Jump to content

Vdescomps

Members
  • Content Count

    9
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

3 Neutral
  1. Ok cool merci beaucoup pour ces precisions... sinon j'avais une autre interrogation concernant un toute autre sujet: les cartes omphalos permettent de recuperer un point de vitalite à notre divinite à condition qu'on les detruise... il est precise dans les règles que cette capacite n'est utilisable qu'une fois par partie mais est ce une fois par partie en tout et pour tout ou une fois par partie par carte omphalos acquise (dans la mesure ou de toute manière elle est detruite, formulation qui semble donc parfaitement logique voire pleonastique...)???
  2. D'accord, ainsi pour certaines attaques de zones touchant plusieurs zones différentes (comme pour le brasier infernal d'Hades de memoire par exemple) il faut la los sur chaque zone? Si la situation ne le permet pas alors le pouvoir ne se déclenche que partiellement sur la seule zone accessible à la ligne de vue??? Un attaque de zone étant par définition grossière et imprécise, ne faisant pas dans le détail puisque elle touche également les unités alliées j'aurais imaginé qu'aucune los ne soit nécessaire à son ciblage...
  3. Bonjour à tous, petite question bête... >>> les attaques de zone(s) de portee 1+ sont elles sujettes à la ligne de vue comme toutes les autres attaques, il me semble qu'il est precisé dans les règles que la zone n'est pas attaquée en elle même (ou en tant que telle je ne me souviens plus de la formulation exacte) ce qui sous entend, j'imagine, que l'on n'attaque pas l'icone central de la zone comme s'il s'agissait d'une unité. Dès lors est il nécessaire d'avoir une ligne de vue dégagée sur cette dernière pour effectuer l'attaque de zone ou considère t'on que qu'il faut simplement être à portée de la zone ciblée sans faire cas des éventuels obstacles à la ligne de vue... Merci d'avance pour vos eclaircissements. Bien amicalement.
  4. Bonjour j'aimerais soumettre deux petits questionnements à ce sujet de discussion, soumis à votre évaluation de la pertinence du truc par rapport au FAQ évidemment: Voilà, mon questionnement concerne la "synergie" gardien/contre-attaque >>> une unité ayant utilisé son talent gardien contre une attaque simple de portée 0 peut elle à l'issue de celle ci, effectuer une contre-attaque? Il n'est nulle part fait mention d'une impossibilité à ça mais le talent gardien étant par essence un talent de protection/interposition pure et d'encaissement sur le principe du sacrifice dévoué plutôt qu'un talent de provocation à mon sens, je me suis posé la question... je suis peut être un peu trop thématique sur ce coup-là et pas suffisamment mécanique mais bon, bref ça m'a un peu interrogé... Une unité possédant à la fois les talents gardien et initiative pourrait alors contre attaquer avant même de n'avoir encaissé les éventuels dégâts à la place d'une unité alliée, ce qui devient pour le coup scandaleusement imba vous en conviendrez... Par ailleurs, et toujours concernant la contre-attaque, il est clairement stipulé dans le livret de règles qu'il est impossible d'effectuer une contre-attaque contre des effets de terrains >>> dès lors comment doit on considérer techniquement une attaque simple effectuée avec les bonus et l'élément 3D du talent Force de la nature? Est-ce une attaque considérée comme un effet de terrain (l'unité se prend un bon tronc d'arbre dans la gueule qui aurait précédemment été arraché ou percuté par l'unité attaquante dans le but d'écraser l'unité ciblée par exemple) rendant alors effectivement toute action de contre-attaque impossible ou est-ce une attaque simple contre-attaquable avec pour simple effet un boost aux valeurs numériques et un impact sur les éléments plateaux... sachant qu'il est de toute manière absurde d'envisager une contre-attaque contre une attaque de terrain pure (comme les effets de la lave par exemple) je ne saisis pas vraiment bien la raison pour laquelle ce point de règles à été rédigé et mentionné ainsi, dès lors à quels "effets de terrains" potentiellement contre-attaquables peut il bien faire référence??? J'espère ne pas être à côté de la plaque avec ces questionnements qui me chiffonnet. Bien amicalement;
  5. [CORE] Impact des modificateurs numériques sur les pouvoirs. Bonjour, j'aurais aimé soumettre cette interrogation à la faq si la pertinence vous semble suffisante. Je trouve qu'il n'est pas clairement expliqué dans les règles de base comment on doit se comporter en terme de modificateurs numériques lorsqu'on utilise certains pouvoirs (le plus souvent actifs ou attaques spéciales). Je sais qu'il est clairement dit dans les règles que seuls les modificateurs non numériques (donc à effets tels que projection) des talent doivent être condisérés dans le cas d'un utilisation de pouvoirs. Mais qu'en est il des modificateurs liés aux terrains? par ailleurs les choses semblent claires lorsque la valeur d'attaque correspondant à l'utilisation d'un pouvoir est spécifiée dans la colonne pouvoirs du dashboard (en blanc sur fond noir ou inversement), mais qu'en est il des pouvoirs plus troubles qui ne présicent pas celà et qui en réfèrent à la résolution de l'attaque en utilisant les caractéristiques de base de l'unité... par exemple un que faire avec le pouvoir pluie de flèches d'Eurythos, typiquement... si ce dernier se trouve sur un rocher, bénéficie t'il d'un bonus de +1attaque et +1 portée auquel cas il peut effectuer deux attaques à 6 dés de portée 4 sans obstacle à la ldv (à considérer donc qu'on n'applique pas le bonus du talent tir à l'arc) ou s'en tient t on strictement à deux attaques de force 5 à portée 3, n'appliquant ainsi aucun modificateur numérique d'aucune sorte au pouvoir (qui utilise pourtant toutes les caractéristiques d'un attaque de base, le pouvoir en lui même ne permettant qu'un chose in facto: pouvoir en faire deux au lieu d'une à la seule condition que ce soit du 1+ de portée...) sans obstacle à la ldv là aussi car on considèrerait la chose comme un modificateur non numérique... Je trouve qu'il y'a des zones de flou sur plusieurs pouvoir un peu bâtards dans le même genre et qu'un eclaircissement officiel sur les impacts reels des modificateurs numériques de talent et terrains serait le bienvenu. Bien amicalement.
  6. Bonjour à tous, juste pour vous faire part d'un point de règles que me chiffonne: il n'est fait mention nulle part d'un quelconque malus de déplacement relatif aux effets de terrains des zones aquatiques et celà me semble grossièrement illogique... Une unité non-aquatique aurait alors la même aisance et rapidité de mouvement sur la terre ferme que dans l'eau??? J'ai personnellement un mal fou à m'imaginer qu'une unité puisse, à l'issue d'une action complexe de course par exemple, parcourir la même distance en nageant qu'en courant... Bref tout celà pour savoir ce que vous en pensiez, s'il y avait eu un éventuel correctif ou errata de la part du staff officiel quelque part ou si vous la jouiez vous même de cette manière. J'ai personnellement pris le parti d'ajouter un effet de terrain: -1 en mouvement pour tout mouvement de 2+ (marche et course confondues). Bien amicalement.
  7. Tout à fait, et cet avantage lié à la position de surrélévation me paraît moi aussi un peu farfelue en ce qui concerne les obstacles massifs de type rochers (pour les obstacles de type unités okay, à la rigueur...) mais une fois de plus, s'il faut apprehender la chose de manière purement mécanique pourquoi pas après tout... la course à la logique est de toute manière absurde et vaine dans le cadre d'un jeu de simulation guerrière tel que celui ci et c'est probablement tant mieux :). Cependant pour moi le mystère reste entier concernant la question fondamentale que je me suis posé sur l'application officielle ou pas des modificateurs de terrains sur les pouvoirs. Il n'est rien de precisé comme tel dans le chapitre lié aux pouvoirs dans le livret de règles. Seul le chapitre lié aux talents précise clairement que les modificateurs numriques de ces derniers ne peuvent être appliqués aux pouvoirs... les effets ou modificateurs non numériques s'appliquant quant à eux sans aucune restriction, c'est écrit noir sur blanc. Dès lors, que faire des modificateurs de terrains? S'il n'en est nul part fait mention doit on les appliquer aveuglément quel que soit le type d'action entrepris lors de l'activation de notre unité, silence et absence de contre indication faisant foi d'autorisation systématique à la chose??? J'aurais tendance à régler le problème de la sorte mais la lecture des différentes conversations concernant des litiges sur des points de règles sur ce forum m'incitent à ne pas considérer les choses avec autant de simplicité (rectificatif, erratum, confirmation de certaines erreurs/omissions/contradictions de règles par le staff MBP sur fcbk ou autres medias etc...). La version française du livret de règles est dans l'ensemble assez claire et bien foutue mais laisse malgré tout planer le doutes sur certains points. Celui ci en fait encore partie à mon sens :'(
  8. Merci beaucoup pour la rapidite et la clarte de votre reponse!!! Parfait, je continurai à utiliser ce scandaleux combo alors :)... en effet les valeurs du pouvoir dans ce cas de figure precis sont determinees par les caracteristiques du DB... (valeur d'attaque de base et portee de base +un)... On considère donc que pour tous les autres cas de figure les pouvoirs ne peuvent être modifies par les modificateurs de terrain comme c'est le cas avec les talents...? Ce n'est pourtant pas precise dans les règles, probablement un oubli supplementaire...
  9. Bonjour à tous... J'aurais souhaité solliciter vos avis éclairés concernant un point de règle qui m'a paru assez étrange lors de ma dernière partie et qui concèrne la compatibilité des modificateurs de terrains avec les pouvoir. Mon cas de figure était le suivant: je me trouvais dès mon déploiement avec Hélios sur une position surrélevée (Thermopylae battlefield) bénéficiant ainsi des bonus att+1 et portée +1 sans possibilité d'obstacles sur ma ligne de vue. L'ensemble des modificateurs me ramenant donc à une attaque à 9 dés de portée 3 sans obstacle de ligne de vue m'ayant ainsi permis de hooker n'importe quelle unité adverse dès le début de la partie pour la meuler confortablement au cac sans que mon adversaire puisse réagir, l'ensemble de ses unités étant restées à l'autre bout de la map... Tout ça pour dire que j'ai trouvé ça un peu imba sur les bords, voire même un tantinet abusé... l'origine de ma question étant donc simplement en substance: doit on appliquer les modificateurs numériques (concernant att et portée) aux pouvoirs ou doit on considérer, comme pour les talents, qu'ils ne peuvent venir les modifier. S'agit il là d'une simple optimisation mécanique sur les combos ou d'un abus/erreur de règles de ma part? J'ai bien cherché dans le livret de règles une réponse à ma question mais comme chacun le sait ici il est imparfait donc... question de bon sens je m'en remets à vous. Merci d'avance.
×
×
  • Create New...

Important Information

Our website uses cookies to guarantee you the best navigation. By continuing your visit, you confirm that you accept these cookies. Our Cookie Policy has other terms. Privacy Policy