Jump to content

Eolindel

Members
  • Content Count

    47
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

61 Neutral

My games

  • MB: Pantheon
    God Pledge
  • Conan
    Boite King
    Strech Goals
    Stygie
    Nordheim
    Khitai
    Arbalétriers
    Valkyrie Vanir
    Chasseurs de sorcières Kushites
    Les Hommes Noirs
    Baal-Pteor
    Les Dragons Noirs
    Pack de portes
    Tigre à dents de sabre
    Loups géants
    Démon de la Terre
    Pack aventure
    Dragon
    Yogah de Yag
    Xavier Colette Box
    Brom Box
    Paolo Parente Box
    Livre de Campagne

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Moi je fais un entre deux : on choisit nos compos en amont parmi tout ce qui est dispo mais en compo libre avec ajustements ou non, des fois après une première partie pour ré-équilibrer un peu.
  2. En pas prise de tête et plutôt pour ado à la base, il y a la série Magnus Chase par Rick Riordan. C'est l'auteur de Percy Jackson, donc dans la même veine : la mythologie nordique est transposée dans un contexte actuel avec un peu d'humour. Ça se lit vite et bien.
  3. Match retour sur les ruines de l'Olympe, je viens de faire une CR, mais gros bug donc la flemme d'en refaire un plus romancé. Artémis était bien protégée dans le bosquet, Egisthe blesse Atalante qui finit par mourir sous la panique après avoir ramené son omphalos à Artémis. Egisthe et Diomède sont incapacités par Artémis et Héraclès respectivement (0 mouvement) puis Orion subit la foudre du rideau défensif et finit par mourir aussi. Abandon par forfait, il en avait marre. Je pense qu'il lui a manqué un peu plus d'assauts coordonnés pour utiliser à plein sa puissance de frappe. Il en avait vraiment marre sur la deuxième partie (trop de concentration trop longtemps) donc je ne retenterais pas le coup. Face à la puissance, la protection dans le coin du bosquet avec le rideau défensif a bien aidé avec Héraclès qui a pu anéantir les menaces une à une par la suite. On a fait les compos pour nos prochaines parties : pour lui Hadès, Circé, Agammemnon,Tityos Hyppolyte et les hoplites pour moi : Apollon, Basilic, Achille, Autolycos, Echo, Guerriers des enfers. Je passe à 17 PR car mon manque de puissance pousse fortement à la chasse à l'Omphalos au lieu d'équilibrer un peu plus les deux stratégies possibles.
  4. Nouvelles parties aujourd'hui, équipes inchangées, mais sur le styx pour la première partie. Déploiement central dans la crevasse pour l'équipe d'Artémis, un peu plus dispersé chez Pan. Egisthe arrive rapidement sur Hercule avec la ferme intention de le blesser, il y arrive mais en est pour ses frais lorsque le héros montre son désaccord. Diomède et Orphée rentrent dans la danse pour blesser la déesse bien protégée par ses hoplites tandis que Pan use et abuse de sa musique enchanteresse pour les affaiblir. Orphée devient dangereux et est donc éliminé conjointement par Héraclès, Artémis et les hoplites. Egisthe en est également pour ses frais rapidement : on ne laisse personne traîner derrière avec ce potentiel. Orion arrive alors mais via un mouvement illicite (il passe par la case d'Héraclès sans s'arrêter alors que c'est une unité ennemie) et en profite pour blesser la déesse assez gravement. La zone est saturée et elle se retrouve bloquée sans possibilité de rappeler les hoplites. Tout le monde s'acharne donc sur le chasseur de monstres pour finir par en venir à bout. Diomède étant aussi de la partie, elle se retrouve fort mal en point avec une unique point de vie. Orion finit par succomber à ses blessures et elle en profite alors pour se replacer à bonne distance. Pan décide malgré tout un coup de panique qui viendra à bout de la déesse chasseresse. Clairement, j'ai été très très gentil avec le déplacement illicite d'Orion, sans ça, je pense que je gagnais assez facilement. Je le lui ai bien dit (on aurait pu revenir en arrière vu qu'on s'en est rapidement rendu compte) ça a rallongé la partie un peu et remis du piquant au détriment du plaisir de jouer.
  5. Nouvelle partie aujourd'hui, hier je me suis trompé : il remplace Achille par Diomède, j'ai donc face à moi tour à tour un tueur de dieu, un tueur de monstre et un tueur de héros. Facile. Pour commencer, l'équipe d'Artémis fait un déploiement prudent mais Egisthe vient rapidement au contact pour blesser Atalante, la coéquipière de Jason esquive mais il y perd des plumes lorsque Héraclès se rappelle à son bon souvenir. Artémis s'occupe du coup de grâce à bonne distance. Pendant ce temps, Diomède et Orion s'approchent de la déesse et le Minotaure fait une charge un peu précipitée qui n'a pas beaucoup d'effets. Orphée s'en mêle pour charmer Héraclès qui se retrouve bloqué, puis c'est au tour d'Artémis (par deux fois). Pendant ce temps là, Orion meurt sous les coups du minotaure et d'Héraclès, puis c'est au tour d'Orphée décidément bien embêtant, Diomède est pour sa part bloqué par Héraclès avec les argonautes ce qui protège la déesse. Pan en profite alors pour faire paniquer les hoplites et Artémis à tour de bras. Elle finit par succomber sous la terreur du dieu flutiste. Une partie tendue et super où je réussit à lui éliminer 3 unités mais où j'ai cruellement manqué de cartes art de la guerre. J'ai été bloqué par ça sur toute la fin (moitié de la première pioche et jusqu'à la fin) car Orphée m'avait posé deux jetons sur Artémis et un sur Héraclès (du coup, pas de rappel des troupes, et pas de possibilité d'activation pour la déesse). Il a aussi très bien joué Pan et Panique qui est super pour finir un Dieu comme il l'a fait depuis l'autre bout du plateau (malgré le bonus défensif des arbres - pour nous, c'est une attaque à portée). ET pour parachever le tout, il a fait des beaux jets de dés qui m'ont bien fait mal, même si la partie n'a pas été jouée dans la finesse : 0 omphalos absorbée pour les deux camps.
  6. Eolindel

    Orion

    Juste une précision : en 1.5 Orion passe à 4 PR et toutes les relances passent optionnelles. Du coup, sauf erreur de ma part, tueur de monstre devient inutile vu que c'est un talent surpassé par le pouvoir de chasseur.
  7. Nouvelle partie, on s'est rendu compte qu'Orion valait en fait 4 PR au lieu de 3 (vu sur decksforge) et j'avais oublié 1PR quelque part, donc en fait la dernière partie était à +4 PR +2AdG. Et comme on a vu le souci pour Orion un peu tard, celle-ci était à +3 PR +2 AdG. Du coup Hermès -> Pan pour lui et Jason -> Heracles pour moi. Un déploiement rapide et trois omphalos rapidement collectées pour le clan d'Artémis qui utilise sa belle vélocité. En face, c'est plus attentiste mais menaçant avec Egisthe qui tente de prendre Héraclès par surprise, malheureusement pour lui, il est chaleureusement reçu par le héros aux douze travaux qui le blesse sérieusement et le rend inopérant sur une cas excentrée. Première menace sérieuse éliminée. Le minotaure se place pour collecter une autre Omphalos, mais Pan utilise ses talents de grimpeur hors-pair pour lui faire des blessures sérieuses alors que Lycaon aussi s'est fait sérieusement blessé par des argonautes en verve. Tout le monde se replie pour faire bloc mais sans s'amasser de peur de paniquer face au dieu flûtiste. Orphée approche et entonne quelques notes suffisantes pour mettre une chape de plomb sur ses adversaires. La menace étant trop prégnante, Héraclès puis aphrodite l'expédient ad patres (ou plutôt voir Chiron). Mais la déesse fait un mauvais choix en se plaçant avec le minotaure pour absorber l'omphalos : Orion en profite pour la bloquer et lui asséner des coups de boutoir puissant. La zone est saturée et son talent de bloqueur piège la chasseresse qui se fait subitement attaquer de toute part sans possibilité de se protéger avec les hoplites. Elle finit donc par succomber sous les coups d'un Achille dominateur qui sonne la fin de la partie pour la déesse à l'arc. Clairement, un mauvais placement qui m'a trop exposé et l'écart de 3 PR s'est bien fait ressentir sur cette partie. Il a eu de bons jets qui m'ont rapidement mis en difficulté avec le minotaure et Lycaon qui étaient quasi hors-jeu dès la moitié du premier tour de deck. Il n'a eu des cartes Orion que très tard ce qui lui a permis de le placer hyper opportunément et de l'activer plein de fois rapidement et donc de faire très (très) mal. Mon mauvais placement était justement dicté par le Minotaure qui n'avait plus qu'un PV et je ne voulais pas trop perdre les omphalos. Orion est super puissant avec son gros déplacement et la menace de Pan et son attaque panique rajoute des grosses contraintes sur le bloc défensif. Du coup, la prochaine partie, il est parti pour remplacer Orion par Diomède. Avoir un tueur de dieu et un tueur de Héros en plus de la peste Orphée risque de me faire tourner en bourrique. Il va falloir que je peaufine ma stratégie. En tout cas, une bonne partie de sa part et il a bien su profiter de mon erreur stratégique. Il est effectivement bien plus économe en pioche de carte particulière et du coup ça lui fait faire des coups plus difficilement prévisibles.
  8. Partie du jour, victoire pour moi au dieu mais il avait 3 omphalos absorbées et moi zéro. Au début, les troupes se massent en haut et Lycaon en bas. Pour éviter toute tentative de victoire aux Omphalos, Orion et Egisthe viennent attaquer l'homme loup et l'éliminent en deux coup de cuillère à pot. Artémis en profite pour commencer à canarder Hermès. Il se replie et Orphée en profite pour chanter ses sérénades à la belle et à Jason. Pour éviter que la déesse se pâme devant l'artiste, tout le monde attaque l'homme à la lyre et finit par en venir à bout. Orion arrive pour s'attaquer à la déesse et le minotaure profite de sa position dominante pour continuer à blesser Hermès qui est en zone rouge mais survit grâce à l’absorption des omphalos. Les hoplites participent à l'attaque depuis le surplomb et Artémis achève le dieu messager depuis son poste d'observation. Une bonne partie ou il a mal placé Hermès, ce qui a permis au Minotaure de le blesser alors que s'il avait bougé avant, son dieu aurait été à l'abri et la puissance de frappe d'Orion lui aurait permis d'inverser la vapeur. Les satyres n'ont même pas été déployés et il a manqué de gardiens. Du coup, on changera peut-être pour mettre les gardiens des enfers ou une autre troupe. Orion est vraiment balèze : Lycaon a été massacré vraiment rapidement. Et Orphée est une vraie plaie, la prochaine fois, je m'en occuperais sûrement plus rapidement pour éviter qu'il me pourrisse autant la vie. J'ai épuisé ma pioche très vite, ce qui l'a empêché de trop user caducée qu'il a encore trop peu utilisé je pense. De mon côté avoir les hoplites et artémis qui tirent est bien pratique. Et il y a un gros déséquilibre de cartes art de la guerre, 11 pour lui contre 5 ou 6 pout moi (le bonus aggravant le déficit). Il veut jouer sur ruines de l'Olympe la prochaine fois. EDIT : pour les troupes, on met en général les unités sur leur carte sauf une pour éviter d'avoir une carte surchargée et on enlève au fur et à mesure de la carte pour les points de vie.
  9. J'ai aussi lu le livre de Gaiman. C'était très bien pour un noob comme moi. Je connaissais les noms de personnages mais très peu les histoires attachées. Ça donne envie d'avoir plus de lectures du même genre. Si vous avez des conseils, je suis preneur.
  10. Ça ne l'a pas plus dérangé que ça et ça lui a permis de voir qu'il pouvait avoir directement la bonne carte plus une autre. Donc c'est plutôt pas mal pour inciter. Après, c'est clair que c'est purement pour l'apprentissage. Car la pioche spécifique, perso, je m'en sert surtout pour piocher spécifiquement mon dieu sur la deuxième pioche et pouvoir absorber de l'omphalos à gogo. (ou dans la nécessité absolue). Ta remarque précédente était tout à fait pertinente et c'est pour ça que j'ai décidé de l'appliquer. Là, ça le force à un peu plus de souplesse dans sa stratégie et c'est très bien à ce stade de son apprentissage. C'est à voir, Hermès et sa grosse mobilité sur un plateau avec autant de zones que le labyrinthe, ça me semble intéressant à jouer, on verra. Pour Artémis, on va voir, mais effectivement, c'est un dieu assez fort sur cette carte. Mais bon, vu les handicaps que je me met, je ne sais pas trop ce que ça va donner au global. Pour les satyres, merci de me l'avoir précisé, on verra ce qu'il en dit. Sur le principe, ça me va qu'il les prenne. Pour les compos, il regarde un peu ce qui lui plaît, je lui montre un peu les points forts et faibles de son équipe et après on fait des petits ajustements en fonction de ce qui lui plaît ou pas et de ce qu'on voit en partie et en situation. Merci, j'avoue que c'est agréable de laisser un trace sur le forum de l'apprentissage commun et d'avoir des retours comme le tien. Clairement, notre partie de MB:P fait maintenant partie des moments qu'on attend impatiemment tous les deux dans la journée et faire un petit compte-rendu est sympa car ça force à faire un débriefing et une réflexion sur la partie qu'on vient de jouer. (Même si ma femme est un peu gavée des discussions sur les talents et pouvoirs des unités de MB:P ainsi que des discussions « mythologie grecque » au repas ).
  11. Aujourd'hui, victoire 4/3 pour moi. Il n'a pas collecté une omphalos et ça m'a permis de lui chiper et l'apporter à Perséphone à l'autre bout du plateau avec le gryphon. J'ai pris le parti de lui blesser python rapidement pour éviter qu'il m'empêche de collecter. Atalante a bien joué son rôle de collecteuse rapide et Campé m'a permis d'affaiblir significativement python avant de continuer avec le Gryphon pour qu'il ne bloque plus la collecte. Le gros des combats a eu lieu en haut et j'ai attendu le déploiement d'Héraclès pour déployer Perséphone sur le demi plateau opposé. Il a globalement pas mal joué (campé est morte, il a bien utilisé Heracles, absorbé des omphalos), mais sa petite erreur stratégique lui a coûté la partie. Gryphon et son pouvoir d'unité volante est super pratique sur cette carte pour faire la navette haut/bas : en un coup j'étais quasi sur Perséphone et hors de portée de ses unités. J'ai appliqué la variante proposée par Shika en le limitant à 4 possibilités sur la partie de faire la manœuvre pour piocher une carte dans son deck sur la partie. Sans le restreindre, ça l'a incité à l'utiliser moins souvent. On a déjà pris le temps de faire nos équipes pour la prochaine partie, ce sera : - Hermès, Orion, Orphée, Achille, Satyres, Egisthe pour lui - Artémis, Minotaure(pour le jouer sur le labyrinthe de Minos ), Jason, Hoplites et Lycaon pour moi.
  12. NOuvelle partie aujourd'hui sur le labyrinthe de Minos en travers. Il a beaucoup d'unité avec escalade, mais ça ne m'a pas empêché de gagner aux omphalos. Il a plutôt bien joué, mais pas de bol du tout aux dés : énormément de dés blancs sur le deuxième assaut ce qui l'a clairement pénalisé. Toutes mes unités étaient sérieusement amochées en fin de partie et c'est au final Atalante qui m'a sauvé la mise. Je pense qu'il a effectivement un déficit de mobilité mais que ça n'a rien d'insurmontable non plus. On a tous les deux découvert la carte qui a beaucoup plus de zones que les autres. Encore une fois, je trouve le gameplay très différent des deux autres (styx et olympe). On va sûrement rejouer dessus pour mieux maîtriser la carte et peut-être un peu de changement d'unités pour commencer à renouveler notre pool. Edit : par rapport aux posts précédents, j'ai l'impression qu'il y a deux écoles : ceux qui ne font pas de modification pour pousser leurs enfants à se surpasser au prix de beaucoup d'échecs (mais d'une plus grosse satisfaction au bout en cas de victoire) et ceux qui cherchent à avoir un équilibre en terme de statistique de victoire (clan dont je fais partie même si à la relecture des résultats, le déséquilibre reste là). C'est assez rigolo de voir les deux approches. Personnellement, j'ai adopté la deuxième stratégie pour garder un challenge intellectuel élevé de mon côté et du fun pour lui. Mais d'un autre côté, malgré des statistiques de victoire encore nettement plus élevées de mon côté, je pense ne pas augmenter trop le déséquilibre car je le sens quand même à chaque fois dans la course (et très autonome en terme de stratégie même si je continuer à lui expliquer les différentes options avec les choix possibles). Plus ça va, plus je pense qu'il ne tire pas suffisamment profit de ses cartes art de la guerre en piochant spécifiquement des cartes dans son deck plutôt que deux quitte à ne pas avoir exactement ce qu'il cherche.
  13. Bonjour, Est-ce qu'il serait possible de t'aider pour mettre à jour la base de données (avoir la structure et un exemple/export sql) ? Car le site est top ! (bravo pour le boulot, ça évite d'avoir à tout sortir pour faire ses compos ), mais ne pas avoir la version 1.5 est parfois pénalisant.
  14. Honnêtement, pour une unité à 1 PR, ça me semble carrément overkill de le jouer comme ça, c'est presque mieux que le pouvoir d'Aphrodite qui est une déesse (qui elle n'agit que sur elle). Autant je suis d'accord avec la lecture des règles telles qu'écrites et l'interprétation, autant en pratique, ça me semble beaucoup trop puissant. Je vais rester sur « ciblé en première intention » pour devoir payer une carte AdG.
  15. Je vais surement faire l'inverse en le mettant sur le surplomb et moi en bas pour pousser son avantage vu qu'il reste sur plusieurs défaites et qu'une nouvelle carte c'est pas évident pour lui.
×
×
  • Create New...

Important Information

Our website uses cookies to guarantee you the best navigation. By continuing your visit, you confirm that you accept these cookies. Our Cookie Policy has other terms. Privacy Policy