Jump to content
razorspoon

Warcry chez Warhammer/Games Workshop

Recommended Posts

Histoire de me distraire un peu pour ces vacances de la tous saints (comme si je manquais de distraction…) je me suis offert –contre toute attente- la starter box du dernier jeu spécialiste de chez Games Workshop.


Alors, curieusement, je n’ai jamais joué, ni collectionné aucune figurine de …Battle, et j’ai juste une ou deux figurines AOS récupérées suite à une série d’échanges. J’ouvre donc la boite de pandore avec la candeur d’un nouveau née dans cet univers.


En deux mots Warcry, c’est quoi ? Il s’agit d’un jeu d’escarmouche pour 2 à 4 joueurs opposant des bandes de guerriers du chaos. Chaque tribu, haute en couleur et proposant un style de jeu spécifique, compte une petite dizaine de membres. Il est également possible de jouer avec les factions classiques d’AOS (Stormcasts, Orruks, Nighthaunts,…), moyennant un kit de cartes de jeu (petit regret au final, j’aurais aimé pouvoir jouer des sylvaneths, ils ne sont finalement pas au programme).


Warcry chez Warhammer/Games Workshop, la version de Razorspoon 01040299080_FREWCCoreBook01


Première impression, la boite est lourde. Elle reprends le volume classique d’un jeu type Conan, MB Razz, ou Song of Ice and Fire. La finition est plutôt « haut de gamme » : la boite est rigide, et non pliée en mode carton de déménagement comme pour les éditions précédentes de …battle et …40k. Il me semble d’ailleurs que Killteam, paru l’an dernier, bénéficie du même packaging. Bonne impression, donc, renforcée par la sensation que, cette fois, pour un jeu de figurine, je ne vais pas me casser la tête pour trouver une boite de rangement.


Warcry chez Warhammer/Games Workshop, la version de Razorspoon Marque10


J’y vois comme un changement de direction assez flagrant. D’ailleurs, avez-vous remarqué ? Sur les boites de jeux récentes, plus de mention Games Workshop, à peine un logo Citadel, non le jeu est estampillé « Warhammer ». En fait comme l’enseigne des magasins du réseau, qui perdent eux aussi leur « Games Workshop » jaune et rouge du siècle dernier au profit d’un « Warhammer » blanc sur fonds noir. Un signe du temps ? Un signe de renouveau ? L’avenir le dira, revenons à notre boite.


Warcry chez Warhammer/Games Workshop, la version de Razorspoon Marque11


Alors, le couvercle cède sans effort –explose presque tellement le matériel est abondant- et Je découvre 4 grappes de figurines (2 bandes de guerriers du Chaos et 2 grappes de créatures), 6 grappes de décors, une notice de montage, un tapis de jeu cartonné (épais et de qualité), 2 sets de fiches de références, 4 paquets de cartes de jeu, 3 sets de dés, une planche de tokens à dépuncher, une réglette, le manuel de jeu, un feuillet d’initiation en 4 pages, et une feuille d’inventaire (à la fois une bonne idée et une pratique nouvelle chez Warhammer). Je prends un certain temps pour faire le tour de tout ça, et j’envisage un certain nombre d’heures de montage avant de commencer à songer à jouer. Détail amusant, la boite contient aussi des sachets plastiques qui permettront de ranger tokens et cartes. Je sens que, oui, l’influence de la concurrence (CMON, Monolith ou Mythic Games) à des effets positifs les productions de la marque.


Warcry chez Warhammer/Games Workshop, la version de Razorspoon Unboxw10


Comme abondance ne nuits pas, j’ai aussi pris en rab’ la boite de bande des Splintered Fang, des guerriers/gladiateurs d’inspiration Romaine/Grecque et adepte des serpents.


Warcry chez Warhammer/Games Workshop, la version de Razorspoon Splint12


La encore, le kit est pléthorique. En plus de la grappe de figurine, la boite contient toutes les cartes de références (et multilingues) nécessaires pour jouer. La boite en elle-même s’ouvre en tiroir, une bonne idée là encore, car le simple ajout d’un mousse permet d’avoir une boite de transport aux couleurs du jeu et de sa faction.


Warcry chez Warhammer/Games Workshop, la version de Razorspoon Splint10


Vu de près, je trouve que la qualité et la finesse des figurines a encore franchi un seuil. C’est à mon avis la plus belle gamme produite par Citadel à ce jour. Cette qualité s’accompagne, hélas, d’un revers, seule 2 figurines proposent une variante alternative, et aucune ne permet de variante de posture.


Bon… inutile de râler, ce parti pris de figurines « standardisées » semble être la nouvelle ligne directrice chez Citadel…

Warcry chez Warhammer/Games Workshop, la version de Razorspoon Splint11


Il n’empêche qu’une fois assemblées, la bande a fière allure ! Ne manque plus que la couleur.

L'assemblage total; m'a pris environ 5 heures (5h30 - 5h45), une bonne moyenne pour des kit totalement inconnus, puis j'ai prix une grosse heure supplémentaire pour la prépa et les sous couches.

Warcry chez Warhammer/Games Workshop, la version de Razorspoon Prepau10


Warcry chez Warhammer/Games Workshop, la version de Razorspoon Prepau12


je me suis essayé ensuite au test du rangement: pour les décors, ça passe (un peu limite tout de même contrairement à ce à quoi je 'attendais. Par contre, ça va être plus compliqué de caser les 23 figurines du starter...
 


Warcry chez Warhammer/Games Workshop, la version de Razorspoon Prepau11


Oui, mais et le jeu dans tout ça ? 

Je n’ai pas encore eu l’occasion de jouer avec ma version, mais j’ai participé à des parties test. 

Le jeu est basé sur le moteur d’AOS, donc plutôt simple à appréhender.

En bref, au début de la partie, chaque joueur réparti ces combattants en 3 groupes (appelés Dague, Marteau et Bouclier). Puis on tire les cartes de jeu qui conditionnent le déploiement, l’agencement du terrain, l’objectif de la partie et les règles spéciales de la partie. Vient ensuite la phase de héros, et le "coup d'envoi" de la partie, lors de laquelle on lance les dés en tentant de faire des doubles ou des triples, qui permettront d’activer les capacités spéciale des guerriers. 

L’activation est alternée et donne des  possibilités tactiques assez étendues. Chaque figurine, à son tour, peut exécuter 2 actions au choix parmi 4 possibles: déplacement, attaque, désengagement, et attente.

Les profils génériques sont faciles à mémoriser, avec une série de symboles (là encore bien vu pour l’international, comme au bon vieux temps de Confront’) et une seule fiche de référence par faction.

Un bon petit jeu, agréable et finalement plus varié et subtil que ce à quoi je m’attendais.

Vivement que mon exemplaire soit jouable ! (en gros que j'ai quelques peintures à proposer  Wink)

  • Like 3
  • I'm Joker! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello !

 

Oui c'est du super beau matos !

 

Par contre, la notice de montage pour les batiments est foireuse, en gros ils expliquent rien, mais si on veux utiliser la mise en place des décors basée sur les cartes fournies, il faut pas faire les bâtiments au pif, mais bien en faire certains spécifiques.

 

Donc c'est pas pour faire ma pub, mais j'ai fait une vidéo qui explique comment monter les batiments (basée sur une vidéo d'un anglophone dont j'ai oublié le nom, mais qu'il soit mille fois bénis. :D )

 

 

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

Our website uses cookies to guarantee you the best navigation. By continuing your visit, you confirm that you accept these cookies. Our Cookie Policy has other terms. Privacy Policy