Jump to content

Eolindel

Members
  • Content Count

    35
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

43 Neutral

My games

  • MB: Pantheon
    God Pledge
  • Conan
    Boite King
    Strech Goals
    Stygie
    Nordheim
    Khitai
    Arbalétriers
    Valkyrie Vanir
    Chasseurs de sorcières Kushites
    Les Hommes Noirs
    Baal-Pteor
    Les Dragons Noirs
    Pack de portes
    Tigre à dents de sabre
    Loups géants
    Démon de la Terre
    Pack aventure
    Dragon
    Yogah de Yag
    Xavier Colette Box
    Brom Box
    Paolo Parente Box
    Livre de Campagne

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonjour, Est-ce qu'il serait possible de t'aider pour mettre à jour la base de données (avoir la structure et un exemple/export sql) ? Car le site est top ! (bravo pour le boulot, ça évite d'avoir à tout sortir pour faire ses compos ), mais ne pas avoir la version 1.5 est parfois pénalisant.
  2. Honnêtement, pour une unité à 1 PR, ça me semble carrément overkill de le jouer comme ça, c'est presque mieux que le pouvoir d'Aphrodite qui est une déesse (qui elle n'agit que sur elle). Autant je suis d'accord avec la lecture des règles telles qu'écrites et l'interprétation, autant en pratique, ça me semble beaucoup trop puissant. Je vais rester sur « ciblé en première intention » pour devoir payer une carte AdG.
  3. Je vais surement faire l'inverse en le mettant sur le surplomb et moi en bas pour pousser son avantage vu qu'il reste sur plusieurs défaites et qu'une nouvelle carte c'est pas évident pour lui.
  4. Je pense plutôt tenter le labyrinthe de Minos, mais pour le Tartare, avec tous ces changements, je ne sais pas ce que ça donnerai avec nos équipes : il a plus de héros mais est moins mobile de base. Sur le Labyrinthe de Minos, il a plus d'unités avec Escalade, donc je pense que ça l'aidera. Mais je ne sais pas ce que ça donne pour Artémis sur une carte comme ça.
  5. Partie aujourd'hui : Victoire aux Omphalos pour moi, il a plutôt bien joué, mais au final je n'ai pas trop été inquiété. Je vais tenter de changer les grées pour une autre unité pour voir. Mais j'ai l'impression que les parties penchent très vite en faveur de l'un ou de l'autre avec ces compositions. À la fin, perséphone n'était pas blessée et le griffon un peu (contrairement à ce qu'il y a sur la photo). Mais là j'ai pu sécuriser rapidement des Omphalos via les grées qui ont scindé la paquet d'Omphalos en deux et ça a donc forcé Python à se placer sur un des deux côtés de la carte. ET j'ai l'impression qu'effectivement, le déficit de puissance est compensé par le surcroît de mobilité. Mais si jamais Python me bloque, ça devient injouable pour moi très rapidement. EDIT : la prochaine partie, on testera peut-être une nouvelle carte.
  6. Merci pour l'avis. Pour moi ça ne me semble pas si évident en terme de supériorité car il peut me projeter assez facilement et il à un gros avantage aux omphalos via python. Artémis lui a aussi permis de compenser Perséphone. Sans sa bourde sur l'omphalos non sécurisée, j'étais à mon avis assez mal car reprendre une omphalos avec un seul projecteur dans l'équipe c'est super dur. Les grées ont plus facilité la fin de partie mais sans être décisives non plus. Ça à l'air d'être un peu comme Python : une unité ultra pénible qu'il faut finir rapidement pour passer à autre chose. Une fois leur oeil perdu, ça doit pas être trop long.
  7. Nouvelle partie aujourd'hui, il n'a pas très bien joué (il l'a lui même reconnu en fin de partie, non sans râler en voyant la défait arriver avant la pause du repas) mais on était un peu pressés par le temps. Il n'a pas bien protégé les omphalos avec ses unités en les collectant alors que j'ai très peu de bloqueurs. J'ai ainsi pu gagner aux omphalos alors qu'il était plutôt dominateur de ce point de vue là en milieu de partie. Il a laissée libre celle à côté d'Artémis. J'ai réussi à éliminer Héraclès en cours de partie pour pouvoir absorber son Omphalos. Les gréés et le griffon sont arrivées assez tard dans la partie. Mais Perséphone qui fait perdre une carte lorsqu'une unité est éliminée est très intéressante, ça lui a coûté une activation d'Artémis. Les équipes sont assez équilibrées dans l'absolu à mon avis. J'espère qu'il sera plus concentré sur la revanche pour que ce soit à la hauteur de ce qu'on peut faire.
  8. Pour moi c'est écrit "ciblé" donc s'il est gardien il n'est pas ciblé donc pas de carte AdG, s'il a des gardiens, il est ciblé donc il faut payer une carte AdG.
  9. Eolindel

    Hector

    C'est ça qui fait toute la puissance d'Hector : l'avoir avec une troupe et son Dieu pour rendre une case non saturée quasi inexpugnable contre une équipe sans puissance de tir. Surtout si la troupe a gardien comme les hoplites : ils prennent les coups et peuvent être rappelés à tout moment par le dieu.
  10. Nouvelle partie avec des équipes légèrement modifiées : Artémis remplace Aphrodite en tant que dieu et python remplace le minotaure De mon côté, les grées remplacent les amazones et Perséphone remplace Athéna Tout le monde se déploie progressivement sauf Perséphone (j'avais oublié de mettre ses cartes dans mon deck suite au changement de dieu, j'ai mis les cartes dès que je m'en suis rendu compte mais c'était presque la fin de la première pioche) Atalante et les Gréées se précipitent chercher des omphalos tandis que Python commence à plomber l'ambiance avec son regard reptilien. Artémis commence à canarder les grées depuis son rocher et à bonne distance tandis qu'Héracles progresse. Dès que Perséphone entre, elle commence à absorbe les gemmes tandis que Campé est missionnée pour sortir python de sa position dominante d'un bon coup de dard. Les chiens d'Artémis subissent une attaque foudroyante de la part du griffon (mais j'ai oublié de piocher une carte via le pouvoir de Perséphone). Artémis en a profité pour absorber deux pierres de puissances et sécurisé les deux autres via Python et Heraclès. Campé tente des projections pour faire un peu de place mais en vain. Face à Python qui bloque le jeu, les troupes commencent à se ruer sur lui pour l'achever mais ce ne sera pas suffisant pour empêcher Artémis d'absorber coup sur coup les deux omphalos restantes. Une victoire claire et nette pour lui dans une partie rythmée. Il y a eu quelques erreurs dues au changement d'unité de part et d'autre (surtout du mien quand même). On sent qu'il faut encore qu'on se rôde. Il a très bien positionné Python qui est un vrai calvaire à contrer sans beaucoup d'unités avec projection (il n'avait plus qu'un point de vie en fin de partie et je pense qu'il faut l'amocher au moins jusqu'à ce qu'il n'ait plus son pouvoir anti-collecte). Je pense avoir insuffisamment exploité les grées et leur collecteur de gemme en les envoyant sur un bord de carte. Et j'ai sûrement eu un petit déficit de tir à distance pour blesser python (à voir entre atalante et campé et son dard pour l'affaiblir rapidement). Un vrai renouvellement de la physionomie de la partie et une grosse envie d'y retourner. Suite à ma grosse bêtise avec un deck sans Perséphone, ça a clairement fait bouger la stratégie (j'ai tout joué sur la fin, mais pas pu réduire le déplacement de python en début de partie). La revanche devrait être super intéressante à jouer. Il a de son côté vraiment exploité toutes ses unités correctement. Je ne sais pas trop s'il y a un avantage sur le papier pour une des deux équipes. Il va falloir tester sur la durée ce que ça donne. La victoire du fils à aussi arrêté la série en cours et ce n'est pas plus mal.
  11. Eolindel

    Campe

    Déterminons ensemble plusieurs aspects de cette unité afin d'aider les nouveaux joueurs à faire leur choix lors d'un draft ou l'élaboration d'un nouveau pool. 1/ Quelles est selon vous la "Stratégie Globale" de cette unité ? Une unité très polyvalente et qui sert de tank sur patte : - Besoin de protection contre un projeteur ? elle le fait. - Besoin d'un gardien avec de la vie ? elle le fait et est protégée contre harcèlement, - Besoin d'un collecteur d'omphalos ? elle le fait et sa résistance à la projection fait qu'on ne peut plus lui faire lâcher une fois pris autrement qu'en la tuant. - Besoin d'un peu de puissance ? elle le fait grâce à la possibilité d'attaquer deux fois dans son tour (une fois via son attaque normale puis via son pouvoir dard après son activation normale), - Besoin d'un projecteur à distance ? elle le fait avec son dard - Besoin d'un bloqueur ? elle le fait 2/ Quels sont ses points forts et ses points faibles ? Points forts : sa polyvalence, la résistance à la projection et le fait d'être gardien et projecteur, le tout pour un coût de recrutement très honnête de 3 seulement. Points faible : Résistante mais ne peut pas tout encaisser non plus si on s'acharne sur elle. 3/ Avec quelles unités cette unité a t elle des synergies ? Avec une équipe en manque de puissance et de résistance à la projection. 4/ Avec vous un conseil à donner pour cette unités en tant que joueur averti ? Utilisez son dard pour déblayer le terrain autour d'elle et comme tank transporteur d'Omphalos. 5/ Avez vous des questions spécifiques sur cette unité ? un point qui ne serait pas clair pour vous ?
  12. La revanche s'annonce plus matinale que la dernière fois. Le griffon se décale pour prendre une omphalos sur la gauche pendant que le reste des troupes se masse en partie centrale. Les amazones ont pu chercher une omphalos pour la ramener à Athéna. Le minotaure chatouille le griffon mais n'arrive pas à le projeter. Il revient alors proche de ses camarades d'armes. Héraclès en profite pour faire une prouesse dont il a le secret en éparpillant le groupe défensif aux quatre coins du plateau. (à la réflexion peut être sa seule erreur stratégique : il aurait dû projeter Athéna plus proche du minotaure) Tout le monde en prend pour son grade et en ressort moins vaillant - en particulier le griffon qui agonise face au héros au douze travaux. Campé en profite pour projeter Héraclès avec son dard tandis que le griffon rejoint Athéna pour l'absorption de sa troisième Omphalos. Heracles et Achille s'ingénient à taper autant que possible sur tout ce qui bouge, non sans effet mais sans inspirer la crainte habituelle qu'ils inspirent si souvent. Campé revient alors sur Athéna qui peut absorber sa quatrième omphalos. Nouvelle partie aujourd'hui, victoire encore pour moi, pas de grosse erreur stratégique de sa part, il a beaucoup mieux utilisé Héracles et pour un coup Achille commençait à être amoché (par Heracles en partie lors de sa prouesse Héracléenne). Le minotaure était un peu loin et n'a pas trop pesé sur la partie à la différence de la partie précédente. Ça a été beaucoup plus rapide et dynamique car on voit qu'il a maintenant pris toute la mesure de ses unités. Il a aussi un peu manqué de chance au dé au global (pas trop de projection qui aident pourtant bien). À la fin, c'était plus serré pour moi avec le griffon éliminé, et Campé et Atalante avec seulement deux points de vie restants. Si la partie avait plus duré, j'aurais été mal en point. Avoir Gardien sur le griffon, Campé et les hoplites permet de bien encaisser les coups et temporiser un peu.
  13. La revanche s'annonce plus matinale que la dernière fois. Le griffon se décale pour prendre une omphalos sur la gauche pendant que le reste des troupes se masse en partie centrale. Les amazones ont pu chercher une omphalos pour la ramener à Athéna. Le minotaure chatouille le griffon mais n'arrive pas à le projeter. Le volatile vient se réfugier proche de ses camarades d'armes. Héraclès en profite pour faire une prouesse dont il a le secret en éparpillant le groupe défensif aux quatre coins du plateau. (à la réflexion peut être sa seule erreur stratégique : il aurait dû projeter Athéna plus proche du minotaure) Tout le monde en prend pour son grade et en ressort moins vaillant - en particulier le griffon qui agonise face au héros au douze travaux. Campé en profite pour projeter Héraclès avec son dard tandis que le griffon rejoint Athéna pour l'absorption de sa troisième Omphalos. Heracles et Achille s'ingénient à taper autant que possible sur tout ce qui bouge, non sans effet mais sans inspirer la crainte habituelle qu'ils inspirent si souvent. Campé revient alors sur Athéna qui peut absorber sa quatrième omphalos. Nouvelle partie aujourd'hui, victoire encore pour moi, pas de grosse erreur stratégique de sa part, il a beaucoup mieux utilisé Héracles et pour un coup Achille commençait à être amoché (par Heracles en partie lors de sa prouesse Héracléenne). Le minotaure était un peu loin et n'a pas trop pesé sur la partie à la différence de la partie précédente. Ça a été beaucoup plus rapide et dynamique car on voit qu'il a maintenant pris toute la mesure de ses unités. Il a aussi un peu manqué de chance au dé (pas trop de projections qui aident pourtant bien). À la fin, c'était plus serré pour moi avec le griffon éliminé, et Campé et Atalante avec seulement deux points de vie restants. Si la partie avait plus duré, j'aurais été mal en point. Avoir Gardien sur le griffon, Campé et les hoplites permet de bien encaisser les coups et temporiser un peu. S'il fallait améliorer mon pool, je pense que ce serait avec les grées à la place des amazones pour blinder encore plus campé et le griffon quand ils sont statiques vers Athéna en attendant qu'elle absorbe.
  14. La partie a été découpée par la préparation du repas, puis le repas en lui même. Ça l'a aidé à rester concentré et à plus penser à ses coups (de maître !). Mais clairement, il attend sa partie quotidienne avec grande impatience et il sautait de joie quand j'ai sorti les boîtes malgré l'heure tardive (on a commencé vers 18h et fini vers 21h20 avec les coupures. L'image du crépuscule n'était pas un hasard : comme on joue dans la véranda, il n'y avait plus beaucoup de lumière en fin de partie)
  15. Nouvelle partie très serrée avec une seule modification : j'ai pris Campé à la place d'Ulysse pour éviter la débandade par manque de puissance. On commence classiquement avec un déploiement sur toute la largeur de la carte pour l'équipe d'Athéna alors qu'Aphrodite masse ses troupes au centre. Le griffon, Campé et Atalante se dépêchent de ramener une omphalos à Athéna avant qu'Héraclès et Achille ne soient positionnés. Le griffon s'approche d'une troisième mais le minotaure fait une première charge qui le blesse sans plus Pendant ce temps Achille fait une attaque en profitant de l'aplomb lors de laquelle il extermine la bête ailée sans sourciller (4 blessures en un coup, une esquive aurait bien aidé). Pendant ce temps là, Aphrodite a pu sécuriser quelques omphalos et clairement on sent la tension monter d'un cran car la quatrième omphalos va être très difficile à aller chercher. Athéna utilise ses talents de stratège pour tout de même aller dans la zone du minotaure collecter sa quatrième Omphalos. Vu qu'il n'y était plus, il revient dans la zone avec une charge dévastatrice qui pulvérise les hoplites et les envoie valdinguer tout comme Athéna qui doit lâcher l'omphalos tant convoitée. Elle voit ainsi sa manœuvre voler en éclats ! Aphrodite sécurise doucement ses trois omphalos, Hercule ayant projeté Atalante qui tentait de faire main basse sur la précieuse pierre. Elle est salement amochée au passage et se retrouve quasi inopérante. Tout va se jouer sur la septième et dernière omphalos. Campé arrive à la prendre (et ne peut pas se faire projeter) mais Athéna se retrouve maintenant à une position diamétralement opposée et aussi bien Campé qu'Athéna sont exténuées par leurs efforts (plus de carte activation avant la fin de la pioche). Athéna se retrouve à la merci d'Héraclès, Achille se repositionne également. Les hoplites font alors une défense héroïque sous les coups de boutoir du minotaure (qui les charge puis les projette). La zone est quasiment tout le temps saturée, ce qui permet à Hercule et Aphrodite de pouvoir attaquer sans se déplacer. Le fils de Pasiphaé et ses cornes bloque Athéna et ses vaillants défenseurs, empêchant ainsi Campé de pouvoir entrer sur la zone de la déesse et donc toute absorption. La défense plie mais ne rompt pas (on attend la fin de la deuxième pioche) et Atalante fini par faire une attaque en catimini depuis la forêt sur le minotaure et l'achève (Athéna et les hoplites ne s'étant pas laissé faire). Héracles prend alors la relève, Achille s'approche également dangeureusement, la déesse sait qu'il va falloir se dépêcher pour espérer gagner, la guerre d'usure l'affaiblissant énormément (Campé et Athéna n'ont plus que quatre points de vie chacune). La reine scorpion a tout de même pu se mettre sur la zone adjacente de la déesse d'où elle peut faire une projection sur Hercule (avec son dard après une première attaque sans projection) qui se retrouve alors sur sa zone. Cela l'éloigne d'Aphrodite et le place sur une zone un peu plus grande pour éviter la saturation. Athéna se déplace à son tour vers la gardienne du tartare avant d'en être empêchée par le héros aux douze travaux. Hercule, fou de rage, ne perd pas de vue son objectif en attaquant Athéna, Campé joue son rôle en encaissant les coups à sa place. Les filles sont au plus mal avec seulement deux point de vie pour Campé et une Athéna bien vulnérable. Le crépuscule tombe sur le champ de ruine lorsque la déesse en surgit auréolée de toute sa puissance après avoir absorbé sa quatrième omphalos sur une pioche chanceuse. Pas la partie la plus épique (même si elle l'a été!), mais la plus stratégique avec trois tours de pioche avant d'arriver à sa conclusion, bien 2h/2h30 de partie. Les unités ont vraiment visité toute la carte en long en large et en travers et j'ai eu très très chaud à partir du moment où le minotaure m'a fait des projections après sa charge (idem lorsque j'ai perdu le griffon en début de partie en deux tours, je l'ai eu mauvaise). J'ai passé une bonne demi-pioche à subir les assauts répétés sur la partie gauche de la carte. Bref, très bonne partie dont la durée souligne la qualité, je pense qu'on en refera une avec ce pool pour regarder ce que ça donne dans d'autres situations. - Perdre le griffon sans possibilité d'esquiver m'a beaucoup embêté au début, mais la conversion de 2 cartes d'unité morte en carte AdG m'a bien servi sur la fin pour rappeler les troupes quasiment à chaque tour. - C'est les hoplites avec Gardien qui m'ont évité la défaite. Ils sont vraiment utiles en tant que troupe (les amazones ont elles été totalement transparentes). - Il aurait peut être dû essayer de me tuer Campé ou l'intercepter plutôt que d'essayer de s'acharner sur Athéna et les hoplites mais il a tout de même très bien joué et ce n'est pas passé loin du tout pour lui, - il a souffert d'un petit manque de cartes art de la guerre sur la fin pour me lâcher une grosse attaque sur Athéna. (J'ai dû l'aider un peu pour éviter qu'il fasse une ou deux erreurs à quelques moments ). - Et clairement, sans Campé, je pense que j'aurais été très mal. Le fait de ne pas pouvoir être projetée face à trois unités avec ce talent permet de ré-équilibrer les choses tout en comblant mon manque de puissance. La troisième partie devrait être en sa faveur maintenant qu'il maîtrise mieux sont pool. Il y a eu une vraie amélioration avec un minotaure qu'il a joué quasiment à la perfection. Je pense qu'il a encore à améliorer un peu son usage d’Héraclès et bloqueur (il n'a pas non plus utilisé le décor mais n'était jamais sur une case ou dans une position très favorable pour ça). S'il fait ça, ça devrait suffire à faire pencher la balance en sa faveur.
×
×
  • Create New...

Important Information

Our website uses cookies to guarantee you the best navigation. By continuing your visit, you confirm that you accept these cookies. Our Cookie Policy has other terms. Privacy Policy