabLab voir des coopératives de joueurs/ d'éditeurs dédiés à la fabrication de jeux avec toutes les machines qu'il faudrait! 

Des services de réalisation pourraient être offerts par ces structures allant de l'accompagnement à la réalisation,  à la commande du produit finalisé.

Hum... 

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Florentin a dit :

Oui je vois ce que tu veux dire par jeux en démat! Mais la tentation pourrait être grande pour certain qui auraient le matériel nécessaire d'imprimer et de vendre le matos du jeu à d'autres non? 

Très compliqué comme sujet sauf si l'éditeur ne vend que le jeu en demat et n'envisage pas de vendre une version plastique!

A ce moment la, le créateur se contente de mettre en place la mécanique de jeux et les créations artistiques diverses sous forme de fichiers: cartes, terrains, figurines et ensuite à charge de chacun de se bricoler son matériel!

A la rigueur l'artiste pourrait avoir des sociétés partenaires qui pourraient aider à réaliser le jeu!

Par contre,  j'ai peur qu'au final le joueur se ruine en fabrication de matériel! Ou alors, plus fort,  pourrait se créer des sortes de FabLab voir des coopératives de joueurs/ d'éditeurs dédiés à la fabrication de jeux avec toutes les machines qu'il faudrait! 

Des services de réalisation pourraient être offerts par ces structures allant de l'accompagnement à la réalisation,  à la commande du produit finalisé.

Hum... 

 

Hmm... Ca ressemble au futur, c'est doré comme le futur, mais ce n'est pas...

Ce que je veux dire, c'est que cet apport de technologie semble se démocratiser, que ça pourrait bien être une voie à suivre.

Mais dans les faits, on voit toujours aujourd'hui que c'est un process au minimum couteux voir industriel si on veut avoir un résultat plus que correct.

à titre personnel, ce résultat correct me suffirait car c'est la concrétisation de mon ancien taff et j'aime ça, modéliser.

me suis même acheté un 3DS et un ZBrush d'occasion pour quand je prendrai le temps. Mais comme loisir, apparenté au jeu, pas directement pour produire du jeu.

 

Parce que prévoir de distribuer des jeux sous cette forme me semble en totale contradiction avec l'élargissement du public cible. aujourd'hui ça ferait des jeux plus chers, qui prennent du temps à produire, qui demandent un savoir faire certain, un appareillage nocif et encombrant et qui ont toujours les contraintes des jeux de plateau/figs : marché de niche dans la niche, etc.

Quand j'entendais l'autre matin sur Inter qu'ils parlaient des boutiques spécialisées, que les gens ne connaissaient pas leur existence ni même celle des jeux modernes. Voir le concept de jeu pour adulte...

Non pas qu'on ne soit pas prêt pour ça, mais je ne crois pas que ce soit viable pour les créateurs. En espérant me tromper car ça ferait plus de boulot pour plus de gens.

 

 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Pour moi, proposer un jeu en dématérialisé ne concernerai que la partie figurines. les reste du matériel devrait être produit de manière traditionnelle. Pour l'éditeur, le coup est réduit, puisqu'il n'y a plus de production massive de plastique. 

Dans le cas d'un KS par exemple, la fourniture des fichier d'impression permettrait au backers d'imprimer les figurines à leur rythme et de les peindre, en attendant l'arrivée du matériel (régle, plateau,  dès,...) et pendant la durée de production. 

 

-perso je trouve ça hyper frustrant ce temps d'attente et tout d'un coup, pan, c'est l'avalanche-

 

 

Il y a 9 heures, Florentin a dit :

Mais la tentation pourrait être grande pour certain qui auraient le matériel nécessaire d'imprimer et de vendre le matos du jeu à d'autres non? 

 

oui. la tentation de les envoyer devant les tribunaux  sera la même...

 

Il y a 9 heures, Florentin a dit :

voir des coopératives de joueurs/ d'éditeurs dédiés à la fabrication de jeux avec toutes les machines qu'il faudrait! 

 

Pas forcément avec les éditeurs, mais oui, un système coopératif où chacun apporte ses fichiers et utilise le matériel du collectif, oui, l'idée est plaisante. C'est un système proche des "garages coopératifs" en mécanique automobile.

Le seul frein c'est qu'il y des millions d'automobilistes et seulement des milliers de hobbyistes. Mais c'est une belle idée

 

Il y a 9 heures, Florentin a dit :

Des services de réalisation pourraient être offerts par ces structures allant de l'accompagnement à la réalisation,  à la commande du produit finalisé.

 

ça existe déjà. regarde sur Etsy, en particulier, ou sur le Bon Coin, des services d'impressions sont déjà proposés. 

 

Il y a 4 heures, Helyss a dit :

Parce que prévoir de distribuer des jeux sous cette forme me semble en totale contradiction avec l'élargissement du public cible. aujourd'hui ça ferait des jeux plus chers, qui prennent du temps à produire, qui demandent un savoir faire certain, un appareillage nocif et encombrant et qui ont toujours les contraintes des jeux de plateau/figs : marché de niche dans la niche, etc.

 

Pas si sûr. le système de financement participatif pour des fichier à imprimer fonctionne déjà, et il y a de plus en plus d'utilisateurs d'imprimante. Je vois régulièrement fleurir de nouvelle impressions sur les table et sur les forums. Aujourd'hui, c'est epu être un peu tôt, mais logiquement, ça devrit arriver un jour -proposer des jeux en coproduction editeur/acheteur-

 

@Florentin ah, j'ai failli oublier les auréoles. Alors, ce sont les couches d'impression que tu apperçoit. C'est justement ce type de "défaut visuel" que je travaille à gommer sur mes impressions. un petit ponçage résoudra le problème.

 

 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Le sujet concernant la légalité ayant été abordé nous pouvons aborder un sujet plus pratique! Mais quelle imprimante acheter pour notre loisir, à quel prix et quelle matière utiliser? Est-ce toxique ou pas: nanoparticules qui flotteraient dans l'air aux effets inconnus sur la santé ? Si oui comment s'en prémunir... enfin on l'espère ?

Link to post
Share on other sites

En gros il y a 2 grosses technologies.

- le dépôt de filament (FDM)

- la résine

 

le dépôt de filament (FDM) c'est le plus répandu pour le grand public. C'est bien pour faire des boites et des décors, mais c'est pas bien pour des figurines : le filament se dépose en boudin (et "pixelise" pour imager).

2 types de filement : ABS ou PLA. Le PLA c'est le plus courant, il sent moins et libère moins de particules.  L'ABS c'est plus compliqué à imprimer et ça libère plus d'odeur et de particules.

Pour les 2, les imprimantes sont vendues libre, sans caisson. Il peut être intéressant de se construire un caisson avec filtre et extracteur d'air, surtout en endroit confiné et si asthmatique.

Les imprimantes FDM commencent autour de 170€ pour l'entrée de gamme.

 

 

Pour la résine, je laisse @razorspoon en parler, il vient d'investir et doit mieux connaitre

Edited by madcollector
ABS, pas ASB
  • Like 1
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Merci @madcollector c'est en effet plus clair pour moi! J'en déduis que pour ceux qui souhaitent imprimer des figurines,  la résine est un incontournable sauf pour certains décors où des impressions moins fines permettaient d'utiliser des imprimantes de type FDM.

 

J'ai trouvé ce site,  je ne sais pas ce qu'il vaut! Il compare le matériel

Link to post
Share on other sites

Acheter une imprimante 3d, aujourd'hui, c'est un peu comme acheter une voiture: avant de se lancer il faut définir ses besoins!

 

De mon côté, j'ai tout de même prospecté près d'un an avant de me lancer. Pourquoi? Simplement j'avais une idée précise de ce que je voulais derrière l'achat d'une imprimante 3d. Je ne me suis donc pas lancé à l'aveuglette.

 

Alors, juste au cas où, je vais casser une première idée reçu: l'imprimante à tout faire n'existe pas encore (du moins pas pour un particulier). 

 

Comme l'a dit @madcollector, il existe deux grandes familles, les imprimante à filament et les imprimantes à résine.  Schématiquement,  je dirai que les imprimante PLA/ABS (filament) permettront de réaliser de grosse pièces et les imprimante SLA (résine) sont plus dans le travail de précision.

 

Donc à la question quelle imprimante choisir, chacun trouvera la réponse adaptée, suivant son besoin.

 

Je voulais faire de la figurine, donc -dans un premier temps- j'ai opté pour une imprimante résine. 

 

Pour une première machine, à mon avis, pas besoin de tapper directement dans du haut de gamme. L'impression 3d demande un apprentissage et il est inutile de songer à courir avant de marcher correctement. Pour reprendre mon histoire de voiture, qui irait s'acheter une lamborghini avec 2 mois de permis en poche -j'en vois quand même 2 qui lèvent la main la bas au fond 😁-

En référence, pour débuter, on peut citer la Elegoo mars, la Anycubic Photon S, la Phrozen Sonic et la Qidi Shadow. Elles ont toutes leurs avantages et inconvénients propres, mais grosso modo, elles se valent et font le même job. L'argument prix pourra faire la différence (je n'en donnerai pas car ils fluctuent suivant les offres des fournisseurs, mais il faut compter une fourchette de 200 à 400 euros).

 

Tiens deuxième idée reçu à laquelle je tord le cou: toute les imprimantes sont fabriquée en chine, et probablement dans la même usine quelle que soit la marque. seul le firmware fait finalement la différence tellement le materiel est similaire...

 

Sur les risques que dire? Que la résine est toxique, oui. on recommande de la manipuler les mains gantées (nitrile), et avec masque et lunettes de protection. Comme ce qui est recommandé pour toute session de bricolage, en somme... Je recommanderai un masque FFP2 minimum, tout de même. Le local doit être aéré, et sec (comme pour l'aéro).

Après, je suis un peu décomplexé sur la manipulation de produits "toxiques", suite à une longue expérience avec les composites, les solvants, ...

 

 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, razorspoon a dit :

Sur les risques que dire? Que la résine est toxique, oui. on recommande de la manipuler les mains gantées (nitrile), et avec masque et lunettes de protection. Comme ce qui est recommandé pour toute session de bricolage, en somme... Je recommanderai un masque FFP2 minimum, tout de même. Le local doit être aéré, et sec (comme pour l'aéro).

Après, je suis un peu décomplexé sur la manipulation de produits "toxiques", suite à une longue expérience avec les composites, les solvants, ...

 

 

 

+1.

Je connais pas toutes les résines de l'univers (il y en a peut-être des "vegan"), mais clairement il faut éviter se baigner dedans, de la boire, et de se laver les yeux avec. D'où les gants, le masque (surtout pour les projections) et les lunettes. On peut faire sans (sauf pour les gants) mais une connerie est vite arrivée.

A noter qu'un avantage de la résine par rapport à la dépose de fil c'est que tu ne peux pas "cramer" le polymère (-> émanation de gaz toxiques), même en faisant n'importe quoi.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Roolz a dit :

Je connais pas toutes les résines de l'univers (il y en a peut-être des "vegan"),

 

oui, dans le genre il y en a (pour imprimante, mais aussi et surtout pour reconstituer de la matière -ébénisterie, carrosserie...-), mais il y a toujours un réactif (bicomposé ou photosensible pour les plus innovants - et ceux je ne les aimes pas trop-...) qui rendent les choses beaucoup, beaucoup moins bio. 

 

de ce que j'en sais, les fibres "vegan" sont surtout présentes pour leur propriétés (flexibilité, élongation, déformation,..)

 

 

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

pas simple, vu la fluctuation des prix, et  j'avais déjà une bonne partie de matériel avant d'avoir l'imprimante...

 

Par chance les vendeurs proposent souvent des kits de démarrage avec les imprimantes (gants, filtres, masques, pinces, spatules,...). ça évite de chercher partout pour se lancer.

 

Je dirai que l'investissement total doit être à peu prés l'équivalent d'un bon KS all in, type MBP ou Massive Darkness 2. 

 

oui, ça fait beaucoup. Mais tout coûte dans le modélisme, alors,... Dans mon expérience, j'ai épargné 30 à 50 euros par mois pendant mon année de préparation. L'addition a été indolore. 

 

Pour les consommables, les filtres, les masques et les gants c'est du jetable -et en ce moment, c'est un peu compliqué pour avoir du FP2 et des gants nitriles, il faut "se battre" un peu pour trouver de l'isoprop' aussi- , la résine ça se consomme, mais jusque là, c'est pas le gouffre non plus.

 

L'imprimante présentes des pièces d'usure: le FEP (film transparent étanche et hydrofuge dans le bac d'impression) et l'écran principalement pour les SLA. Pour les imprimantes PLA, il y a des pièces d'upgrade et d'usure également (extrudeur, nozzle,...). Mais je n'ai pas de recul sur tout ça. (enfin, si un peu sur le FEP qui est plutôt fragile, gare aux déchirures...)

  • Like 3
Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Florentin a dit :

Aurais-tu un site de référence qui permettrait de pouvoir comprendre ces différents termes ?

 

Je ne sais pas. c'est du vocabulaire que j'ai glané au fil de mes recherches. 

 

Sinon, précise ce qu'il te manque comme notion, je vais tenter une clarification.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Le 03/01/2021 à 07:03, razorspoon a dit :

 

Je ne sais pas. c'est du vocabulaire que j'ai glané au fil de mes recherches. 

 

Sinon, précise ce qu'il te manque comme notion, je vais tenter une clarification.

Extrudeur, nozzle...un écran principal? 

Tout ceci m'est inconnu en fait!

 

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Florentin a dit :

Extrudeur

 

c'est la tête d'impression qui permet d'éjecter le PLA/ABS.

 

Il y a 16 heures, Florentin a dit :

nozzle

 

c'est la buse de l'extrudeur.  Plus elle est fine plus l'impression est précise. 

 

Il y a 17 heures, Florentin a dit :

un écran principal

 

en fait tu as mal lu, j'ai écrit "l'ecran principalement". la résine est UV réactive, l'exposition se fait grâce à un écran, comme celui de ton téléphone/tablette/téléviseur. la lumière émise a la bonne longueur d'onde pour permettre la polymérisation (ce qui, logiquement, n'est pas le cas d'un téléphone/tablette/téléviseur 😁)

 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

@Florentin

En fait l'extrudeur et la buse (nozzle), c'est juste pour les imprimantres FDM (extrusion de fil). Si tu prends une imprimante résine tu t'en fous bien. Vu qu'il y en a pas.

 

Complément de @razorspoon

L'écran (projecteur) tu le trouves sur les imprimantes résine DLP (l'écran affiche d'un seul coup toute la couche à polymériser).

Sur les imprimante résine SLA c'est pas un écran mais un laser (le laser parcourt vite la couche à polymériser).

SLA et DLP sont des technos très proches, avec chacune des avantages et des inconvénients (en gros, DLP est + rapide mais - précis que SLA).

Mais aujourd'hui pour un usage "personnel" la différence n'est pas monstrueuse, sur ce que j'en ai vu ces dernières années les écarts se sont réduits (à iso coût/qualité de machine, évidemment). Après, je dirais que si c'est pour faire uniquement de la petite pièce précise genre figurine 30mm, une SLA ça reste quand même au-dessus d'une DLP.

 

Edit: Il y a aussi des résines qui polymérisent aux longueurs d'ondes visibles (pour tourner avec des DLP "cheap" avec des projecteurs type smartphone/tablette), mais la chimie n'est à ma connaissance pas encore aussi mature que celle des résines UV.

 

 

Edited by Roolz
  • Thanks 2
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

Our website uses cookies to guarantee you the best navigation. By continuing your visit, you confirm that you accept these cookies. Our Cookie Policy has other terms. Privacy Policy