Jump to content

Desparite

Members
  • Content Count

    307
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

578 Excellent

My games

  • Conan
    Boite King
    Strech Goals
    Stygie
    Nordheim
    Khitai
    Valkyrie Vanir
    Baal-Pteor
    Les Dragons Noirs
    Loups géants
    Démon de la Terre
    Xavier Colette Box
    Livre de Campagne

Recent Profile Visitors

1,005 profile views
  1. Alors qu'il suffisait de souffler dans la cartouche
  2. Pour les amateurs, chez les Devil Pig(s) ça cogite sur une déclinaison med-fan du Hero System. Quelques visuels (provisoires) en brainstorm : Une tuile de recrutement : Un gabarit de pion de troupe : Une tuile de recrutement pour lanceur de sort avec son grimoire dédié : Un proto de cavalier avec et sans monture : Un proto de montage de forteresse modulaire :
  3. Pas le seul à l'espérer en tout cas, ça fait quelque temps que je trouves que ça manque un peu d'avoir de bêtes Serpents à Taille Habituelle (oui, ceci est un appel du coude)
  4. Serait-ce vraiment si outrageusement lourd de suggérer l'idée de petits familiers pingouins avec des rockettes balistes sur le dos ? En standee carton, ça passe non ?
  5. premier pallier de 150K€ atteint en 13 minutes.
  6. +1 sur le coté bouffeur de Whey, je voyais d'avantage un montage de tendons biens larges qu'un pilier de salle de fitness. M'enfin comme d'hab c'est facile de critiquer quand on ne fait qu'entretenir la mémoire de forme de sa mousse de fauteuil (et là je parles pour moi). En fait ces goules sont loin d'être mal fichues et feront le job de toute manière.
  7. Et que l'on n'oublie pas la team nombrils !
  8. Le personnel de l'établissement de santé dormait tranquillement. Le service civique du second avait commis l'erreur de ne pas verrouiller sa cellule pour la nuit. La démarche trainante de Desparite sillonnait laborieusement vers le local informatique. Ses doigts radoteurs martelèrent : Tous les rêves sont-ils encore permis ? Si oui, et quand on aura fini de s'échauffer sur le prix du kilo de plastique est-ce qu'on pourra envisager un truc poilu avant qu'on me renvoie à l'ombre ? Est-ce que vous ne la sentez pas aussi gratter dans le fond de vos crâne ? Cette idée obsédante : Conan Legacy. Oh et je ne parles visiblement pas de la boîte du KS en cours, mais bien d'une expérience ludique aussi ambitieuse qu'inoubliable en campagne. Un truc à la sauce Gloomhaven/Tainted Grail/Pandemic Legacy. Une sorte de Campagne Impériale du jeu de plateau (et soulagée de son Empire en flammes).Une épopée grandiose où l'on suivra le destin de héros de leur enfance à leur mort. Des batailles aux noms oubliés, des explorations de pyramides cyclopéennes, des cambriolages de riches marchands, des abordages de galères stygiennes etc. des choix cornéliens, des rebondissements narratifs à t'en poncer les genous, une progression de vermisseau à roi (?) Un truc pleins de rebondissements, d'arcs audacieux, de gameplay funky et de putains d'enveloppes/boîtes scellées qu'on ouvre la main tremblante. Un truc dimensionné, généreux et génial qu'on pourra refermer après des mois de jeu en se souvenant : J'y étais. Comme on me l'a déjà répondu plus tôt ; la mécanique Conan n'est pas adaptée en l'état ; Pff, ça c'est un jdr, pas un jeu de plateau comme le jeu de l'oie, Oulalah, grosse refonte s'pabon ! Conan c'est toute une économie, Conan c'est des seuils, des plafonds etc. Certes. Et Il faut arbitrer : est ce qu'une œuvre (ici un jeu) c'est avant tout le résultat d'un processus de création bien maîtrisé et bien anticipé ou bien l'opération d'une idée devenue si brûlante qu'elle ordonne une formulation publique inspirée ? Vous l'avez compris, Conan c'est pour bibi (et pour d'autres, toi-même tu sais) avant tout un putain d'imaginaire sauvage et enivrant. Un truc dans lequel j'ai envie de me replonger en entrainant une bande de potes fous pour découvrir ce qui - Merde, Quand même ! - se passe avant et après la Légende du Diable d'Airain. Conan Legacy sera ce qu'on en fera, rien de moins. Peu importe le nombre de moulins à combattre. C'est presque comme du Pratchet : comme si ce concept de jeu avait une existence propre - bien qu'invisible - et la motivation farouche de nous donner envie qu'on le réalise. Et quand on veux, on peut. Aux amateurs de concret et numérophiles je répondrai tout de même en 585x387 : Remarquez les dates de sortie ; nous sommes en 2020. Faites-le seuls ou avec qui vous voudrez mais faites-le. Et ne venez me déranger que si c'est pour bosser dessus (je vous pondrai même mon CV s'il le faut). En attendant, je serai dans la bibliothèque. Suivez le pop-corn au sol en cas de besoin.
  9. Gloomhaven / Aventures à Havrenuit (dont on a déjà pas mal parlé ici depuis 2017) Notre cadeau de Noël familial en VF. Après la Hype de départ, le feuilletage du livret de scénar en mode 2secs chrono me laisse avec un redoutable doute : tout se ressemble (?) ça risque d'être ultra répétitif ! (?). Je garde mes questions pour moi et on se lance en famille. Et bien après une demie-douzaine de parties je dois reconnaître que les scénarios se renouvellent plutôt bien et qu'on a pas trop d'impression de répétition. On est tellement impliqués dans nos choix d'actions tout en essayant de les concerter entre nous que le temps passe vite. La difficulté est effectivement ultra bien dosée : c'est impressionnant ! Même lorsqu'on n'y croit pas ou qu'on échoue finalement, ça se joue très souvent à un poil de genou sur la toute fin. Le dernier truc qui m'a bluffé ; ce sont les passages de niveau : en plus de leur variété (perso, réputation, prospérité), leur fréquence et les bonus générés sont super bien dosés : jouant avec notre frustration et notre satisfaction avec brio. Heureusement que l'auteur n'a pas ouvert un labo de Meth à la place de sortir son jeu, on serait tous accro à l'heure qu'il est. En points négatifs : c'est perso mais j'ai le sentiment d'une direction artistique qui réalise le tour de force de sentir l'aisselles de D&D froide tout en m'inspirant un vague syndrome de La Tourette. Froide immersion dans l'imaginaire rôlisto-folklorique US - on aime ou pas - Oh, un bloc de mucus ! Je croise les doigts pour ne pas rencontrer trop de Mimic rôdant dans des châteaux carrés aux murs de polystyrène noir - ouf on y échappe. Les tuiles (aux formes trop géométriques pour être Med-fan) s’emboitent parfois au marteau avant de se démonter au pied de biche façon carton-accordéon. Les races nouvelles viennent un peu nous distraire mais rien de folichon. Je me prends à rêver d'un Gloomhaven Sword & Sorcery façon Beasts & Barbarians (dont la variété et le soin apporté aux espèces monstrueuses est exemplaire). Heureusement que la narration repêche le tout (pour le moment). A ce point, et je ne sais pas pour vous, nous sommes encore prêt à aimer le jeu ; l'esthétique passe clairement au second plan. la gestion du matos des monstres est une abomination pour qui conservera le classement d'origine. Pour ceux qui débuteraient n'hésitez pas à tout regrouper par monstre. Par ex : une boîte (libellée clairement) contenant les cartes d'archers, mais aussi tous les pions d'archers et toutes les fiches d'archers. Sans quoi votre temps de lag en préparation de scénario et à chaque ouverture de porte risque de s'approcher de celui d'un Amstrad 664 à K7. Z'êtes prévenus ^^ Mieux, faites tourner votre imprimante 3D pour vous faire des boîtes du genre : ou Ce détail géré (et celui du resoclage éventuellement traité en plus), Gloomhaven / AàH s'annonce comme une expérience géniale et sacrément prenante.
  10. Il faudrait juste pendre les game designer de Luigi Mansion 3 en haut d'un poteau-tronçonneur, les enduire de tabasco et saupoudrer le tout de fourmis balles-de-fusil. Ces types n'ont pas implémenté la possibilité d'inverser l'axe Y pour la vue et ne sont visiblement pas près de patcher cette fonction, et ça c'est MAL. 🤯
  11. Marrant ça, un avatar de Mitra je voyais ça... disons... vachement plus en glaives, lumière et muscles... Mais c'est ma faute, j'oublie qu'on est quand même dans l’œuvre de Howard, et c'est tant mieux.
  12. Bonjour, même si Leader a des méthodes un peu rudes, je trouve que c'est sain de pouvoir entendre des critiques sur un sujet. Cela permet de s'interroger sur des points qu'on a objectivement pu négliger ou sur lesquels on pourrait objectivement progresser. On n'est pas obligé d'être d'accord ou de débattre bien sûr. Par delà, il y a éventuellement un problème de cohérence sur le medium que nous employons : Les discussions privées en plus ou moins grands cercles se tiennent grâce à des média privés du type PM, groupe privé ou e-mail, elles ont l'avantage de ne pas laisser trop de place aux trublions quand on veut se concentrer sur un sujet en particulier, elles ont l'inconvénient d'un entre-sois substantiel. Les discussions publiques sont par définition perméables aux trublions, divergences de vues et opinions contraires, c'est d'ailleurs pour cela qu'on les organise car elles ont l'avantage de pouvoir éprouver un concept, une opinion sur l'enclume de la contradiction. Bien sûr elles ont le désavantage du chahut occasionnel. Les trolls étant généralement vite identifiés et traités comme tels (on ignore leurs posts sauf lorsqu'on souhaite se distraire). Dans son expression "Je prend le contrepied, en forçant la porte et en traitant tout le monde de connard", on comprend bien que c'est une liberté de style que "Leader" emploie ; il n'a évidemment pas voulu tous nous traiter de connard ni même voulu nous insulter. Ce qu'il voulait signifier (avec une posture bad-ass pas super bienvenue je le concède) c'était : j'arrive comme un cheveux sur la soupe, sans me préoccuper de la sensibilité de chacun mais pour pointer un fait qui [lui] semblait important. La forme est contestable, mais l'intention sert le propos du forum : éprouver un concept en le confrontant à ses critiques. On ne peut choisir un médium tout en s'indignant qu'il conserve ses désavantages, ce n'est pas raisonnable : on ne peut choisir d'animer un forum public en s'indignant que des trublions viennent nous porter la contradiction (même de manière déloyale - et là je ne présume pas des intentions de "Leader"). Alors je trouve ça vraiment regrettable que "Leader" se soit fait couper la parole pendant une semaine (ou même un jour) sur la base du prétexte de l'insulte. La véritable raison était - je pense - qu'il dérangeait parce que ses critiques assez acerbes n'étaient pas dénuées de pertinence. Ce n'est pas en cachant le thermomètre dans le placard qu'on fait baisser la température. Je trouve aussi que le choix de la méthode est inquiétant ; j'aurai préféré lire des arguments qu'entendre le bruit du rouleau de chatterton. Mais comme on peut tous commettre des erreurs et même essayer de les réparer un peu quand on a bien tout salopé, j'espère que vous comprendrez mes propos et reviendrez, Sentma, Leader et autres passionnés à un peu plus de charité et de mesure (sinon de raison) dans ce dialogue, merci.
  13. Voila mon post fais-toi pleins d'amis en mode listes à points (j'ai mis les méchancetés en spoil pour ne pas gaver les honnêtes gens) Critique du public dispo pour BTM 2è service (ne pas lire si votre pouls s'est emballé au paragraphe précédent) Ce que proposerait (?) Monolith dans ce nouveau projet (?) En bref : Je respecte l'audace et je trouve que c'est une réelle qualité, mais sur ce coup Beyond The Monolith me semble un projet vraiment risqué compte tenu du public auquel il semble s'adresser. Dans tous les cas, l'annonce de nouveaux objets en plastique/carton autour d'une licence qui draine des nostalgies limitera la casse pécuniaire grâce aux amasseurs de tous poils. La minute émotion en bonus :
×
×
  • Create New...

Important Information

Our website uses cookies to guarantee you the best navigation. By continuing your visit, you confirm that you accept these cookies. Our Cookie Policy has other terms. Privacy Policy