Aller au contenu

https://the-overlord.com/FilesMonolith/TO_Banni%C3%A8re_Monolith_20181123.jpg

Messages recommandés

Salut tout le monde,

 

Un recueil de 6 scénarios vient d'être mis en ligne sur la partie anglaise du forum :

 

https://the-overlord.net/index.php?/topic/606-tales-of-the-north/

 

Du bon taf qui mériterait d'être traduit si une ou plusieurs bonnes âmes en ont l'envie et (surtout) le temps. 😎

 

 

Modifié par Pallantides
  • J'aime 4
  • Merci 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette semaine c'est mort pour moi... A voir la semaine prochaine si j'ai un peu de temps. J'ai vu ça tourner sur FB, je vais prendre le temps de le lire déjà. 😉

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vais y jeter un œil également pour voir si c'est possible avec mon niveau d'anglais... Par contre, je m'inscris déjà pour une éventuelle relecture pour correction...

  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, voilà les 1ères pages (de la 1ère de couv jusqu'à la fin du prologue).

J'ai fait au mieux, en tentant de faire une trad littéraire propre (l'esprit plutôt que la lettre, toussaaa) et de garder le style de la trad VF de Howard (mais ça fait des années que je n'ai pas lu Howard en VF...). Il y a qq tournures qui me gênent encore un peu, mais bon c'est pas mon métier, et nobodyz peurfekt...

 

_____________________

 

Contes du Nord

Dan Mauric

Ken Meyri

 

Table des matières

Prologue ............................................................................................................ 2

Première erreur, dernière erreur (2 joueurs) .......................................................... 5

Soirée entre filles (3 joueurs) ................................................................................. 7

Elle a intérêt à en valoir la peine (5 joueurs) ......................................................... 10

Kunnia (2 joueurs) ........................................................................................... 13

Le Blasphème de Gwaednerth (2 joueurs) ................................................... 16

Sauvetage en Nordheim (2 ou 3 joueurs) ............................................................. 18

Annexe : Fiche de héros de Gwaednerth ............................................................ 21

 

Note

« Le Blasphème de Gwaednerth » raconte l'histoire de Gwaednerth, une nouvelle figurine proposée par Barbaric Splendor. Découvrez-les sur www.barbaricsplendor.com.

 

Contributeurs

Tous les scénarios ont été écrits par Dan Mauric, à l’exception de « Sauvetage en Nordheim », écrit par Ken Meyri et Dan Mauric. Un merci tout spécial à She-Crazy et à J-Easy pour les tests, à Robert E. Howard pour ses histoires incroyables, à Monolith pour un jeu génial et à Ken Meyri pour son aide graphique.

 

_____________________________________

 

Prologue

« Le Nord ? » gronda la femme aux cheveux roux, assise en face d'un jeune homme au visage doux. Elle éloigna lentement la chope de bière de ses lèvres, jusqu'à ce que celle-ci heurte la table. Quand elle reprit, sa voix se fit menaçante. « Pour sûr, je suis du Nord. Qu'est-ce que ça peut te faire ? »

 

« Je voyage vers le nord à la recherche de l’aventure ! Et peut-être de la fortune. »

 

Elle le scruta de la tête aux pieds. Sa silhouette efflanquée ne reflétait pas la hardiesse de sa voix, et son sourire insolent évoquait plus la naïveté que l’expérience. « Bah ! »  Fit-elle dans un reniflement dédaigneux, avant de retourner à sa chope. Des rires étouffés circulèrent dans l'auberge.

Les épaules du jeune homme s’affaissèrent et son visage devint écarlate alors qu’il balayait la pièce du regard. Ses traits se durcirent et, essayant visiblement de sauver sa dignité, il éructa : « Tu vas me répondre, femme ! »

 

La femme aux cheveux roux reposa à nouveau sa chope. « Rentre chez toi, petit. Le Nord n'est pas un endroit pour un enfant. » Le jeune homme se dressa, renversant sa chaise. « Tu oses me traiter d’enfant ! J'ai vu presque dix-sept hivers ! » Sa main s’approcha de l’épée vétuste et rouillée suspendue à sa hanche.

 

Le silence emplit l’auberge et les yeux ardents de la femme aux cheveux roux se fixèrent sur le jeune homme. Elle repoussa lentement sa chaise de la table et se leva. Le jeune homme eut un tremblement nerveux à la vue du pommeau de son épée et au tintement des mailles sous sa pelisse de fourrure. Il tendit le cou vers elle alors qu'elle déployait toute sa stature.

 

Dans ce silence crispé, une lampe à huile grésilla et émit une bouffée de fumée noire. La soudaine toux de l’aubergiste rompit le charme, et le jeune homme regarda autour de lui d’un air de défi, la main serrée sur son antique épée.

 

La femme aux cheveux roux le fixa, une lueur de danger dans les yeux. « Tu veux connaître le Nord, mon garçon ? Je vais te parler du Nordheim. Des longues nuits. Des ténèbres plus noires que l'âme d'un sorcier. Du froid qui te glacerait le sang en un instant. Du vent qui brûle ta chair comme une flamme. Je vais te parler du Nord, petit. » Elle le pointa du doigt et fit quelques pas autour de la table. L’assurance du jeune homme se mit à fondre. Il déglutit et se déroba, jetant des regards nerveux autour de lui.

 

« Des mains d'hommes crasseux tâtonnant à la recherche de chair tendre dans des pièces sombres. » À un pas du jeune homme, elle grimaça dédaigneusement. « Leurs yeux vitreux d’ivrogne reflétant leurs intentions obscènes. »

 

« Je vais te parler des barbares, » poursuivit-elle, levant la voix et s'adressant à toute l'auberge, « qui prennent ce qu'ils désirent, et de la vindicte féroce qui les anime. Des Aesir sauvages et des Vanir plus sauvages encore. » Ses mains balayèrent l'auberge, désignant les crapules alentour. Les hommes du Nord murmurèrent et s’agitèrent dans leurs sièges. Certains détournèrent les yeux, portant leur attention vers leur breuvage.

 

La femme aux cheveux roux fit claquer sa langue. Sa voix se fit sensuelle tandis qu'elle tournait autour du garçon d’un pas léger, son doigt caressant sa poitrine. « Ou préfères-tu que je te parle d'une beauté ensorcelante, vêtue seulement d’un voile diaphane ? La peau blanche comme la neige. Les lèvres rouges comme le sang des hommes qu’elle attire et jette dans les bras de ses frères abjects, afin qu’ils soient occis selon ses caprices. »

 

Sa voix se changea en un murmure sinistre. Elle s’approcha de l’oreille du jeune homme, par derrière. « Je vais te parler du Nordheim, mon garçon. Des créatures répugnantes qui rôdent furtivement, leurs yeux rouges et leurs crocs guettant ton moindre geste. Des becs glacés de monstrueux corbeaux se disputant le premier lambeau de ton cadavre. De l'écho de leurs becs résonnant dans l'air calme et froid, qui frappent vainement sur… ta chair... raide et... gelée. »

 

La femme aux cheveux roux se campa devant le garçon. Elle rugit subitement, le surplombant. « Voilà, je t’ai parlé. Et je ne te laisserai plus m’importuner, petit ! Rentre chez toi, retourne chez ta mère ! »

 

Le jeune homme fit immédiatement volte-face et se rua dehors. La porte oscilla par deux fois sur ses gonds, avant de se refermer. L'auberge était plongée dans un silence de mort. Tous les yeux étaient fixés sur la femme aux cheveux roux, debout au centre de la pièce, fulminante et respirant lourdement.

 

« Allons, La Rouge, » dit l'aubergiste, qui apparut derrière la femme une chope à la main, essuyant la mousse d’un coup de torchon « qu'est-ce que je t'ai dit à propos de faire peur à mes clients ? Surtout avant qu’ils payent ? » Il lui tendit la chope et les rires éclatèrent dans toute l'auberge.

 

Le jeune homme détala le long du chemin qui s'éloignait de l'auberge, le visage brûlant, poursuivi par les éclats de rire. Il marqua une pause et jeta un coup d'œil en arrière.

 

Resserrant sa cape contre le vent mordant, il s’arma de courage et obliqua brusquement vers le Nord.

 

Bienvenue dans les Contes du Nord !

Ce recueil de scénarios est basé sur l’extension Nordheim de Conan, le jeu de plateau de Monolith. Chaque conte s’inspire de cette extension et explore plus avant les régions froides et sauvages au nord du monde de Conan.

Pour profiter pleinement de Contes du Nord, vous aurez besoin d'un King Pledge, de l’extension Nordheim, de la Valkyrie Vanir, des Arbalétriers, des Loups Géants et du Démon de la Terre. Certains éléments des extensions Stygia et Corinthia sont également utilisés, mais des alternatives sont proposées dans les scénarios.

________________________

 

Première erreur, dernière erreur

 

Zogar Sag et son groupe de maraudeurs se faufilèrent dans le village cimmérien endormi. Dans la lumière diffuse précédant l'aube, les assaillants réussirent à tromper la vigilance des gardes, et à submerger ces derniers. Après les avoir occis, les Pictes firent irruption dans plusieurs maisons sans méfiance, s’emparèrent du butin à portée de main, puis s’éclipsèrent dans les ténèbres. Ils n’eurent pas conscience que leur prise contenait l'épée d'un certain Cimmérien. Première erreur.

 

Fuyant à travers les étendues sauvages du Nord, la bande de brutes arrive en vue d’un bosquet situé dans une étroite zone rocheuse. Avec un Conan ivre de vengeance lancé à ses trousses, Zogar Sag décide alors d'utiliser le terrain à son avantage et de faire appel à ses plus sombres alliés pour échapper à une mort certaine. Dernière erreur ?

 

Si Zogar Sag peut résister jusqu'à la tombée de la nuit, l'obscurité lui fournira peut-être une protection suffisante pour échapper aux haches du furieux barbare. Dissimulé dans une dense parcelle de forêt, il invoque l’aide des Ténèbres…

 

Conan, talonnant les Pictes, arrive au sommet d’une colline. Il sait que Crom ne l’aidera pas dans sa quête de vengeance. En fait, la nature elle-même semble s’opposer aux efforts du barbare, comme en témoignent l'apparition soudaine de corbeaux sinistres, l'éclat d’yeux sauvages dans la forêt en contrebas, et la froidure soudaine du vent du nord.

 

Conan crache et maudit Crom, puis raffermit sa prise sur les seules choses sur lesquelles il sait pouvoir compter : ses haches. De toutes façons, il n’aurait jamais appelé Crom à l’aide.

 

Première erreur, dernière erreur ? L'acier froid et la noire sorcellerie vont bientôt en décider.

 

___________________________

 

Soirée entre filles

 

Les dames, fatiguées des plaisanteries grossières et de l'odeur fétide des ivrognes, s’apprêtaient à quitter l'auberge bondée du Nordheim et sortir dans la nuit froide et enneigée ; quand le gros pourceau qui leur avait fait des remarques et des avances lubriques toute la nuit dépassa finalement les bornes.

 

Les dames s’interrompirent net et Valeria claqua la porte, ce qui réduisit toute l'auberge au silence. Elles se retournèrent face au pourceau. Jetant un coup d'œil alentour, elles virent que ce lâche n'était pas seul. Des crapules Aesir et Vanir approchèrent les mains de leurs armes, et les spadassins du pourceau, cachés dans les recoins sombres de l'auberge, s’avancèrent dans la lumière des chandelles, le doigt sur la détente de leurs arbalètes.

 

Verrouillant la porte de l'auberge de l'intérieur, la femme aux cheveux roux dégaina ses épées, sourit, et cracha. « On dirait bien que ça va être une soirée entre filles après tout, bande de sales porcs. Mesdames, à nous de jouer ! »

 

« Toi d’abord ! » cria Valeria, pointant son épée vers le pourceau dans le coin de l'auberge.

 

Le pourceau émit un couinement craintif et se mit à courir, aussi vite que le permettait sa formidable corpulence, vers l'escalier menant à l'étage de l'auberge, sa seule issue de secours maintenant que la porte d'entrée était bloquée. Il hurla à ses sbires d’attaquer. « Faites regretter à ces gueuses de ne pas être parties quand elles étaient encore en vie ! »

 

_______________________________________

 

Elle a intérêt à en valoir la peine

 

Nigor, un homme gigantesque, s'assoit sur la table de l'auberge enfumée et grommelle à Conan : « Alors, barbare, tu es partant ou pas ? »

 

Il semble que la fille d'un certain chef de clan, dont le nom et l'influence ne sont d'aucun intérêt pour Conan, se soit enfuie dans les étendues sauvages ; sans doute à cause d'une petite dispute avec son père. La fille a pris la fuite pendant la nuit la plus longue et la plus froide de l'hiver du Nordheim. Conan ne se mêle généralement pas des affaires de famille, ces ingérences lui causant généralement plus d'ennuis qu’autre chose, mais le gros sac d'or que son énorme frère lui a fourré devant les yeux l’a fait changer d’avis. « Cet or m'intéresse, mais que Crom maudisse vos disputes familiales ! Ta sœur a intérêt à en valoir la peine ! » gronde Conan, en se levant pour quitter l’auberge.

 

Nigor grogne dans sa barbe « Oh, tu verras bien. » Secouant la tête, Conan attrape une torche près de la porte de l'auberge, fait signe à ses compagnons de le suivre, puis s'enfonce dans la nuit noire.

 

La fille, prise au dépourvu par la rudesse de la nature sauvage du Nordheim, ne tarde pas à se retrouver en difficulté. Ses vêtements déchirés par les branches, poursuivie par des loups affamés, elle trouve refuge au sommet d'une colline rocheuse. Temporairement en sécurité, hors de portée des loups qui l'entourent, elle resserre les lambeaux de ses vêtements contre le vent d'hiver impitoyable qui mord sa peau nue. Elle sait que son répit est de courte durée. Lorsqu’elle entend le claquement d’une branche, le crissement de la neige, et les voix gutturales de primitifs sortant de l'obscurité, elle laisse échapper un cri. Les loups affamés sont peut-être le cadet de ses soucis.

 

Le temps est compté, le vent froid, et le danger imminent. « Elle a intérêt à en valoir la peine... » maugrée Conan en cheminant péniblement dans la neige à hauteur de cuisse.

 

_______________________________________________

 

Kunnia (Gloire)

 

« Conan ! J’t'aime bien ! » beugla joyeusement Niord, en abattant sa main sur l'épaule du barbare. Il engloutit une grande gorgée de bière, et la majorité du liquide âcre manqua sa bouche et coula dans sa barbe.

 

Niord glosa « Tu manies l’épée comme un chien enragé ! Mais je parie que tu manies le traîneau comme un petit roquet... »

 

« Surveille ta langue, bouffon Aesir », grogna le Cimmérien. Ses yeux bleus brillaient d'un éclat menaçant, et il repoussa la main de son épaule. « avant que mon épée de chien enragé ne la trouve et ne la tranche dans ta gueule édentée ! »

 

« Une course, donc ! » cria Niord à l’assemblée réunie autour du feu. Il se leva d’un bond, la bière jaillissant de sa chope ; sourit et déclara « Le bouffon Aesir contre le chien enragé Cimmérien ! Si je gagne, tu me serviras de la bière comme une bonniche ! » Niord leva sa chope, et un rugissement d'approbation retentit.

 

« Et si je gagne, quel sera mon prix ? » gronda Conan, suspicieusement.

 

Niord sourit de toutes ses dents restantes « Et bien... kunnia, Conan. La gloire ! »

 

Ce scénario s'inspire de l'album « Manala » de Korpiklaani, en particulier de la chanson « Kunnia ».

 

___________________________________________

 

Le Blasphème de Gwaednerth

 

Dans son vingtième hiver, Gwaednerth, fils de Nerth, est entré dans le sanctuaire du chat des collines pour commettre un sacrilège. Le clan de la colline évoque son blasphème à mots couverts et maudit silencieusement son nom. Quels actes sinistres ont-ils eu lieu ce jour-là ? Les spéculations, bien qu'omniprésentes, restent discrètes car Gwaednerth est le seul à avoir survécu. Maintenant qu'il a repris sa place dans le clan, personne n'ose poser de questions. Peut-être vaut-il mieux laisser le passé à sa place, mort et enterré, plutôt que de se retrouver dans un état similaire.

 

Note : Il s'agit d’une rencontre plutôt que d’un scénario. Il est conçu pour être court, 3-4 tours. Il est également un peu directif car l'intention est de dépeindre des événements de la vie de Gwaednerth, une nouvelle figurine proposée par Barbaric Splendor (découvrez-les sur www.barbaricsplendor.com). Barbaric Splendor a organisé un concours d’écriture de l'histoire de Gwaednerth. Mon histoire a été choisie et vous la trouverez ci-dessous.

 

L'histoire : Gwaednerth, le plus jeune fils de Nerth, chef du clan de la colline, était un enfant cruel. Il fut banni de la tribu dans son treizième hiver en raison de sa fascination inhabituelle pour la mort. Il tuait de petits animaux, blessait d'autres enfants, et finit par estropier l'héritier d'un puissant sous-chef lors d’une mauvaise farce. En exil, sa fascination devint une obsession, jusqu’à ce que Gwaednerth en arrive à vénérer la mort.

Gwaednerth, devenu un homme, est rentré chez lui pour reprendre son statut au sein du clan. Il a chassé et tué un grand chat des collines, une créature sacrée pour son peuple. Il porte sa peau comme un manteau et il brandit son crâne comme une arme, actes blasphématoires envers les dieux des collines. Il est de retour, désireux d'empiler les crânes de ses opposants sur son autel dédié à la mort.

Gwaednerth porte aussi le masque noir, une relique maléfique qui lui a été léguée par les ennemis ancestraux du clan des collines. On dit qu'il est hanté par une horrible malédiction affectant l'esprit de son porteur. De quelle sombre alliance s’agit-il ? Qu’augure le retour de Gwaednerth pour le clan des collines ?

 

______________________________________________________

 

 

Sauvetage en Nordheim

 

La neige crissait sous ses pieds alors que la femme aux cheveux roux sortait de la forêt et pénétrait dans une vaste clairière. Inclinant la tête en arrière, elle contempla la citadelle gelée en haut d'une colline. Une traînée de fumée brumeuse teintée de pourpre s'élevait de la citadelle, formant un nuage menaçant, comme une main démoniaque prête à descendre du ciel et broyer son existence.

 

« Je t'avais prévenu, petit. Le Nord n'est pas un endroit pour les gens comme toi. Par Scáthach, tu as peut-être commis ta dernière erreur. »

 

Elle jeta un coup d'œil en arrière, vers le sentier qui l'avait menée ici. Il n'était pas trop tard pour faire demi-tour. Pourquoi prendrait-elle des risques pour un garçon stupide ayant plus de bravoure que de bon sens ? L’image de créatures titubantes menées par un sombre nécromancien, attaquant ce pauvre garçon et le trainant dans les ténèbres, emplit spontanément son esprit. À contrecœur, elle se tourna à nouveau vers la citadelle. Bien qu'elle détestât la bêtise des étrangers, elle méprisait encore plus la magie noire.

 

Le nuage pourpre se fit plus dense, presque solide, et des corbeaux commencèrent à tourner autour de la citadelle dans une frénésie presque rituelle. Les heures du jeune homme étaient comptées.

 

La magie qui faisait rage à l'intérieur de cette citadelle était puissante, et sur le point de culminer en une maléfique apogée.

 

____________________________

 

[edit]

@Pallantides Si tu as le temps, je te laisse checker/revoir tout ça versus le texte rosbifophone d'origine.

[edit2] :

Mise à jour pour que ce soit plus mieux (ou moins pire, c'est selon).

[edit3] :

Mise à jour suite à relecture de @Pallantides (a.k.a. Ze Masteur Scribe Of Ze Fluff).

[edit4] :

Mise à jour avec les intros des 3 premiers scénars.

[edit5] :

Mise à jour des 3 intros suite à relecture de Pallantides.

[edit6] :

Mise à jour avec les intros des 3 derniers scénars.

Modifié par Roolz
  • J'aime 4
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aaaarghh en relisant je vois plein de trucs maladroits qui font amateur. C'est ça quand on va trop vite (et qu'on est pas pro). Je ferai une mise à jour dans un futur proche.

  • J'aime 2
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MàJ.

Au passage, j'ai parcouru les scénars, il y en a qq uns qui semblent fort sympathiques... Entre autres un scénar de course de chiens de traîneaux !

  • Bisounours 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Roolz

 

Pas de souci, je vais relire tout ça, mais si j'ai balancé ce post sans autre forme de procès, c'est bien parce que je n'ai pas beaucoup de temps en ce moment pour me coller à une trad complète de tout ce joli matos.

 

Merci pour ton taf en tout cas. 😎

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben c'est plutôt pas mal. Y'a des trucs qui mériteraient d'être chagés, mais ce n'est jamais évident. surtout dans le frais. Tu peux laisser reposer et y revenir, ça saute plus aux yeux.

merci, en tout cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MàJ suite aux retours fort avisés de @Pallantides, merci à lui, respect, dédicace, popopop, toussa !

Ca commence à être bien, limite mieux que le texte anglais d'origine...

Une bonne auto-congratulation, c'est toujours ça de pris...

 

Yapuka trouver des volontaires pour la trad des scénars :)

  • J'aime 2
  • I'm Batman! 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon... Je viens d'avoir de la relecture pour bientôt tout de suite pour autre chose. Je pense pas avoir le temps avant le retour de Cannes du coup.  :/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu que c'est un exercice intéressant, j'ai commencé à traduire les textes d'intro des scénars.

M-à-J du post ci-dessus avec les 3 premières intros.

 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Notre site web se sert de cookies pour vous garantir la meilleure des navigations. En poursuivant votre visite, vous confirmez que vous acceptez ces cookies. Notre politique sur les cookies comporte d'autres clauses. Politique de confidentialité